Tuto pour une jolie coiffure de sirène!

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez sûrement pu voir que j’ai été invitée par Calor lors du casting Elite Model Look pour découvrir leurs produits (eh non je ne me suis pas présentée comme mannequin, je suis de toute façon trop vieille 😉 ). L’occasion pour moi de me faire coiffer, et ayant des cheveux plutôt lisses par nature, de voir un peu ce que cela donnerait s’ils étaient bouclés!

calor elite model look

Et j’ai beaucoup aimé le résultat! Du coup, j’ai reçu il y a peu le fer à boucler Calor for Elite Model Look de 16mm de diamètre, permettant de former de jolies boucles serrées, idéales pour mes cheveux très fins et souples si on veut avoir un résultat. Ils disposent cependant de toute une gamme qui s’adaptera à chaque type de cheveu sur leur site! 😉

tuto coiffure

Le plus de ce fer, est d’abord son embout thermo-isolant qui évite ainsi bon nombre de brûlures… Soyons honnêtes un petit accident est vite arrivé avec ce genre d’appareil! Ce que j’apprécie aussi, est que sa température est au maximum de 135°C, et ça, mes cheveux me disent merci car je crains qu’avec la décoloration ils ne supportent pas une température plus élevée…

boucleur elite

Du coup, j’ai voulu tester moi-même ce que donne ce fer à boucler, car on le sait aussi, le résultat n’est pas toujours probant quand on n’est pas coiffeur… Sachant que je n’aime pas non plus passer des heures à me coiffer, surtout le matin car je n’ai vraiment pas le temps, j‘ai décidé d’opter pour une coiffure simple et rapide mais qui fait quand même son petit effet!

Je vous propose donc un petit tuto coiffure très simple que vous pourrez facilement reproduire chez vous, que vous ayez un fer à boucler ou même un lisseur!

Tout d’abord, pensez bien à protéger vos cheveux de la chaleur avec un produit adapté. On ne le dira jamais assez mais tout ce qui chauffe abîme votre crinière… Il existe vraiment de super huiles dans le commerce qui ne rendent pas les cheveux gras et qui font super bien leur travail. Personnellement, j’ai opté pour le Silk Infusion de Chi, mon petit produit miracle qui fait des merveilles. Pas vraiment conçu pour protéger des lissages ou autres mises en forme thermiques, il fait quand même bien son travail car il agit pour protéger le cheveu et le reconstruire.

Tuto coiffure pas à pas pour une crinière de sirène!

tuto coiffure

-Bien brosser ses cheveux pour qu’ils soient démêlés
-Faire une raie au milieu commençant à peu près au milieu de crâne
-Faire une petite tresse de chaque côté de la tête et la maintenir par une épingle derrière la tête
-Boucler les cheveux non tressées avec un fer à boucler ou un lisseur en faisant bien attention de tourner le fer dans un sens différent (une fois vers le visage, une fois vers l’extérieur) pour une mèche sur deux afin de donner un effet wavy
-Passer la main dans les boucles, ébouriffer un peu les cheveux pour rendre les boucles plus floues
-Enlever les épingles et mettre une jolie barrette sur les tresses
-Le tour est joué! 🙂

Alors, vous aimez le résultat? 🙂

A très vite avec un look reprenant cette coiffure héhé

Articles similaires
D’Apollon à Athéna
Comme une princesse de dessin animé
Décolorer et entretenir ses cheveux
Un jour gris, avec cette fausse brume qui s’attache aux arbres sans feuilles

Trois bonnes adresses lyonnaises #2: Spécial cuisine du monde

A défaut de pouvoir voyager comme je l’aimerais (faute de moyen et de temps surtout), j’emmène mes papilles un peu partout dans le monde en goûtant des cuisines venues de tout horizon… Je vous emmène avec moi dans ce voyage culinaire à travers trois bonnes adresses à Lyon que j’ai testé et validé! 😉

Raj Mahal – L’Indien au cœur du Vieux Lyon
Raj Mahal bonnes adresses à Lyon

La cuisine indienne est une de mes préférées, bon ok faut aimer les épices et les viandes en sauce mais moi j’adhère complètement! 😉 Du coup j’ai testé le Raj Mahal, situé dans le quartier St Jean! Une déco ultra kitsch qui vous met direct dans l’ambiance, j’adore! Côté cuisine, j’ai opté pour un menu Dégustation à 20.90€ : en entrée un « Mixed Pakora », des beignets de légumes à la farine de pois chiche et aux épices, succulent mais il faut avoir un grand appétit car la quantité est énoooorme! Plus un nan, ce fameux pain indien, au fromage, à déguster avec diverses sauces dont ma préférée à la menthe. Ensuite, en plat, j’ai pris un boeuf mughlai corma (à tes souhaits!) qui est en gros du boeuf dans une sauce au safran et à la noix de cajou. Une sauce douce d’ailleurs pour ceux qui ont du mal avec le trop épicé! 😉 Le tout accompagné de riz bien évidemment. Je peux vous dire que j’ai eu énormément de mal à finir, c’était hyper bon mais il y en avait bien trop pour moi! Du coup, j’ai donné mon dessert à mes amis, rien de bien compliqué, un duo de glaces, mais moi impossible d’avaler quoi que ce soit de plus! En tout cas, je vous le recommande, car cuisine vraiment délicieuse mais peut être un poil cher par rapport à ce que je paie d’habitude dans ce type de restaurant…

Raj Mahal – 10 rue Saint Jean – 69005 Lyon

La Cevichela – Le Pérou dans l’assiette
La Cevichela bonnes adresses à Lyon

Je ne connaissais pas spécialement la cuisine péruvienne et n’avais jusqu’alors jamais entendu parler de la fameuse ceviche. Qu’est-ce que c’est? Un plat à base de poisson cru mariné dans du citron pardi! Et croyez-moi, c’est fort bon! 😉 12€ l’assiette, à manger avec du quinoa ou une purée de patates douces… Plus conçu comme un bar à ceviche qu’un restaurant, on y sert également de très bons cocktails (dont le Pisco Sour, cocktail péruvien national à goûter forcément!) et la déco y est vraiment très soignée. Pour les gros mangeurs, attention, les portions ne sont pas très copieuses… Pensez donc à prendre des amuses-bouches pour commencer par exemple, mais attention l’addition peut vite devenir salée!

La Cevichela – 18 rue de Bonald – 69007 Lyon

La Voie Himalaya – A la découverte du Népal et du Tibet

La Voix Himalaya bonnes adresses à Lyon

C’est peut-être mon coup de cœur de l’article… Je ne connaissais absolument pas ce type de cuisine mais j’étais très curieuse de la découvrir! Eh bien, comme vous pouvez vous en douter vu que je vous en parle ici, j’ai été conquise! Assez proche de la cuisine indienne (on retrouve des naans, beaucoup de plats en sauce) ou chinoise (beaucoup de soupes également), normal puisque l’Himalaya est coincée entre ces deux pays, je n’étais pas vraiment en terrain inconnu… Mais tout de même, un vrai ravissement pour les papilles! Plusieurs menus sont proposés (de 17 à 27€) dont deux végétariens. En tout cas, très bon rapport qualité/prix, le mien était à 21€ avec entrée-plat-dessert et on n’a pas faim en ressortant (loin de là). J’ai opté pour une Soupe thenduk (soupe de pâtes, poulet et légumes), kukhura ra saag (épinards au poulet) puis une salade de fruits parce qu’impossible pour moi d’avaler quelque chose de plus consistant après tout ça! Goûtez aussi pour digérer l’infusion gingembre/miel…

La Voie Himalaya – 278 rue Garibaldi – 69003 Lyon

Vous aurez aussi sûrement un second volet parce que je suis toujours à l’affut de nouvelles cuisines… D’ailleurs si vous avez des adresses, je suis preneuse comme toujours! 😉

Par ailleurs, si vous aimez les brunchs, consultez mon article sur Trois bonnes adresses lyonnaises spécial brunch!

A bientôt et bon appétit! 🙂

L’école est (presque) finie…

Nous sommes en mai et je n’ai qu’un peu moins de deux mois avant que ma scolarité prenne fin. Enfin! Me diront certains 😉

Oui, enfin, car vraiment, je suis arrivée à un stade où je ne supporte plus les études. Le fait de devoir travailler pour des notes avec ce stress d’en avoir une bonne, pour avoir un bon bulletin, pour avoir ensuite une bonne école. Le fait de tomber sur des profs pas toujours compétents, qui attendent de vous bien plus que ce qu’eux vous donnent.

Pendant ma première année d’étude

De plus, mes études sont vraiment très prenantes, et cela non stop depuis maintenant 7 ans. Il est rare que j’aie du temps libre, ne serait-ce qu’une heure. Je ne me rappelle plus de la dernière fois où je me suis ennuyée. Je ne rêve que d’une chose, passer une journée à ne rien faire, à glander chez moi, devant un bon film, sans culpabiliser, sans me dire que j’ai encore du travail à terminer. Je suis aujourd’hui rendue à un stade d’immense fatigue mentale, alors enfin, c’est bientôt la fin, car je ne sais pas si j’aurais pu supporter une année de plus.

Inauguration de la Grotte Chauvet, pour laquelle ma classe a réalisé un projet

Je ne dis absolument pas que je n’ai pas aimé mes études. Au contraire, j’ai eu la chance de très vite trouver ma voie et donc de toujours évoluer dans un milieu qui me plaît. D’apprendre des choses hyper intéressantes, de faire des rencontres qui auront changé ma vie tant professionnellement que personnellement, de vivre des expériences très riches qui m’ont fait grandir. Je garderai de ces années de très beaux souvenirs et rien qu’à écrire ces mots j’ai déjà un peu de nostalgie.

Pendant mon premier « vrai » stage, il y a 5 ans

Mais voilà, j’ai donc d’un côté ce grand soulagement, cette hâte d’en finir avec les études et d’enfin entrer dans la vie active où j’ai d’ailleurs déjà un pied avec l’alternance; et d’un autre côté j’ai beaucoup d’appréhension.  La peur d’entrer dans « le monde des grands ». J’ai l’impression de ne pas être prête, de ne pas maîtriser toutes sortes de choses. Je ne me sens absolument pas « adulte ».

Vous trouvez que je fais adulte? ^^

Et puis, il y a la peur d’avoir fait tout ça pour rien. On évolue dans un contexte où on nous assomme de « si tu n’as pas tel diplôme tu ne trouveras pas de travail », « mais si tu as ce diplôme on ne te prendra pas car tu coûteras trop cher ». Bon, alors, on fait quoi? On va prendre la vie comme elle vient.

Je sais donc que mes études prennent fin mais je ne sais pas du tout ce qui va suivre. Et c’est surtout là que se situe mon appréhension. Je suis dans l’incapacité de me projeter tant que je n’ai pas des éléments concrets. Chercher du travail, certes. Et puis? Dans quelle ville par exemple? Que suis-je prête à accepter? Et si je ne trouve pas? Autant de questions laissées pour le moment sans réponse. Mais je ne doute pas que je saurai y répondre, quand viendra le moment, et d’ailleurs petit à petit je commence à avoir des éléments de réponse.

A peine de circonstance 😉

En attendant, j’essaie de ne pas trop y penser, de vivre le moment présent et de me concentrer sur cette fin d’étude, qui d’ailleurs me demande beaucoup d’énergie. Et puis, disons le, de profiter encore de mes avantages d’étudiante! 😉

Et vous, comment avez-vous vécu cette transition?

A bientôt 🙂

 

Trois bonnes adresses lyonnaises #1: Spécial brunch

Y a un truc que j’aime faire le dimanche : prendre mon temps. Prendre du temps pour moi, prendre le temps de faire une pause et de faire ce que j’aime. Et s’il y a quelque chose que j’adore faire, c’est manger. Pas manger comme un gros tas des chips sur mon lit hein je vous vois venir, mais déguster de bons petits mets! Et qu’y a donc t-il de mieux que de se faire un petit brunch le dimanche? Mais voilà, les adresses ne sont pas rares à Lyon alors je vous en ai sélectionné trois que j’ai beaucoup aimé! 😉

Les Cafetiers : Le brunch où la tartine et le granola sont rois

Une formule brunch à 23€ où on a quand même un peu de choix ça ne se refuse pas! Au menu: une boisson chaude, un jus de pomme bio tout droit sorti d’une ferme de la Drôme (vous allez connaître le vrai goût du jus de pomme nous a dit le serveur!), une tartine salée à choisir entre les deux du jour (pour moi tartine aux pommes, rôti de porc, oignons, fromage trop bon mais dont je me rappelle plus le nom), une salade ou un granola (j’ai opté pour une salade poulet, choux de bruxelles caramélisés et encore du fromage trop bon dont je me rappelle plus le nom #blogueuseencarton), une viennoiserie du jour ET un gâteau du jour… Je peux vous dire qu’après ça, je suis rentrée chez moi en roulant pour faire la sieste. Ben oui parce que c’était siii bon que je n’ai pas voulu en laisser une miette! 😉 Le cadre est en plus hyper sympa, cosy, et il y a un patio que j’aimerais bien tester lors des beaux jours!

Les Cafetiers – 36 rue Ferrandière – 69002 Lyon

Smor and Brod : le brunch qui vous fait voyager au Danemark

Une formule à 19€ mais uniquement le samedi alors attention car ce resto est fermé le dimanche… 😉 Elle comprend une boisson chaude (laissez vous tenter par leur Chai Latté…), une boisson fraîche (coup de coeur pour cette fabuleuse citronnade rose!), des smorrebrods… Comment ça je vous ai perdu? 😉 Bon ok, un smorrebrod c’est quoi? Eh bien, pour tout vous dire Smor signifie beurre en danois et Brod pain. Jusque là c’est pas compliqué, un smorrebrod c’est du pain de seigle beurré. Non ça ne s’arrête pas là, car cette tranche de pain sera toujours accompagné d’une garniture délicieuse, comme vous pouvez le voir sur la photo! Donc reprenons, mis à part les smorrebrods, la formule comprend également l’accompagnement (salade, légumes, fromage, tartine au beurre aux herbes, velouté trop bon du jour), mais aussi DEUX DESSERTS. Oui oui, DEUX DESSERTS. Pour nous une sorte de rose des sables mais au marshmallow (une tuerie) puis un dessert du jour au choix. Comment vous dire que là aussi je suis repartie chez moi en roulant?! Et gros coup de coeur pour la déco également, hyper actuelle avec un vélo accroché au mur (la base je vous dis), pas de photo vous n’aurez qu’à voir par vous même! 😉

Smor & Brod – 12 rue d’Auvergne – 69002 Lyon

Torü Tea Shop : Le végétarien dans le temple du thé

Un brunch complet et à la particularité d’être végétarien, et je vous promets vous ne ressortirez pas en ayant faim, bien au contraire! Thé à volonté et de qualité (on en attend pas moins dans un tea shop), jus de fruits pressés, et pour nous la formule brunch du jour (20€) était composée de 3 mets salés et de 3 mets sucrés complètement à tomber par terre! Le salon de thé est aussi super agréable, une déco toute jolie composée de meubles récupérés ça et là, c’est convivial, on voit d’ailleurs tout ce qu’il se passe en cuisine, ici pas moyen de vous mentir sur ce que vous avez dans l’assiette! En tout cas, je comprends mieux après avoir testé toute l’agitation autour de Torü qui a ouvert en septembre mais ne désemplit jamais! Bien plus qu’un endroit à la mode donc, vous vous régalerez ici!

Torü Tea Shop – 23 rue René Leynaud – 69001 Lyon

Il y a encore d’autres adresses de brunch que je veux tester alors peut être qu’un jour vous aurez un second volet! 😉 N’hésitez d’ailleurs pas à me communiquer vos bonnes adresses lyonnaises, je suis toujours friande de nouveaux endroits à découvrir (surtout si c’est pour y manger ^^)!

A très vite et bon ap! 🙂

Colorer ses cheveux, quelles réactions?

C’est clair qu’en matière de coloration, on peut dire que je sais de quoi je parle car j’ai testé pas mal de couleurs au final : Roux, Blond foncé, Blond, Blond platine, Blanc, Bleu, Violet… Et ce que j’ai pu remarquer, c’est que le comportement des gens change selon la couleur de mes cheveux.

Du plus au moins récent

Il est clair que les réactions les plus vives se font pour les couleurs les moins naturelles. En même temps, il est difficile de ne pas se faire remarquer quand on a une crinière bleue bien flashy! Le plus drôle est probablement la réaction des enfants qui n’ont pas cette barrière que les adultes peuvent avoir et qui disent donc tout haut ce qu’ils pensent. Mais jamais rien de bien méchant de leur côté, ils se posent des questions et je pense que c’est normal, à leur âge j’aurais sûrement été tout aussi intriguée! La plupart sont complètement admiratifs et franchement, ça fait plaisir! 😉
Le problème avec ce genre de couleurs, c’est que du coup comme on ne passe jamais inaperçu, on se prend encore plus de remarques de mecs un peu relous dans la rue. Mais bon, qu’on se le dise, c’est certainement pas à cause d’eux que je changerai!

On dit aussi souvent qu’être blonde ça change la vie. Eh bien je confirme! Aussi bizarre que ça puisse paraître, les gens sont beaucoup plus gentils avec moi quand je suis blonde que quand j’ai une autre couleur. On me sourit dans la rue, on m’aide avec ma valise… Si vous avez une hypothèse à propos de ça, je serais curieuse de l’entendre!

En parlant de curiosité, c’est aussi une des réactions les plus fréquentes par rapport à mes cheveux. Pas une curiosité dans le mauvais sens du terme hein (enfin ça arrive mais c’est assez rare) mais il n’est pas rare qu’on me pose tout un tas de question sur mes cheveux, notamment depuis qu’ils sont blancs. Comment j’ai fait pour arriver à cette couleur, est-ce que je décolore ou colore, est-ce que c’est naturel (non mais franchement celle là elle me fait bien rire ^^), etc. D’ailleurs, si vous vous posez ce genre de question, j’avais déjà fait un article à propos de ma routine pour décolorer et entretenir mes cheveux blancs ici! 😉

Au niveau de mes proches, mes cheveux suscitent également beaucoup de réactions. Maintenant, quand je dis que je vais chez le coiffeur, tout le monde se demande un peu comment je vais ressortir et s’ils vont me reconnaître. En tout cas, s’il est vrai que la majorité de mes proches est souvent réfractaire lorsque je décide de me faire une couleur (surtout une couleur un peu hors norme), parfois un peu choquée en voyant le rendu, au final ils finissent tous par me dire que c’est joli. Maintenant qu’ils sont habitués, je pense que plus rien ne les choque donc c’est assez cool de pouvoir faire n’importe quelle couleur sans qu’on me dise « tu vas le regretter, ça va pas t’aller », etc.
Et puis il y a les amis qui sont convaincus, c’est un peu grâce à eux que je me lance souvent, parce que je les concerte avant de colorer. Avec eux c’est génial car ils sont tout le temps pressés, peut être autant que moi, de voir à quoi ça va ressembler, ce que ça va donner!

Toute sorte de réaction donc, certains me préfèrent rousses, d’autres au naturel et d’autres encore adorent quand je fais des folies capillaires. En bref, le principal est que moi je me fasse plaisir avec toutes ces opérations colorées, j’ai l’impression de devenir une autre personne à chaque fois et c’est vraiment chouette! Mais maintenant que vous êtes là, je vous l’avoue, il y a encore d’autres couleurs que j’aimerais tester… Un rose un peu gold ou un vert sapin, vous opteriez pour quoi vous? 😉

Et vous, les couleurs vous en pensez quoi? Des réactions à nous raconter? 🙂

A bientôt !

Ma routine anti-acné

Moi qui pensais que l’acné était réservée aux ados… Eh bien je me suis trompée! Faut dire que ces dernières années, je n’avais quasiment plus de boutons donc je croyais que c’était fini tout ça. Et puis, je ne sais pas pourquoi, à la fin de mon BTS, POF! ils sont revenus.

Déjà qu’on pense facilement que j’ai 17 ans mais alors avec de l’acné je suis encore moins crédible! Mais bon, le problème était surtout esthétique, parce que bon faut dire ce qui est, ce n’est pas tellement joli…

Du coup, j’ai établi une routine anti-acné pendant un moment et et et… ça a marché! Alors je vous la partage, peut être que ça pourra en aider certains! 😉

Exfoliant Purifiant Instantané Arbre à Thé – The Body Shop, 10€.

Je commence généralement par ce super exfoliant dont j’adore l’odeur. Composé de micro-grains (biodégradables svp!) il permet d’éliminer les impuretés et les peaux mortes et de déboucher les pores. Tout de suite, ma peau est plus nette mais surtout plus douce! Le petit plus, l’huile d’arbre à thé dans lequel il est infusé est biologique!

Tonique Matifiant et Purifiant Arbre à Thé – The Body Shop, 8.50€.

Je mets cette lotion le matin au réveil et le soir après m’être démaquillée. Elle aide à éliminer le reste d’impuretés et ma peau est tout de suite plus fraîche c’est super agréable! Comme l’exfoliant j’adore son odeur d’huile d’arbre à thé. Par contre, peaux sensibles s’abstenir, cette lotion peut picoter un peu…

Mask of Magnaminty – Auto conservé – Lush – 8.95€.

Ce masque à base d’huile essentielle de menthe poivrée prend à la fois soin de l’épiderme en le gommant et le nourrissant. Il laisse également une sensation de fraîcheur incomparable, j’adore! Le petit plus, ce masque est auto-conservé, c’est à dire qu’il se conserve sans conservateur synthétique. C’est le miel qu’il contient qui a des propriétés antibactériennes et empêche donc les petites bactéries de se développer!

Effaclar Duo (+) – La Roche Posay – 12.70€.

Un des produits qui ne me quittent pas et que j’ai depuis des années, car certes il aide à lutter contre les imperfections mais aussi contre les marques rouges ou brunes et matifie la peau. Et j’ai horreur d’avoir la peau qui brille! Sa texture sous forme de gel-crème est facile à appliquer et ne rend pas la peau collante ce qui est un gros gros plus.

Hydreane BB Crème – La Roche Posay – 14.20€.

Une peau non hydratée, c’est une peau qui va produire encore plus de sébum… Il est donc important de bien la nourrir surtout si on l’expose à des produits qui vont l’abimer. Mon allié pour ça c’est cette crème, qui fond sur ma peau et qui illumine et unifie mon teint. Bonne nouvelle, elle est parfaite pour les peaux sensibles!

Spézial Biostimulin – Dr Reiner Janka – 66€

Voici mon petit produit miracle. Il me suit depuis le collège en gros, et pour moi c’est vraiment LE produit à avoir. Un peu (beaucoup) cher mais ultra efficace. Un petit bouton? on met cette crème et hop il disparait! Le bémol, un tube qui est très fragile, se perçant à la fin de sa vie… Bien dommage car ce qu’il contient est une petite merveille! En tout cas, si ce produit là reste mon préféré, vous pouvez foncer les yeux fermés sur tous ceux de la marque car ils sont vraiment géniaux.

Voilà pour ma routine anti-acné, et vous des petits secrets? 🙂

A très vite!

Ce que m’apporte le yoga au quotidien

J’ai commencé le yoga un peu par hasard, à l’âge de 14 ans, sans a priori, juste pour essayer. Et le virus m’a touché, c’est le sport (car oui oui c’est un sport, on en reparle après) qu’aujourd’hui j’aime le plus pratiquer. Pourquoi? Pour tout un tas de raisons que je vais vous expliquer ici héhé!

Tout d’abord, pour commencer, je vous conseille de prendre des cours. Sans professeur, quand on ne connait pas les postures, on peut se faire très mal, notamment au dos. Alors pas de bêtise!
J’ai pris des cours pendant 4 ans personnellement. Et puis, j’ai commencé mes études loin de chez moi. Moins de temps, moins d’argent surtout (car je ne vous le cache pas, la pratique du yoga en club reste assez chère) j’ai préféré m’inscrire dans d’autres activités que je ne peux pas faire seule (la danse par exemple, difficile de faire du rock tout seul hein). Du coup, en attendant, je pratique cette activité seule, mais comprenez bien que je connais quand même un minimum les postures et que je ne me lance pas dans des positions saugrenues que je n’ai jamais testées auparavant…

pb061622

Une détente incomparable

Le yoga, ça me rend chamallow. Le sport en général me procure du bien-être mais là c’est un peu différent. Quand je fais du yoga et après en avoir fait, je me sens vraiment en osmose avec moi-même, les problèmes n’ont plus autant d’importance, je suis juste bien, complètement détendue. A peine 20 minutes suffisent à me rendre comme ça, selon les postures effectuées, alors même pour les gens pressés et qui ont toujours 36000 choses à faire (comme moi hein) c’est parfait!

pb061623

Une musculature plus harmonieuse

Comme je vous le disais, le yoga est un sport. Seuls ceux qui n’ont pas essayé peuvent prétendre le contraire. Le yoga muscle énormément. Mais pas forcément les muscles auxquels on pense en premier mais les muscles profonds. Ceux qu’on n’a vraiment pas l’habitude de faire travailler. Pour tout vous dire, la première fois que j’ai fait du yoga j’ai eu des courbatures pendant un bon moment, bien plus que ma première fois en course à pied ou à la boxe… Ces muscles profonds sont essentiels, ils réduisent les problèmes de dos par exemple car la colonne vertébrale est mieux soutenue.
Mais d’une manière plus générale, le yoga permet de sculpter et de tonifier la silhouette. Vous pouvez pratiquer autant que vous voulez, cela m’étonnerait qu’à la fin vous ressembliez à Musclor alors soyez sans crainte! 😉

pb061628

Une plus grande souplesse

Beaucoup de gens me disent : « le yoga ce n’est pas pour moi, je ne suis pas assez souple. » Euuuh… Attendez une minute. La souplesse ça se travaille! Quand j’ai commencé le yoga, c’est à peine si j’arrivais à toucher mes pieds, aujourd’hui j’arrive à faire tout un tas de trucs complètement fous avec mon corps grâce au yoga! Et être souple c’est assez agréable, on se sent plus agile, et on se fait mal moins facilement aussiAlors non, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas souple que vous ne pouvez pas faire de yoga, au contraire c’est une raison pour débuter!

pb061630

Une harmonie entre corps et esprit

Bon là vous allez vous dire, « ça y est elle a pété un câble, elle va nous parler chakra » mais non même pas! 😉 Comme je vous l’ai dit avant, le yoga me détend considérablement. Mais mis à part cette sensation, il a de vrais effets positifs. Sur votre corps déjà : il favorise la circulation du sang, purifie et nettoie les organes (certaines postures permettant de les masser légèrement), améliore les fonctions digestives, respiratoires et hormonales du corps. C’est déjà pas mal hein. Mais pourtant, les bienfaits du yoga ne s’arrêtent pas là car il y en a aussi au niveau du mental : une meilleure concentration, stabilité émotionnelle, un apaisement de l’agitation mentale et donc une réduction du stress et de l’anxiété et donc par conséquent il aide à réduire l’insomnie, la dépression ou la nervosité. Rien que ça!

pb061634

Concrètement, je ne vois aucun côté négatif au yoga. Certains vous diront que c’est trop lent, ennuyeux. Mais il y a plusieurs types de yoga, des lents, des dynamiques, adaptés à la condition physique de chacun… Bref, il est impossible de ne pas trouver celui qui vous convient. Alors voilà, le mieux c’est de pratiquer tous les jours, mais bon on est d’accord faut avoir le temps, mais sinon une fois par semaine c’est déjà bien! 🙂

Et vous le yoga vous avez testé? Vous avez aimé?

A bientôt 🙂

Des pieds plus doux que doux

Mes pieds et moi avons été fâchés pendant de nombreuses années. D’abord parce que je ne les trouve pas beaux. Et du coup je n’en ai jamais réellement pris soin (mis à part leur mettre un peu de vernis en été). Le sport n’aidant pas, il est arrivé un moment où je me suis dit que quand même, là, il fallait faire quelque chose.

Alors d’abord, j’ai investi dans une pierre ponce histoire d’enlever le maximum de peaux mortes, de corne etc. Ouais, vous l’aurez compris, ce ne sera pas l’article le plus glamour du monde! Sous la douche, je la frotte sur les zones rugueuses et j’insiste bien sur le talon et les coussinets car je sais pas vous mais moi c’est là que c’est le moins doux!

pb061531
Pierre ponce Scholl 4.30€

Déjà, mes pieds ont commencé à retrouver fière allure. Et puis, j’ai découvert le soin miracle. 

pb061533
Exfoliant pour les pieds à la menthe poivrée The Body Shop 10€

Ce soin est en deux étapes. La première un exfoliant super efficace avec de gros grains qui gomment bien comme il faut et avec une super odeur de menthe poivrée. Je l’applique sous la douche, après avoir poncé mes petits pieds. pb061535

Deuxième étape : la petite crème qui vient aider à éliminer le reste de peaux mortes et à bien hydrater la peau.

pb061536
Soin intensif pour les pieds Menthe Poivrée The Body Shop 12€

Elle est très très riche, donc je la mets le soir avant d’aller me coucher, puis je mets des chaussettes histoire de pas rester collée au sol! Mais sinon elle a une texture très agréable qui pénètre bien dans la peau, un peu surprenant au début car ferme mais elle s’étale très bien et toujours cette odeur de menthe poivrée que j’adore! pb061537

Vous pouvez trouver ces produits chez The Body Shop, 22€ l’ensemble, boutique de cosmétiques que j’aime beaucoup au passage, pour leur engagement envers la planète notamment et la qualité de leurs produits! Et mes pieds, eux, dans tout ça, sont contents aussi! 😉pb061540

Du coup, on est redevenu copains tous les trois et même si je les trouve toujours moches, ils le sont quand même moins quand je prends soin d’eux… Et puis au toucher c’est quand même bien plus agréable! 😉

pb061542
Vernis Kiko Quick Dry 2.90€

Voyez comme ils sont heureux avec leur vernis couleur bleu nuit en plus!

pb061549
Chaussettes Asos 5.99€

Et vous, vous prenez soin de vos pieds?

A très vite!

De l’école au monde du travail

Si vous me suivez activement sur le blog ou autres réseaux (Instagram notamment), ou que vous avez tout simplement lu ma page de présentation, vous savez déjà que je suis en alternance cette année. En effet, j’enchaine semaines de cours et semaines en entreprise pendant cette dernière (j’espère) année d’étude.

giphy

Ce n’est pas par hasard que je me suis retrouvée dans ce type de formation (une licence professionnelle pour être exacte). Je voulais vraiment me retrouver dans un environnement professionnalisant et surtout acquérir un peu d’expérience avant d’être lâchée dans le grand bain du monde du travail…

giphhy

Bien sûr, j’ai eu d’autres expériences, des jobs d’été qui n’ont rien à voir avec la mode ou des stages. Mais personnellement, même si j’ai déjà plusieurs diplômes, je ne me sentais pas de travailler direct, et puis surtout, je ne sais pas si j’aurais trouvé quelque chose avec le peu d’expérience.

giphy

Alors voilà, depuis début septembre, j’ai intégré le bureau de style d’une grande entreprise de luxe. Et je pense qu’en deux mois, j’ai presque appris autant voire plus pour certaines choses, qu’à l’école. Être confrontée à de vraies problématiques, créer des choses dans un but bien défini, voilà ce qui change. De plus, je gagne un salaire, et je suis presque indépendante vis à vis de mes parents (presque parce que la vie à Lyon coûte cher et que bon un salaire d’alternant c’est pas non plus le gros lot hein). En deux mois, je pense que j’ai pas mal gagné en maturité (bon ok, juste professionnellement parce que si mes amis me lisent ils vont bien rigoler 😉 ).

giphy

Mais l’alternance me pousse aussi à être BEAUCOUP plus organisée. Pas le choix, je dois gérer à la fois le travail en entreprise et pour l’école. J’aime bien dire qu’à la fin de ma journée de travail, j’ai ma deuxième journée qui commence, celle où je fais mes devoirs. Ben oui, parce que je dois avancer mes projets scolaires d’un module de cours à l’autre… Et que ce sont eux qui vont, en partie, me permettre d’avoir ou non mon diplôme à la fin. Alors voilà, moi qui était déjà une adepte des listes en tout genre, je me retrouve à faire des retro-plannings ou même un Bullet Journal (mais un pas joli, pas le temps pour ça ^^). Et je m’y tiens, sinon, je me noie.

giphy

Cette année s’annonce donc, et est déjà d’ailleurs, très intense. Mais je pense que ce sera la plus enrichissante de mes années scolaires!

Quitter sa région, c’est pas dramatique!

Comme certains d’entre vous le savent déjà, j’ai grandi sur la Côte Basque. J’y ai eu une enfance et une adolescence épanouies. Là-bas, je me sens constamment en sécurité, j’y ai tous mes repères, une partie de ma famille, des amis de longue date et il faut dire, sans chauvinisme, que c’est un cadre idyllique. Mais voilà qu’est venu le jour, à l’aube de mes 18 ans où j’ai dû quitter mon petit cocon pour partir seule dans « la ville ». La majorité des gens que je connais qui sont originaires de chez moi sont partis eux aussi, mais jamais trop loin: Bordeaux, Toulouse. Des villes du sud-ouest, pas trop loin pour pouvoir rentrer le temps d’un week-end, et avec plus ou moins la même ambiance. Mais pour moi, c’était impossible, ma formation n’existant pas aussi proche de chez moi et c’est donc à Lyon que je me suis expatriée, environ 7h de route, 800km.

p3094547

Couper le cordon a au début été un peu difficile. Je ne connaissais personne dans cette nouvelle ville, c’est un peu comme si je devais reprendre tout à zéro. Mais cette expérience ne m’a apporté que des bonnes choses et je ne regrette aucunement d’être partie.

p1312340

En partant de chez moi, j’ai aussi laissé tous mes amis. Seule, j’ai donc dû m’en faire d’autres. Oui, sinon le temps risquerait d’être un peu long! ^^ Cela peut paraitre bête, mais je pense que quand on a déjà son cercle d’amis, on ne cherche pas tellement à s’en faire d’autres. Enfin tout dépend des tempéraments évidemment. Du coup, changer de région m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, venant d’autres horizons et qui donc m’apportent autre chose.

copines
La Team Sixthématique 😉

Quand on est à 800km de chez soi, ce n’est pas tous les jours qu’on rentre… Il faut apprendre à se débrouiller seul, et vite. Savoir s’organiser, gérer à la fois les cours, son appart’ et tout le quotidien. Bref, on gagne un peu en maturité. Le fait de couper le cordon m’a aussi permis d’avoir, je pense, de meilleures relations avec ma famille. Le fait d’être moins avec eux rend les moments que nous passons ensemble plus précieux.

pc072127

Changer de ville, c’est aussi balayer sa routine. On ne peut pas avoir les mêmes habitudes. Alors adieu la balade au bord de l’océan à Biarritz et bonjour le pique-nique au Parc de la Tête d’Or à Lyon. C’est une autre dynamique qui s’installe. Je ne vis pas au même rythme selon l’endroit où je me trouve. Mais changer de région, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux endroits. Pour tout vous dire, la première fois que je suis allée à Lyon était aussi la fois où je cherchais un appart’. Je ne connaissais absolument pas cette ville et encore moins la région! J’en profite alors un maximum, dès que je peux, pour partir à la découverte de tous ces lieux qui ont tant à offrir.

pa131933

En conclusion, bien que j’aime ma région d’origine énormément, en partir m’a fait me rendre compte que ce n’est pas forcément là où je me plais le plus. Alors oui, il y a beaucoup de gens et de lieux que j’aime, mais à présent je pense ne plus pouvoir y vivre à l’année. Et oui, bien évidemment, parfois tout cela me manque. Mais ayant goûté aux grosses villes, j’ai découvert que j’ai besoin de ce dynamisme qui les caractérise, et ce, toute l’année. Et puis, quand on connaît un endroit par cœur, n’est-il pas normal de vouloir en découvrir d’autres? 😉

pc224128

Et vous, avez-vous quitté votre région d’origine? Qu’est ce que cela vous a apporté?

A très bientôt! 🙂