Humeur Bleue #22 : Comment je suis devenue styliste

Je suis styliste

styliste

“Et toi, tu fais quoi dans la vie ? –Je suis styliste !” C’est un peu la phrase qui revient à chaque fois que je rencontre quelqu’un. Et souvent, je peux observer la même réaction. Une petite expression de surprise tout de suite réprimée et plusieurs questions. En quoi ça consiste réellement ? Est-ce que j’ai une spécialisation ? Et surtout, comment j’en suis arrivée là.

D’abord, il y a eu le lycée

styliste

Alors oui, on remonte assez loin. Quasiment dix ans en arrière. Et pourtant, c’est là que s’est dessiné mon parcours professionnel. Bien décidée en sortant du collège à devenir styliste (oui, je suis de ceux qui savent très tôt ce qu’ils ont voulu faire dans la vie), je me suis renseignée sur les études qui pouvaient s’offrir à moi. A l’époque, le BAC STI Arts Appliqués existait encore. Il a été réformé juste après ma promo pour un bac qui s’appelle aujourd’hui STD2A.

Ce BAC permettait d’entrer sans passer par une mise à niveau en arts appliqués dans tout BTS ayant un rapport avec le design notamment. A l’époque, il était assez difficile de rentrer dans cette section (dans mon académie il n’y avait que deux classes) car très prisée et peu de places. J’ai eu la chance d’être acceptée dans un lycée tout proche de chez moi disposant de cette classe et public (vous comprendrez l’importance après) alors que je sortais d’un collège privé.

Ces trois années de lycée furent assez difficiles car les professeurs étaient pas mal exigeants avec nous. J’avais bien plus de travail que tous mes amis en cursus général ! Difficile d’avoir une vie sociale. C’était dur, mais je ne regrette en rien cette période durant laquelle j’ai vraiment mûri, et qui finalement m’a bien préparé à la vie active sans merci et concurrentielle de la mode.

Ensuite, il y a eu un premier BTS

styliste

J’ai eu mon BAC STI Arts Appliqués donc. Et quasiment au même moment j’ai eu mes résultats d’admission post bac. Une grosse déception. Moi qui rêvait d’être styliste et de faire un BTS Design de Mode, je n’avais pas été admise. Bon, je n’avais pas été très futée car j’avais demandé uniquement les écoles les plus prisées. Heureusement, j’avais quand même assuré mes arrières et c’est ainsi que je me suis retrouvée en BTS Métiers de la mode et du vêtement à Lyon. Ce BTS a un rapport avec la mode puisqu’il forme à être modéliste. Rien n’était donc perdu, je me destinais tout de même à travailler dans ce domaine.

Au final, je ne regrette en rien cette situation. Et je pense qu’au contraire elle m’a été bénéfique. J’ai appris tellement de choses dans ce BTS qui m’ont été nécessaires par la suite et qui m’ont permis d’être beaucoup plus à l’aise en cours. J’ai découvert un métier que je connaissais vraiment peu, et qui, même si je n’aimerais pas l’exercer à temps plein, est passionnant. Il est complémentaire à celui de styliste en fait.

J’aurais pu à ce moment, ne pas être patiente et aller dans une école privée. Sauf que, bien qu’il existe de bonnes écoles de mode privées, elles ne sont vraiment pas une généralité… De plus, c’est quasiment impossible de retourner dans une formation publique ensuite. Il y a des exceptions mais elles sont très rares. C’est plus dur de rentrer dans le public, mais au moins, on sait pourquoi on y est, les diplômes sont forcément reconnus par l’état et les professeurs ont également une vraie formation d’enseignant.

Et puis, un deuxième BTS

styliste

J’ai eu mon BTS MMV, et la roulette russe d’APB s’est remise en marche. Et cette fois-ci, bingo ! Je suis prise dans mon second choix, en BTS Design de mode, textile et environnement à Nîmes. Pas d’école parisienne cette fois dans mes vœux, j’ai préféré demander des classes moins connues mais dont les projets collaient plus à ce que j’avais envie de faire.

Ces deux années ont été une source d’épanouissement. Je faisais enfin ce que j’avais envie. Je me rapprochais un peu plus de ce rêve de devenir styliste !

Il y a eu la licence professionnelle

styliste

Après ces quatre années dans le supérieur enrichissantes mais très scolaires, j’ai eu besoin de me tourner vers une formation plus professionnalisante. Et surtout, disons le, j’en avais marre des études, de consacrer ma vie à travailler. J’avais envie de rejoindre le monde du travail au plus vite. C’est pourquoi j’ai décidé de me tourner vers une licence pro en alternance plutôt qu’un autre diplôme. Alors j’ai intégré la licence professionnelle métiers de la mode mention styliste coloriste infographiste de Createch à Roanne. C’est une licence en association avec l’université de Lyon.

Il a fallu trouver une alternance, c’est souvent là que ça pêche pour les étudiants. Mais j’ai eu pas mal de chance et ai trouvé dans la boîte de textiles où je travaille actuellement, un poste d’assistante infographie.

Je crois que c’était l’année d’étude la plus difficile de ma vie. Parce que j’en avais marre des cours. Et parce que j’avais énormément de travail. Tout le temps. Mentalement j’arrivais à tenir le coup même si effectivement j’en avais ras le bol. Mais physiquement, j’ai eu plus de mal, car j’étais très très fatiguée. Je n’ai jamais été aussi heureuse qu’une année scolaire prenne fin. Cependant, cela a aussi été l’année où j’ai appris le plus de trucs, que ce soit à l’école ou au travail. Je ne regrette pas du tout, si c’était à refaire je le referais.

Et enfin, le monde professionnel

styliste

J’ai obtenu ma licence pro. Dans un même temps, j’étais hyper angoissée à l’idée de ce que j’allais faire à présent. Ma boîte ne devait pas me garder. Je savais que je partais au Canada quelques semaines mais après ? Et puis, une fois de plus, ma bonne étoile a été là. Et l’entreprise où j’étais en alternance m’a proposé un CDD d’assistante de création. Quel soulagement !

Et maintenant ? Eh bien, je continue mon travail de styliste toujours au même endroit où j’ai été embauchée en CDI au mois de juillet en tant que chargée de création ! Maintenant, vous savez tout !

Encore une question peut-être ? 😉 Et vous comment en êtes-vous arrivés jusqu’à votre métier?

A très vite avec notre prochaine humeur bleue : la mode, le second pollueur au monde ! Si vous avez des remarques à ce sujet, comme toujours, n’hésitez pas à me les partager ! 🙂

23 Commentaires

  1. septembre 19, 2018 / 9:19

    Coucou
    C’est un sacre beau parcours et surtout beaucoup de motivation. Lorsqu’on sait très jeune ce qu’on veut faire, ça permet de se glisser vers la bonne direction, même si cela n’empêche pas les difficultés ( intégration dans les écoles de son choix, la charge importante de travail…).
    Le principal au final est le résultat et le fait de faire une métier qu’on a choisi et qu’on aime par conséquent.
    Belle journée

    • Manon
      Auteur
      septembre 23, 2018 / 4:18

      Oui je pense que ça facilite quand même bien les choses et ça évite de “perdre” des années en se dirigeant dans autre chose.

    • Manon
      Auteur
      septembre 23, 2018 / 4:16

      Contente que ça te plaise !

  2. septembre 20, 2018 / 7:14

    Un magnifique parcours ! bravo ma belle
    Biz Jeny

  3. septembre 20, 2018 / 11:52

    Hello!
    J’ai adoré cet article et découvrir ton parcours 🙂 Ce n’est pas toujours évident de savoir ce qu’on souhaite faire lorsqu’on est jeune. Mais toi tu avais déjà trouvé ta voie 🙂 Et félicitations pour le CDI au passage 🙂
    Bisous et bonne aprem
    Mimi

    • Manon
      Auteur
      septembre 23, 2018 / 4:15

      Merci Mimi ! Oui j’avais trouvé ma voie, après je ne dis pas que je ferai ça toute ma vie 😉

  4. septembre 20, 2018 / 3:30

    Coucou ma jolie !
    Ca doit être chouette d’être styliste, tu as un beau parcours 🙂
    Je te souhaite beaucoup de réussite, bisous ♥

    • Manon
      Auteur
      septembre 23, 2018 / 4:14

      C’est plutôt chouette oui je n’ai pas trop à me plaindre 😉

  5. septembre 23, 2018 / 3:49

    Salut ma belle !
    J’ai adoré ton article et en savoir plus sur tes études et ton métier. Tu es extrêmement courageuse d’avoir fait 2 BTS et je comprends que la licence pro ait été dure mais géniale 🙂
    Pour par ma part, je suis en M1 de juriste de droit public et j’espère l’année prochaine faire le M2 qui suit en alternance 🙂
    Je compte passer des concours administratifs, mon but étant de faire juge administratif!
    Gros bisous <3
    Marianne

    • Manon
      Auteur
      septembre 23, 2018 / 4:14

      Haha courageuse je sais pas mais c’est vrai que c’était un peu usant !
      Bon courage à toi pour le master !

  6. septembre 26, 2018 / 3:51

    Félicitation c’est un très beau parcours ! Effectivement en général l’alternance c’est compliqué d’en trouver, mais c’etait ton destin ! 🙂
    J’espère que tu t’épanouiras pleinement dans ce métier
    bises

    • Manon
      Auteur
      septembre 26, 2018 / 7:49

      Merci beaucoup 🙂 Pour l’instant ça me plait beaucoup !

  7. octobre 8, 2018 / 2:25

    Quel parcours ! Tu as été tellement forte et tu n’as rien lâché, bravo à toi 🙂 Je suis contente de lire que tu as réussi à faire le métier qui te plaît. C’est important de choisir un métier qui nous plaît dans la vie 🙂
    D’ailleurs, mon père aussi est styliste. C’est un joli métier, que je souhaitais faire, mais j’ai finalement pencher pour autre chose. Cela ne me correspondait pas totalement 🙂
    Bisous.

    • Manon
      Auteur
      octobre 8, 2018 / 4:06

      Merci beaucoup 🙂
      En effet je pense qu’il faut vraiment avoir une vocation pour ce métier étant donné comment c’est concurrentiel…

  8. Amandine
    octobre 15, 2018 / 2:17

    coucou,
    Je suis intéressée par la même formation que toi en licence pro styliste, coloriste, infographiste et ds le même établissement. Est-ce facile d’entrer dans cet école ? peux tu m’en dire plus sur les cours que tu as faits ? et comment as-tu fait pour trouver une entreprise, quelle sorte (dénomination) d’entreprise ? je navigue pour trouver des entreprises pour faire des demandes et je suis tombée sur ton histoire… Combien de temps as tu mis entre le début de ta recherche en entreprise et décrocher ton contrat ? Je serais contente de pouvoir parler de ces études avec toi.

    • Manon
      Auteur
      octobre 17, 2018 / 8:23

      Bonjour Amandine, si c’est facile, tout dépend de ton dossier scolaire déjà et de la formation que tu as faite. Par rapport aux cours, je pense que tu te doutes qu’il y a énormément de cours d’infographie, où on apprend à se servir des logiciels de la suite Adobe notamment. Pour trouver une entreprise, j’ai postulé à des annonces de recherche d’alternants en style, personnellement j’ai trouvé par moi même mais je sais que l’école aide pas mal. Quelle sorte d’entreprise, je ne comprends pas tellement ta question ? Personnellement j’ai trouvé dans une SAS mais il y avait tout type d’entreprise dans ma classe, tant qu’elle est prête à te payer un salaire d’alternant et de te faire un contrat de professionnalisation je ne pense pas qu’il y ait de problème. En tout cas, d’expérience c’est un peu tôt pour trouver une entreprise, les offres commencent à peine en mai pour l’année scolaire qui suit. En terme de temps de recherche, j’ai mis environ un mois, mais pour moi ça a été très vite. N’hésite pas à m’envoyer un mail, ce sera plus simple pour communiquer si tu veux plus d’infos.

      • Amandine
        novembre 28, 2018 / 4:27

        Bonjour,
        Merci pour les réponses c’est quoi ton mail ?
        Je suis en BTS mode maroquinerie chaussure (j’ai un très bon dossier scolaire), et je me demandais quelles genres d’entreprises car cette formation semble assez basée sur la mode vêtement ? est-ce que je peux chercher dans ma formation en maroquinerie ? et en fait quelles genres (plutôt mode vêtement/ stylisme/ infographie ?)/tailles d’entreprises : est-ce qu’il y a des thèmes bien spécifiques à la section (surtout infographie ou en marketing ?) à développer et que je ne trouverais pas en maroquinerie je pense notamment pour faire le mémoire / dossier ?
        Par contre je n’ai aucune connaissance en infographie est-ce un problème ? juste en CAO 2D et 3D quelles différences y a t’il entre section infographie coloriste styliste et celle en e-stylisme ?
        J’ai d’autres questions mais je préfère passer directement par ton mail que sur le chat, si tu veux tu me réponds direct sur mon mail. Merci

        • Manon
          Auteur
          novembre 29, 2018 / 5:51

          contact@bleu-de-minuit.com
          Corrige-moi si je me trompe mais il me semble que le BTS Maroquinerie est plus orienté modélisme que stylisme non ? Ce que je veux c’est que sans un BTS Design de Mode ou un diplôme équivalent ce sera difficile de rentrer en licence de stylisme…
          Oui cette formation est très basée sur le vêtement mais ce n’est pas très grave, tu peux tout aussi bien aller dans une entreprise d’accessoires ou de textiles du moment qu’il y a de la création stylistique. Non le mémoire est en fait un rapport de stage un peu plus détaillé donc pas de soucis.
          Pas de problème pour l’infographie non plus, tu es là pour apprendre. Infographiste coloriste est plus basée sur les logiciels d’infographie et la couleur tandis qu’e-mode tu vois un peu plus rapidement les logiciels et tu apprends des bases de web type codage, webdesign etc. mais j’ai fait la première option donc je ne peux pas trop te détailler plus.
          Sinon je te conseille d’aller aux portes ouvertes si tu peux, l’équipe éducative sera probablement plus à même de répondre à tes questions compte tenu que tu as un profil différent du mien.

          • Amandine
            novembre 30, 2018 / 4:28

            Merci, j’essaie d’avoir l’école mais je n’arrive pas à les joindre. je vais aller aux portes ouvertes mais je pensais essayer une autre section pour apprendre davantage que de refaire du modélisme…Merci pour tes explications ça m’aide déjà beaucoup.

          • Manon
            Auteur
            décembre 2, 2018 / 6:09

            En licence le niveau est quand même plus élevé qu’en BTS donc tu apprendrais forcément des choses 😉 Mais passer en licence de style sans en avoir jamais fait de sa vie me semble plutôt compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.