Humeur Bleue #18 : Le pantalon & La femme

2012, fin de l’interdiction du port de pantalon pour les femmes

pantalon pour les femmes

La nouvelle avait fait du bruit. La loi, créée en 1800, qui interdisait le port du pantalon pour les femmes venait d’être abrogée. Deux siècles après. Plus un symbole que la fin d’une réelle interdiction, cette abrogation montre à quel point le pantalon est bien plus qu’un simple vêtement, mais un signe de pouvoir.

Porter la culotte

pantalon pour les femmes

Vous connaissez tous cette expression. Celui qui porte la culotte, c’est celui qui commande. Hors, originellement, une culotte est un vêtement dans lequel on a deux jambes distinctes. Comme un pantalon donc. La culotte fait partie du costume masculin depuis le Moyen-Âge et était un signe de supériorité par rapport à la femme qui n’en portait pas. Elle n’était donc pas protégée des salissures telles que la poussière mais également des rapports sexuels… On ne dit pas qu’un bout de tissu est la protection ultime, mais symboliquement, cela signifie quelque chose. La femme ne commencera à porter des culottes (au sens du sous-vêtement) qu’au 19ème siècle sous certaines conditions…

Un combat de longue haleine

pantalon pour les femmes

Pendant longtemps, une femme portant le pantalon était très mal vu. « Femme de petite vertu », « Garçon manqué », étaient la façon dont on les qualifiait. Si bien, qu’il fut interdit de « s’habiller en homme » en 1800. Heureusement, certaines femmes comme George Sand, ont quand même porté le pantalon contribuant au fait que ce vêtement est une sorte de symbole dans la lutte féministe. De plus, le sport et sa démocratisation ont beaucoup aidé à diffuser le port du pantalon aux femmes et notamment le cyclisme. En effet, il fallait faire un choix entre l’indécence de montrer ses fesses nues à vélo ou celle de porter le même costume que l’homme… (Pareil pour les danseuses de l’opéra qui étaient autorisées à porter des caleçons sous leur tutu.)

Et les années de guerre libérèrent le corps de la femme

pantalon pour les femmes

C’est triste à dire mais les deux guerres mondiales furent bénéfiques pour la condition féminine. Les hommes étant au front, les femmes ont commencé à travailler pour les remplacer dans les usines. Et ainsi on a pu dire adieu au corset et… accéder à ce fameux pantalon! D’ailleurs, après la première guerre mondiale, la mode était à la « garçonne » et le pantalon faisait fureur chez les jeunes femmes.

La consécration du pantalon

pantalon pour les femmes

Il faudra attendre les années 60 pour que le pantalon rentre réellement dans la garde-robe de la femme, de tous les milieux et de tout âge. Son succès est retentissant car dès 1965 il y a plus de pantalons qui sont fabriqués que de jupes! Cela ne montre-t-il pas l’envie de la femme d’être l’égale de l’homme? Yves Saint Laurent fera d’ailleurs partie de ceux qui ont contribué à rendre le pantalon plus glamour et donc à susciter l’envie chez la femme. A partir de ce moment, tout le vestiaire masculin sera transposé au féminin. Et cela vient en même temps que l’acquisition de droits sociaux et politiques pour les femmes…

Et aujourd’hui?

pantalon pour les femmes

Aujourd’hui, on ne se pose plus vraiment de question par rapport au pantalon, et pour la plupart des femmes, le port du pantalon est plus courant que la jupe ou la robe. Et même, dans certains quartiers, c’est l’inverse, la jupe est prohibée, si bien qu’on a même dû instaurer une « journée de la jupe ». La question du genre est donc encore bien d’actualité. De même, si en France le pantalon est aujourd’hui accepté, ce n’est pas le cas dans tous les pays…

Si le sujet vous intéresse et que vous voulez creuser un peu la question, je vous conseille de lire le très bon bouquin de Christine Bard : Une histoire politique du pantalon. Il analyse le rôle du pantalon dans l’histoire, comment la femme a pu y accéder et enfin ce que signifie aujourd’hui que porter un pantalon.

Et pour vous, le pantalon représente quoi?

On se quitte ici et je vous dis à très vite pour notre prochaine humeur bleue qui traitera de l’élégance! 😉 Si vous avez des questions à propos de ça ou votre avis à me partager j’en serai ravie! N’hésitez pas également à me communiquer d’autres sujets qui vous intéressent!

Articles similaires Humeur Bleue
Dis-moi comment tu t’habilles je te dirai qui tu es 
Le monde de la mode et ses clichés
La mode, c’est pas que Chanel
T’es dans la mode toi?!
La mode à Paris? Pas toujours!

10 réflexions au sujet de « Humeur Bleue #18 : Le pantalon & La femme »

  1. J’aime beaucoup ton article ! J’avoue que porter un pantalon ne signifie pas grand chose pour moi, disons que je ne me pose pas la question. Mais j’aime être consciente du chemin parcouru pour en arriver là… Ca parait tout bête aujourd’hui ! J’ai lu un article récemment qui expliquaient que l’interdiction de porter un pantalon (et donc de monter correctement sur un vélo ou un cheval) venait du fait que les hommes – d’église surtout – avaient peur que les femmes aient des « sensations ». Et comme il ne fallait pas du tout que la femme ait de plaisir, c’était interdit ou très mal vu pour celles qui le faisait.
    En tout cas, je suis contente d’être tombée sur ton blog ! Bisous ! 🙂

    Répondre

    1. Ah je ne savais pas du tout pour cette raison de l’interdiction du pantalon! Merci donc 😉 Et ravie que tu aies trouvé cet article intéressant!

      Répondre

  2. Coucou ! J’apprends pas mal de chose aujourd’hui avec ton article, je pensai pas que la culotte était aussi symbolique. Le pantalon c’est vrai que ça à toujours eu une connotation masculine alors que maintenant c’est plus une pièce indispensable et unisex ! Bisous

    Répondre

  3. Un super article, j’ai appris pas mal de choses. Très symbolique le pantalon, mon homme me préfère en robe très féminine comme quoi
    Biz Jeny

    Répondre

    1. Et oui le terme « féminine » reste vraiment collé à une tenue de « femme » pourtant on peut être très sexy en pantalon 😉

      Répondre

  4. Ton article est bien construit, bravo ! Perso, j’avais déjà un peu tous ces éléments en tête mais une révision ne fait pas de mal ^^.
    Et puis j’ai souri sur ta thématique car je prépare un article sur l’histoire du corset de mon côté 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *