Humeur Bleue #26 : Petit guide des fibres naturelles

Y a quoi dans mes vêtements ?

vêtements

Pour comprendre les enjeux, les différentes problématiques auxquels fait face actuellement le monde du textile, il est nécessaire de comprendre exactement de quoi sont faits nos vêtements. Bien sûr, tout le monde connait le coton ou la laine. Mais qui peut me dire exactement ce que sont la viscose ou l’acrylique ? Et même pour des fibres naturelles bien connues comme le coton ou la laine, qui saurait me dire dans quelles conditions elles sont produites ? Cet article a donc pour vocation de dresser un petit guide des matières textiles les plus répandues afin de savoir de quoi sont faits nos vêtements.

Les fibres naturelles

fibres naturelles

Il existe trois grandes familles de textiles. Chacune étant assez fournie, j’ai décidé de faire trois articles pour vous les présenter, afin de rendre le tout un peu plus digeste. La première que nous aborderons est celle qui est la plus connue : celle des fibres naturelles. Comme son nom l’indique, elles proviennent de ressources que l’on trouve dans la nature, aussi bien végétales qu’animales.

Les fibres naturelles végétales

fibres végétales

Ces fibres naturelles proviennent de la feuille, de la graine ou encore de la tige d’une plante. Elles sont pour la plupart connues de l’Homme depuis très longtemps, mais en Occident elles sont parfois arrivées assez récemment (au regard de l’Histoire de l’humanité).

Le coton
coton

C’est une vraie star chez les fibres naturelles ! Qui n’a pas de vêtement en coton ? On l’aime pour son pouvoir absorbant, son confort, sa facilité d’entretien.

Le coton est le duvet soyeux qui recouvre les graines du cotonnier. La culture de cette plante se fait dans les régions tropicales ou subtropicales comme l’Afrique du Nord, l’Argentine, l’Australie, la Chine, la Russie, le Pakistan, l’Inde, etc. Elle est très délicate car elle nécessite à la fois beaucoup de soleil et d’humidité ainsi qu’une température suffisante pendant 4 à 6 mois. Elle est donc très demandeuse d’eau et on a souvent recours à l’irrigation pour couvrir ses besoins. De plus, elle nécessite beaucoup de pesticides et d’engrais (en agriculture conventionnelle) car elle est très fragile.

La première apparition de textiles en coton se situe entre 5000 et 3000 av. JC en Chine et au Pakistan. Son utilisation va s’imposer au VIIème siècle av. JC pendant la conquête islamique. Dès lors, il n’aura de cesse de se développer, pour devenir l’une des fibres textiles les plus utilisées au monde. Chaque seconde sont produits environ 820 kg de coton dans le monde !

Le lin
lin

Moins populaire que le coton, le lin a pourtant été pendant très longtemps LA fibre plébiscitée en France. Même les rois en portaient. C’est également une de mes matières préférées et qui selon moi n’est pas assez exploitée en terme d’innovation.

On l’aime pour ses propriétés anti-allergiques et anti-bactériennes, pour sa fraîcheur en été et pour sa chaleur en hiver (et oui!). On l’aime un peu moins pour son toucher rêche. Cependant, beaucoup d’efforts sont faits là-dessus et on peut trouver des textiles en lin beaucoup plus souples et agréables à porter !

La fibre provient de la tige du lin. Cette plante nécessite un climat humide et tempéré comme nous avons en Europe de l’Ouest et de l’Est. Elle est plutôt résistante. En effet, peu de nuisibles s’attaquent à elle. Ensuite, la culture du lin émet peu de déchet car tout est réutilisable ! Les graines, l’huile, la pulpe… Tout est bon dans le cochon lin !

Apparemment, on connaît le lin depuis toujours. Les plus vieilles traces textiles datent de 6000 ans av.JC en Egypte. Le lin va conquérir l’Europe par l’intermédiaire des guerres de religion, des Romains ou des commerçants phéniciens. Cette fibre sera par la suite concurrencée par le coton, dont la filature est plus facile.

Le jute
fibres naturelles jute

On pense tout de suite au sac en toile de jute, le fameux sac à patates. Pourtant, cette fibre textile naturelle ne se résume pas qu’à ce tissu un peu grossier et rustique.

La fibre provient de l’écorce du jute. Cette plante nécessite de la chaleur et de l’humidité et pousse en Asie notamment en Inde et au Bangladesh. On l’utilise surtout pour les toiles d’emballage, en corderie ou dans la tapisserie d’ameublement. En effet, c’est une fibre non élastique donc qui ne se déforme pas et bon marché. On s’en servait déjà à la Préhistoire !

Le chanvre
fibres naturelles chanvre

Saviez-vous que le chanvre était aussi une fibre naturelle très résistante ? Rien à voir avec le chanvre drogue, le chanvre textile n’a aucun effet psychotrope.

La fibre provient de la tige de la plante. On la trouve dans les régions tempérées et son cycle est très rapide. En effet, il ne faut que 4 mois environ après le semis pour que la plante arrive à maturité ! De plus, les parasites l’attaquent rarement et elle enrichit même le sol !

On la trouve assez peu car elle est difficile à travailler. Elle est très peu élastique ce qui rend son tissage compliqué. Cependant, elle est très résistante. D’ailleurs, les premiers jeans n’étaient pas en coton mais en chanvre !

Le chanvre est originaire d’Asie centrale et on le cite pour la première fois dans un ouvrage chinois datant de 4700 ans av.JC. Au Moyen-Âge, on le cultive dans toute l’Europe pour le textile, les voiles de bateau ou les cordes. Finalement, c’est au milieu du 19ème siècle que l’industrie du chanvre s’essouffle. Concurrencé par d’autres matières comme le coton et le jute, disparition de la marine à voile, manque de main d’oeuvre… Aujourd’hui, le chanvre sert surtout à la fabrication de papier.

Il existe tout un tas d’autres variétés de fibres textiles naturelles végétales (sisal, raphia, ortie,etc). Cependant, on ne les trouve que rarement sur le marché du vêtement, ce pourquoi je ne les aborderai pas aujourd’hui.

Les animales

fibres animales

Dans l’industrie textile, tout le monde est mis à contribution. Et même certains animaux qui fourniront la matière première de plusieurs fibres naturelles. On considère d’ailleurs souvent ces dernières comme les plus nobles.

La laine
fibres naturelles laine

Je ne vais pas vous faire un dessin, je pense que tout le monde ici a déjà vu de la laine et sait qu’elle provient de la toison de différentes races de moutons ou de chèvres (mérinos, cachemires, angoras, shetlands, etc).

C’est la seule fibre naturellement frisée. C’est grâce à cela qu’elle est élastique. Ainsi, les vêtements en laine ne se froissent pas. De plus, elle emprisonne l’air et est donc isolante du froid mais aussi du chaud ! Par contre, elle est très sensible au feutrage. En effet, les écailles qui entourent la fibre de laine s’entremêlent et s’ouvrent à cause des frottements, de la chaleur ou de l’humidité, provoquant alors rétrécissement et feutrage.

La production de laine se fait vraiment partout dans le monde. La région dépendra surtout de l’animal dont est tiré le poil. On pourra noter que les élevages industriels se situent surtout dans l’hémisphère sud.

Il existe donc différents types de laine selon l’animal mais également selon la qualité de la fibre, sa longueur, etc. Il existe d’ailleurs plusieurs labels comme Woolmark pour les différencier et s’y retrouver un peu.

L’origine de la laine est très ancienne. En effet, le mouton a été domestiqué très tôt. D’abord sur la péninsule ibérique et le nord de l’Afrique, puis la Judée. La production reste autour du bassin méditerranéen jusqu’au 19ème siècle puis s’implante dans l’hémisphère sud notamment en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud ou en Argentine. Ces régions sont aujourd’hui les principales productrices.

La soie
fibres naturelles soie

La soie est une des fibres de luxe par excellence. Elle est synonyme de richesse et de raffinement dans l’imaginaire collectif. Et pour une fois, cela a toujours été le cas.

La soie provient d’un petit insecte appelé le Bombyx. Sa chenille sécrète un long filament pour constituer son cocon. Et c’est ce filament que l’on récupère pour faire la soie. Pour cela, on récupère les cocons puis on étouffe la chenille qui est à l’intérieur dans des étuves à 70-80°C, puis on les trempe dans l’eau bouillante pour ramollir la colle protégeant les brins. C’est un peu barbare. En effet, il faut tuer la chrysalide avant qu’elle n’endommage le cocon.

La fibre de soie est la fibre naturelle la plus fine et légère. Elle est plutôt rare car elle ne représente que 0,2% de la totalité des fibres utilisées. Sa production reste faible, même si elle a bien augmenté ces dernières décennies. Le principal producteur est la Chine, mais on peut aussi trouver de la soie en Inde ou en Thaïlande.

La soie est originaire de Chine. On ne sait pas vraiment d’où elle vient, bien qu’il existe une légende d’une princesse chinoise qui en voulant enlever un cocon tombé dans sa tasse de thé, aurait déroulé un fil d’une grande douceur. Pendant longtemps, la Chine a gardé le secret de la fabrication de la soie, qu’elle tisse depuis des millénaires. C’est avec l’Empereur Justinien qu’elle va s’exporter en Europe, lorsqu’il envoie deux espions pour découvrir tous les secrets de la soie. Dès lors, l’industrie de la soie n’aura de cesse de se développer (avec Lyon comme capitale de la soie en France jusqu’à la Première Guerre Mondiale).

Rendez-vous prochainement pour la suite de ce petit guide… 😉

Par ailleurs, si vous avez des questions sur ces différentes fibres naturelles n’hésitez surtout pas ! De même, si vous souhaitez un article plus détaillé sur une de ces fibres, je me ferai une joie de vous en concocter un !

A bientôt !

8 Commentaires

  1. Romain
    5 juillet 2019 / 11 h 50 min

    Je ne pensais pas qu’il y avait autant de matières, surtout que tu dis que ce sont les plus répandues et qu’il y en a encore d’autres. Ton guide est très bien présenté ! 🙂

    • Manon
      Auteur
      5 juillet 2019 / 15 h 56 min

      Oh si et il y a des matières complètement inattendues 😉

  2. 8 juillet 2019 / 16 h 13 min

    Hello
    C’est un article très intéressant et très instructif aussi.
    J’avoue que pour le chanvre,j’en avais pas entendu parler.
    Très belle semaine

    • Manon
      Auteur
      9 juillet 2019 / 17 h 25 min

      Ravie de t’avoir fait découvrir des choses !

  3. 8 juillet 2019 / 21 h 24 min

    Merci beaucoup pour ce petit guide, pour ma part je n’étais vraiment pas très renseignée au sujet de la jute ahah
    Des bisous

    • Manon
      Auteur
      9 juillet 2019 / 17 h 22 min

      Peu de gens connaissent 🙂

    • Manon
      Auteur
      19 juillet 2019 / 17 h 21 min

      Ravie qu’il te plaise 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?