Humeur Bleue #5 : Blogs et Surconsommation

Il y a peu, j’ai lu un commentaire suite à un de mes articles, critiquant le fait de s’habiller chez des grandes marques de type H&M, Zara, Primark. La personne rappelait l’affaire du Rana Plaza, et ne comprenait pas comment les gens pouvaient faire passer leur apparence au-dessus de la vie des gens. Au fond, je suis assez d’accord avec ce qu’a pu dire cette personne, mais je pense que ses propos sont tout de même à nuancer, ce pourquoi j’ai décidé que le thème de cette Humeur Bleue serait : les blogs et la surconsommation.

Rana_Plaza-collapse

Tout d’abord, il y a deux types d’articles « mode ». Parfois, on tombe sur de vrais espaces pubs, des tenues sponsorisées de A à Z qui forcément incitent le lecteur à acheter en le poussant à cliquer sur des liens affiliés. Mais d’un autre côté, il y a aussi le partage d’une passion, l’envie de montrer comment on aime associer telle ou telle pièce. Mais ces articles ont un point commun, c’est qu’ils nous montrent à quel point nous vivons dans une société de consommation. Et du coup, les blogs sont alors des représentants de cette surconsommation puisqu’y sont montrés ce que les blogueurs consomment.

code mode

Le rôle du blogueur serait donc de promouvoir des produits plus éthiques ou écologiques. Bien. Je suis d’accord. Mais encore faut-il en avoir les moyens. Aujourd’hui, les marques telles que H&M sont très attractives. En effet, elles proposent des vêtements tendances à bas coût. Mais il faut voir dans quelles conditions ils sont produits. Les gens en prennent d’ailleurs de plus en plus conscience, et ça, les grosses entreprises le savent et cherchent à modifier leur image (H&M et sa collection Conscious par exemple), serait-on donc dans la bonne voie de ce côté là? On va surtout dire qu’il y a du progrès mais le chemin est encore très long car c’est surtout une opération de communication. Donc c’est vrai, il vaut mieux éviter ce genre de marques si on cherche à consommer plus responsablement.

hm

Du coup, deuxième option pour s’habiller. Des grandes marques mais plus chères, voire luxueuses. Alors là, désolée de casser un mythe mais elles ne valent pas mieux. Oui, Chanel ou Vuitton font aussi fabriquer en Chine. Et question impact écologique ils sont tous dans le rouge dans les enquêtes Greenpeace. Alors ce sera certes de la meilleure qualité mais bon, pour le prix qu’on met on aurait préféré que ce soit fait localement et artisanalement (il existe encore fort heureusement, notamment en maroquinerie, des pièces réalisées en France ou en Italie hein, comme toujours, les propos sont à nuancer).

Capture-d’écran-2013-02-20-à-11.48.39

La réponse serait donc ailleurs, chez les petites marques, les petits créateurs, souvent réputés pour travailler local. Mais là encore, attention. S’il y a bien évidemment et heureusement des créateurs qui sont honnêtes sur leurs créations, qui travaillent réellement avec des conditions éthiques ou éco-responsables, il y en a aussi, et pas forcément une minorité, qui trichent par rapport à ça. En effet, il est très facile de faire du « made in France ». Par exemple, un produit fini acheté en Chine mais dont la dernière transformation aura été effectuée en France pourra être estampillé d’un « made in France » sur l’étiquette… De même, il faut aussi savoir que certaines entreprises (une minorité, j’espère) travaillent beaucoup avec des stagiaires, qui sont donc très peu rémunérés voire pas du tout. Et aussi, certains artisans, notamment en Chine ou en Inde, ont un plus grand savoir-faire que d’autres qui sont français. Alors pourquoi privilégier le « made in France » si au final le produit est de moins bonne qualité? Car il ne faut pas croire non plus que dans ces pays tous les ouvriers soient mal traités, cela dépend bien évidemment de l’entreprise dans laquelle ils travaillent, sachez aussi qu’il existe des normes leur garantissant de bonnes conditions de travail et que les entreprises ayant signé ces normes sont généralement plus à même de travailler avec les grandes marques.

Made in france

Sinon, il existe aussi d’autres marques, qui ont une réelle traçabilité de leurs produits et qui donc produisent vraiment des vêtements éthiques. Mais je reviendrai là-dessus dans un futur article, sinon celui là sera beaucoup trop long! 😉

ekyog_2-568xfree

Enfin, dernière solution, plus économique et qui permet de consommer sans pour autant être dans la surconsommation. Il s’agit bien évidemment du recyclage, d’acheter des vêtements d’occasion, cela permet d’éviter aussi les déchets.

photo-article

Et vous, que pensez-vous de tout ça? Faites-vous attention à ce que vous consommez, au niveau des vêtements notamment?

Et comme vous l’aurez sûrement deviné, le prochain article Humeur Bleue sera consacré aux marques proposant des vêtements éthiques! 😉 Si vous avez des choses à dire par rapport à ça, je vous écoute attentivement!

A très bientôt! 🙂

Laisser un commentaire

Une réflexion au sujet de « Humeur Bleue #5 : Blogs et Surconsommation »

    1. Oui c’est vrai que souvent les gens, et moi aussi d’ailleurs, font plus facilement attention aux cosmétiques ou à ce qu’ils mangent, probablement parce que ce sont des produits que nous ingérons…

      Répondre

  1. J’ai trouvé ton article hyper intéressant. Tu as très simplement présenté les choses.
    Pour ma part, j’essaye de faire attention à tout ça mais la transparence des marques n’est pas toujours au rendez-vous pour savoir ce qu’il en est !

    Bisous.

    Répondre

    1. Oh merci 🙂
      Oui voilà, même en voulant faire attention c’est très difficile… Et on pourrait se dire que par exemple en faisant soi-même ses vêtements le problème est réglé, mais même pas car le tissu, lui, n’est pas forcément non plus créé dans de bonnes conditions…

      Répondre

  2. Je trouve cet article très intéressant. Je suis en recherche d’emploi donc je ne peux m’acheter des vêtements régulièrement mais il est vrai que je consomme plus de produits de beauté/maquillage à bas coût.
    De manière générale, j’essaie déjà en terme d’alimentation de faire attention à l’éthique même si c’est dur.
    Pour ce qui est des vêtements et cosmétiques, je suis en train de me pencher sur la question. Je serai ravie de connaître des petits créateurs qui pourraient correspondre à mes moyens.
    Bisous à toi!

    Répondre

    1. C’est clair que c’est dur car quand on n’a pas trop d’argent faut avouer que le choix est souvent vite fait!
      Après voilà, quand on consomme ce genre de produits, on est aussi souvent dans l’optique du « consommer moins » donc à priori, à la longue, le coût reste le même que si on achète des vêtements pas chers mais tous les jours!

      Répondre

  3. Tu as tout à fait raison mais je refuse de rentrer dans ce genre de polémique sur le blog
    Chacun fait comme il veut selon ses convictions et s’il n’est pas d’accord avec moi, mes choix je ne retiens personne
    Bises ma belle

    Répondre

    1. Je suis d’accord avec toi, c’est d’ailleurs ce que j’avais répondu à la dite personne. Mais cependant, je pense qu’il est bien aussi de connaître les alternatives au mass market, fast fashion et autres!

      Répondre

  4. Une très bonne réflexion sur notre société de surconsommation je suis une adepte des friperies alors je comprends ce que tu nous dis.
    Biz jeny

    Répondre

    1. Hélas j’ai encore un peu de mal à porter des vêtements d’occasion, le toucher est souvent bien moins agréable que celui d’un vêtement neuf…

      Répondre

  5. J’ai beaucoup aimé cet article ! C’est vrai qu’il serait plus appréciable de pouvoir consommer la mode de façon plus éthique, mais c’est encore difficile (choix limité, accessibilité restreinte et prix pas toujours abordable, …). Effectivement acheter plus cher ne va que très très rarement de paire avec éthique ou fair….

    Bisous

    Répondre

    1. Ravie que tu aies apprécié 🙂 Oui, c’est justement pour ça que la prochaine fois je vais tenter de vous proposer des marques sympas et pas trop trop chères qui sont plus éthiques!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *