Mon expérience en couchsurfing : le bilan

Une autre façon de voyager : le couchsurfing

couchsurfing

Je vous parle beaucoup de voyages par ici. Parfois on me dit que j’ai de la chance, qu’on aimerait bien faire comme moi. Ce à quoi je réponds : et pourquoi pas ? On m’avance alors souvent les arguments de temps et d’argent. Pour le temps, désolée, je n’ai pas de recette miracle. Pour l’argent par contre, je peux vous parler d’une autre façon de voyager : le couchsurfing. 

Le couchsurfing mais qu’est-ce donc ?

couchsurfing

Quand je dis que je fais du couchsurfing on me regarde souvent d’un air un peu interloqué. Le coucouquoi ?! Le couchsurfing c’est littéralement du surf de canapé. Comment ça tu ne connais pas ce sport ?! 😉 En fait, c’est une plateforme sur internet qui met en relation voyageurs à la recherche d’une petite place où dormir et hôtes qui acceptent généreusement (et donc gratuitement) d’héberger pour une ou plusieurs nuits des gens chez eux. Vous pouvez tout à fait être voyageur, hôte ou les deux évidemment !

Et comment ça marche ?

couchsurfing

Il suffit d’être inscrit sur le site, de se créer un profil et c’est bon, vous faites partie de la grande famille des couchsurfers. Pour ma part, j’ai pas mal utilisé ce moyen d’hébergement en tant que voyageur et non hôte. Même si je compte héberger à mon tour très prochainement, je ne vais donc vous parler que de mon point de vue de “surfer”. Il y a deux façons de trouver un hébergement. On peut soit directement envoyer un message à un hôte pour lui demander s’il peut héberger pour telle date ou alors laisser un avis de voyage public qui sera envoyé à tous les hôtes d’une destination demandant si quelqu’un peut vous héberger. Je fais souvent cette deuxième façon, et la plupart du temps j’ai très vite trouvé un hôte !

Une autre conception du voyage

couchsurfing

Je n’aime pas trop dire que le couchsurfing c’est voyager gratuitement. Alors oui, certes, ça ne vous coûte rien. Cependant, ce n’est pas du tout comme aller à l’hôtel. Il faut garder à l’esprit que l’on est hébergé par des gens. On va vivre chez eux. Je pense donc que la moindre des choses c’est de respecter leur mode de vie, de s’adapter à leur emploi du temps. Et surtout, je pense qu’il faut voir le couchsurfing comme un échange. Loin de moi l’idée d’abuser de l’hospitalité des gens. Je ramène toujours un petit quelque chose ou rends service. Souvent, je propose de cuisiner un bon petit plat à partager tous ensemble. J’aime aussi passer du temps avec mes hôtes. Apprendre à les connaître, écouter leurs bons conseils.

Mes expériences en couchsurfing

couchsurfing

Quand je parle de couchsurfing on me parle souvent de la méfiance à aller chez un inconnu. Alors, d’abord, ce qu’il faut savoir c’est que tout le monde a un profil (ça en dit quand même pas mal sur une personne) mais aussi des avis ! Je regarde toujours ce que les précédents surfers ont écrit avant de m’engager avec quelqu’un. Alors c’est vrai qu’il m’est arrivé une ou deux fois de tomber dans des endroits un peu bizarres mais rien de dangereux. Disons surtout qu’on n’a pas tous les mêmes critères de propreté par exemple. Cependant, il faut garder à l’esprit que rien ne vous oblige à rester si vous ne vous sentez pas à l’aise !

Des souvenirs heureux

couchsurfing

Le couchsurfing au contraire m’a montré que la méfiance envers les inconnus n’était pas toujours justifiée. Il m’a donné un nouveau regard sur le monde et m’a redonné foi en l’humanité (rien que ça). J’ai rencontré des personnes géniales, de différentes nationalités, qui m’ont ouvert leurs bras en même temps que leur porte.

Bruno, qui nous a hébergé deux nuits à Dublin et m’a fait visiter toute la ville et même ses alentours ! James, le meilleur guide touristique de Belfast aux anecdotes de voyages plus drôles les unes que les autres. Bryan, dont la mauvaise réputation a fait le tour de l’Irlande mais qui sous ses airs de caïd est un doux rêveur (et a le bichon le plus fou de la terre). Pavlov qui héberge plusieurs couchsurfers tous les soirs à Limerick car il a une grande maison et ne sait pas quoi en faire. José le super chamane de Québec qui a préféré dormir par terre pour que nous puissions être à l’aise dans un bon lit. Pascal qui nous a recommandé le meilleur fromage à poutine du monde. Simon qui nous a laissé son seul trousseau de clés en plein milieu d’Ottawa car il allait rentrer tard et ne voulait pas que nous attendions trop longtemps. Marianna et sa petite famille qui nous ont préparé les meilleurs pop corns de tout l’Ontario ! Et aussi Kait qui nous a prêté la plus jolie chambre de toute la péninsule du Niagara. Et il y en a tant d’autres…

Le couchsurfing : mon bilan

couchsurfing

C’est vrai que je suis d’abord allée vers ce type d’hébergement pour une raison financière. Mais aujourd’hui si je continue c’est aussi pour ces moments de partage uniques qu’il nous offre. J’en fais moins car finalement, c’est assez “fatigant” d’aller chez des gens. Il y a des soirs où on a juste envie d’être tranquille, de se coucher très tôt et de ne parler à personne. Quel intérêt de faire du couchsurfing si c’est pour faire cela ? Mais mis à part ça, je suis une fervente partisane du concept. C’est un mode de voyage alternatif, qui est plus éco-responsable. Et pour moi, un voyage réussi passe forcément par la rencontre des locaux.

Et vous, avez-vous déjà testé ? Aimeriez-vous ?

A très vite 🙂

20 Commentaires

  1. Grosdys
    octobre 29, 2018 / 7:59

    Fluffy!!!

  2. octobre 30, 2018 / 12:30

    Coucou
    J’avais entendu parler des échanges de maison, mais pas de ce concept.
    Je ne pense pas que cela soit fait pour moi, car quand je visite un pays étranger, je suis souvent assez épuisée le soir et du coup, c’est direct le lit pour pouvoir dès le lendemain repartir très tôt. Ceci étant , le concept st super intéressant !
    Belle journée

    • Manon
      Auteur
      octobre 30, 2018 / 8:00

      Ah oui en effet c’est pas vraiment adapté 🙂

  3. octobre 30, 2018 / 2:05

    Un article très intéressant, je vais aller voir le site de plus près
    Biz jeny

  4. octobre 30, 2018 / 6:12

    J’ai entendu parler du couchsurfing des dizaines de fois mais je n’ai jamais pris le temps de m’y intéresser plus que ça. Comme la plupart des gens, je suis un peu réticente au fait d’aller chez des inconnus; mais au final c’est un peu comme le covoiturage, on a tout de même la possibilité de choisir la personne chez laquelle on va être hébergée.
    Je pense que je testerais dès que j’en aurais la possibilité (donc pas tout de suite malheureusement ahah)
    Ces expériences doivent être vraiment formidables, c’est tellement magique de rencontrer des personnes aux quatre coins de la Terre, qui on une vie si différente de la nôtre

    • Manon
      Auteur
      octobre 30, 2018 / 7:59

      Oui j’étais pas mal réticente au début aussi et je n’en ai jamais fait seule. Mais vraiment je n’ai jamais eu de gros problème, jamais sentie en danger ou quoi que ce soit !

  5. octobre 31, 2018 / 1:54

    Interessant ton article.
    Je n’ai jamais eu l’occasion de faire du couch surfing. En générale, avec mon mari on recherche la tranquillité quand on part en vacances. Nous utilisons airbnb et lors de notre dernier séjour, sans faire exprès, nous avions reserve une chambre prive chez l’habitant et c’était vraiment pas très propre. Donc je ne pense pas qu’on rechoisira l’option de la chambre prive.
    En tout cas, j’imagine que c’est l’occasion de pouvoir faire de chouette rencontres en utilisant le couchsurfing.
    Des bisous
    Margot
    https://troughthepasturesofthesky.com

    • Manon
      Auteur
      novembre 1, 2018 / 10:26

      Oh tu n’as pas eu de chance alors ! Je vais souvent en chambre chez l’habitant et je n’ai jamais eu de problème… Tout dépend vraiment de chez qui on va je crois bien !

    • Manon
      Auteur
      novembre 2, 2018 / 2:51

      Oui super sympa en effet 🙂

  6. novembre 2, 2018 / 5:03

    J’ai toujours voulu essayer le couch surfing. On s’était d’ailleurs inscrit sur le site avec mon chéri, mais on a jamais tenté l’expérience. C’est top d’avoir ton retour, et ça me donne envie de m’y intéresser de nouveau 🙂

    • Manon
      Auteur
      novembre 11, 2018 / 4:43

      Oui moi j’ai au moins mis 3 ans avant de sauter le pas 😉

  7. novembre 2, 2018 / 7:16

    Coucou !

    J’ai déjà entendu parler de cette expérience “couch surfing” mais je n’ai pas tester. Mais ça doit tout de même être une super expérience, ça change d’aller dormir chez l’habitant ! ^^
    Bisous 🙂

    • Manon
      Auteur
      novembre 11, 2018 / 4:42

      Oui 🙂 mais vraiment faut être dans l’optique de vouloir rencontrer des gens sinon mieux vaut aller à l’hôtel !

  8. novembre 5, 2018 / 6:42

    Coucou Manon, j’apprends quelque chose grâce à toi, mais ça m’étonnerait que je sache le prononcer sans que je relise le titre de ton article…
    Je suis de nature méfiante et je ne serai pas rassurée d’aller chez des gens que je ne connais pas… même si le concept reste intéressant,
    Bisous

    • Manon
      Auteur
      novembre 11, 2018 / 4:42

      Oui je comprends après tu peux faire l’inverse et accueillir des gens chez toi 🙂

  9. novembre 10, 2018 / 3:37

    Hello Manon,
    comment vas tu ? Je connaissais le concept mais je n’ai jamais tenté l’expérience. En revanche je trouve ça top de dormir chez l’habitant car c’est eux qui connaissent le mieux la villes, les bons petits restos … Bien mieux qu’un guide touristique trouvé en librairie 😉
    Bisous
    Mimi

    • Manon
      Auteur
      novembre 11, 2018 / 4:41

      C’est exactement ça ! Toujours de super plans et encore mieux quand ils nous font visiter le coin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.