Humeur Bleue #8 : Fraterline, acheter tout en changeant la société

Tout le monde le sait : chaque achat a un impact sur la société. Il est donc nécessaire de faire attention à l’origine des produits, et de réfléchir aux conséquences de ses achats.
Vous savez sûrement déjà, que le « consommer responsable » est un sujet qui me touche, puisque je vous ai déjà fait deux articles à ce sujet : La surconsommation et La consommation responsable.

Je vais continuer aujourd’hui dans cette thématique là, en vous présentant Fraterline.

12065726_822563494531432_1965780352141111271_nFraterline, c’est avant tout un site de vente de vêtements en ligne. Des vêtements de qualité, fabriqués exclusivement en Europe (France, Portugal et Italie) et, chose somme toute assez rare pour ce genre de produits, à des prix abordables! C’est ainsi la garantie de vêtements plus propres, puisque moins de transport, et des sous-traitants qui respectent les normes européennes en matière de teinture notamment. Mais aussi plus éthiques, car on le sait, les ouvriers chez nous sont plus protégés que dans des pays plus lointains.

14520401_1045962155524897_1580206143422240626_n

Mais la particularité de Fraterline réside avant tout dans son projet citoyen. En effet, pour chaque vêtement acheté, 1 euro est reversé à une association qui vient en aide aux SDF (La Faim prend Fin). Ce site est tout jeune, et cet euro reversé n’est pour l’instant qu’un début, le temps que la machine se mette en route et il devrait être revu à la hausse!
Pour chaque achat, le consommateur s’engage donc socialement et participe à l’amélioration de la société. Et qui n’a jamais rêvé de changer les choses en ne bougeant pas de son canapé? 😉

14522861_1045959408858505_2131718840757838406_n

Alors oui, c’est une goutte d’eau dans un vaste océan, c’est sûr. Mais ce qui est à prendre en compte dans un tel concept, c’est l’introduction du social comme critère d’achat. Aujourd’hui, les offres s’accumulent et sont très diverses. Il est donc normal que le consommateur devienne de plus en plus exigeant. Et si justement, en plus des critères habituels comme le prix, l’origine, l’impact écologique… on ajoutait le social? Imaginez un peu si chaque entreprise commerciale reversait une toute petite partie de ses bénéfices à une association…?

Et vous, que pensez-vous de ce type de projet?

A très bientôt!

6 réflexions au sujet de « Humeur Bleue #8 : Fraterline, acheter tout en changeant la société »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *