Le retour de Heidi

Il est où le printemps?

Alors certes, je vais sûrement passer pour la râleuse de service. Mais où est passé ce joli printemps? Personnellement j’adore la mi-saison et pouvoir porter une tenue de printemps mais avec les chaleurs que nous avons en ce moment ce n’est même pas possible. J’aurais aimé avoir ces matinées un peu fraîches où l’on entend les oiseaux gazouiller. Et ces fins d’après-midi où on tombe la veste car la température est remontée.

Une tenue de printemps tout de même

Par conséquent, j’ai décidé de quand même vous proposer une tenue de printemps ! Une robe avec un petit pull pour aller dehors et c’est tout. Pas de manteau, d’écharpe ou de bonnet ! C’est là tout le bonheur de cette saison. Fringues que j’ai piqué une fois de plus à ma copine Gwladys, ma partenaire de crime habituelle. J’ai craqué en voyant cette jolie robe rouge et blanche très printanière.

Elle descend de la montagne…

Un coté très « Heidi » également dans ce look. En effet, en portant la robe avec ce pull je me suis tout de suite comparée à l’héroïne. Alors histoire de jouer le tout pour le tout, je me suis tressé les cheveux. Oui, quand je dis Heidi je pense aux livres que j’avais étant petite et non pas le dessin animé… Si toi aussi tu as connu ces livres, lève la main! 😉

tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps tenue de printemps

Robe : Naf Naf – Pull : Pimkie – Chaussures : La Redoute – Boucles d’oreille : H&M – Bague : Louise Vurpas

A très bientôt 🙂

Articles similaires
Or Noir
Dégradés
Passion bleu nuit
Le grand bleu
Comme une princesse de dessin animé

Carteland – All you print is love !

Vous avez dit papeterie?

carteland

Oui, je fais partie de ces personnes qui pourraient collectionner les cartes, photos ou papiers en tout genre. Le papier et moi c’est une histoire d’amour. Je le gratte, je l’encadre, je l’accroche. Bref, si je devais me reconvertir, j’adorerais travailler dans une papeterie! Le bémol dans les papeteries classiques, c’est que tout se ressemble. On peut trouver la même carte dans le magasin d’à côté. Et ça, c’est un peu dommage… Surtout quand on veut offrir quelque chose d’unique et de personnalisé!

Carteland : une histoire de faire-part personnalisé

carteland

Mais grâce à internet et à des sites comme Carteland tout ça c’est de l’histoire ancienne! En effet, j’ai eu la chance d’être contactée par cette entreprise familiale prônant le made in France qui m’a proposé un petit partenariat. Leur concept? Proposer une offre de carterie personnalisée!

carteland

De nombreux modèles sont à votre disposition pour créer ce que vous voulez! Personnellement, j’en ai profité pour faire faire mes cartes de visite, un calendrier perpétuel ainsi que quelques photos magnets.

Carteland : l’amour du travail bien fait

carteland

J’avoue qu’en confiant mes petites cartes de visite, j’avais un peu peur… Peur que la qualité ne soit pas top. Que ce soit pixelisé, que les couleurs ne soient pas comme je veux ou encore que cela fasse un peu cheap. En recevant ma commande Carteland j’ai vraiment été agréablement surprise! Déjà, on reçoit tout dans une jolie boîte. Et puis, je n’ai rien à redire par rapport à la qualité! Au contraire, le résultat est réellement qualitatif. Le papier est très beau. Ayant opté pour une finition du papier iridescente, cela leur donne un côté irisé vraiment joli.

carteland

Pareillement, les photos et le calendrier sont vraiment bien imprimées. Pour l’exigeante que je suis, c’est parfait.

Carteland : présent pour chaque occasion

carteland

Carteland nous accompagne également pour chaque grand évènement de la vie. Vous voulez personnaliser un faire part de mariage Carteland est là pour vous! Idem pour une carte de remerciements pour mariage.

carteland

D’ailleurs, je trouve leur collection mariage très jolie! Les différents modèles proposés me donneraient presque envie de me marier aussi! 😉 L’amour de la papeterie vous dis-je!

carteland

Sinon, Carteland propose aussi des modèles pour les naissances, pour tout type d’invitation ou remerciement. Mais aussi de nombreux produits plus business (cartes de visites, objets publicitaires…)!

carteland

Ainsi que de nombreux cadeaux photos qui peuvent être bien utiles en cas de panne d’inspiration (magnets, posters, cadres, calendriers, albums photos, t-shirts etc.) !

En bref, mon amour pour la papeterie et les objets uniques a été comblé ! Alors je suis ravie de vous faire découvrir Carteland… 😉

Et vous la papeterie, c’est votre truc? 😉

A très vite!

Articles similaires
Do It Lala : des accessoires Made In France et faits main!
Trois bonnes adresses lyonnaises #2 : Spécial cuisine du monde
Ma routine anti acné
Le jour où j’ai repris la danse classique

Road Trip au Portugal #5 : Lisbonne

Si vous projetez de faire un road trip au Portugal, Lisbonne est bien évidemment l’une des étapes incontournable! Et pas uniquement parce que c’est la capitale de ce charmant pays… Regardons pourquoi ensemble! 😉

Lisbonne, aux portes du Nouveau Monde

Je vais tout d’abord commencer par l’un des quartiers (si on peut l’appeler comme ça) de Lisbonne que j’ai adoré : Belém. D’ici, sont partis les plus grands explorateurs du monde. Vasco de Gama ça vous dit quelque chose? 😉 Vous l’avez compris, ce quartier n’est pas tout jeune. Et son architecture atteste d’un passé glorieux.

Lisbonne

Le monument le plus connu est probablement la Tour de Belém. En effet, elle est à peu près présente sur toutes les cartes postales de la ville. Elle a servi pendant longtemps à surveiller les entrées dans le port de Belém. C’est en fait un genre de phare fortifié. Ça en jette pas vrai? 😉

Lisbonne

Autre vestige de ce passé glorieux à la conquête du monde : le Monastère des Hiéronymites. Ce monument est dédié au succès de Vasco de Gama (oui encore lui) lors de son expédition aux Indes et il y est d’ailleurs inhumé. Je n’ai malheureusement pas pu le visiter. C’est aujourd’hui également les musées d’archéologie et de la marine de la ville.

En effet, il vaut mieux se rendre très très tôt au monastère pour le visiter… Car vous êtes loin d’être tout seul à vouloir y rentrer! En voyant une file d’attente immense en plein soleil et chaleur, je n’ai pas longtemps réfléchi… J’ai vite renoncé, au profit de la dégustation d’un succulent pastéis…

Vous avez dit pastéis?

Lisbonne

Comment ça vous ne savez pas ce que c’est qu’un pastéis?! Mais voyons… c’est la meilleure pâtisserie du monde selon moi! Et les meilleurs justement se trouvent à Belém… Existant depuis 160 ans, la pâtisserie de Belém serait la seule à avoir la VRAIE recette du pastéis de nata. Ce délice pour les sens est une sorte de flan pâtissier, généralement dégusté chaud et saupoudré de cannelle. Et vous l’aurez compris, j’en suis fan!

Lisbonne

Le petit plus, ultra typique, ultra touristique surtout, c’est de prendre le vieux tram n°28 pour aller à Belém. Tout aussi mythique que pittoresque, vous aurez une fois de plus l’impression d’être dans une autre époque.

Lisbonne, la machine à remonter le temps

Comme nous venons de le voir avec Belém, Lisbonne est une ville où de nombreux vestiges du passé sont présents. Des témoignages de sa glorieuse histoire.

Lisbonne

Et donc, du néo-classique en veux-tu en voilà, avec notamment l’Arc de Triomphe sur l’une des places principales de Lisbonne : La Praça do Comercio.

Lisbonne

Lisbonne

Les genres se mélangent tout autant que les époques. Du néo-classique, de l’art nouveau, du gothique, du mauresque… Et bien évidemment de l’architecture contemporaine. A chaque recoin de Lisbonne se cachent de jolies merveilles.

Lisbonne

Lisbonne, la ville branchée du Portugal

Si vous êtes plus fête que culturel, Lisbonne saura aussi vous combler. En effet, elle est considérée par certains comme la ville la plus branchée du Sud. Rendez-vous à la nuit tombée dans le quartier du Bairro Alto pour danser dans une ambiance rock ou latino!

Lisbonne

Depuis ce quartier, vous aurez aussi une jolie vue sur la ville et le Tage. Mais vous trouverez également une multitude de restaurants. Et l’avantage du Portugal, même à Lisbonne pourtant hyper touristique, c’est que vous pouvez bien manger pour peu cher. C’est même souvent très copieux et un plat peut largement se partager à deux si vous n’êtes pas de gros mangeurs…

Lisbonne

Lisbonne, la douceur de vivre

Lisbonne

Ce que j’ai aussi aimé dans cette ville, c’est son rythme. Son ambiance. Du soleil, le vent de l’océan, un air de guitare et pourquoi pas de fado. Lisbonne, c’est une ville où il fait bon se perdre. Que ce soit au milieu des ruelles aux façades colorées. Ou dans un quartier à flan de colline parsemé d’azulejos.

Lisbonne

On prend le temps. On apprécie la vie et ses plaisirs. Et pourquoi pas s’arrêter à la Casa do Pastel? Une institution à Lisbonne, on y trouve de bons petits beignets à la morue…

Lisbonne

Seul point négatif, car bien sûr il y en a toujours, Lisbonne commence à devenir très « surfaite ». Elle se vide de ses habitants au profit d’airbnb. L’impression d’être dans une ville musée du coup. J’espère que la tendance n’ira pas en continuant, au risque que la ville perde son charme authentique.

C’en est fini de la capitale portugaise, on s’apprête à plier bagage! Direction Sintra dans le prochain article! 😉

A très vite!

Articles similaires
Road Trip au Portugal #2 : Porto
Un weekend à Genève Jour 3
Balade au Bassin d’Arcachon
Un p’tit tour en Gwada
Road Trip au Portugal #1 : Braga

 

En mode rétro

Une touche vintage

J’avoue, j’ai surtout composé cette tenue par rapport aux couleurs. Je trouvais simplement que c’était joli ensemble. Et puis, en regardant ensuite les vêtements sur moi, je me suis dit qu’il y avait quand même un côté très mode rétro vous ne trouvez pas? Je ne sais pas si c’est dû au headband et à la façon dont je l’ai coiffé. Ou si ce sont les couleurs justement. Le marron un peu passé du cuir, le vert émeraude de la robe satinée. Toujours est-il que j’ai une fois de plus l’impression de sortir d’une autre époque. Et j’adore ça!

Avec du neuf

Pourtant, cette tenue n’a de rétro que le nom. Car rien n’est vraiment vieux (maximum 5 ans pour certains bracelets). Et justement, je voulais aborder avec vous ma manière de me procurer des vêtements pour vous proposer des looks. Si vous êtes un lecteur fidèle, vous savez que je fais de plus en plus attention à ce que j’achète. Ce serait donc complètement paradoxal que d’acheter à tout va des vêtements de grande distribution dans le but de faire un maximum de looks. En fait, j’achète très peu de vêtements. Peut-être 5 ou 6 pièces par an. Pas de quoi faire autant de shootings donc…

Partager sa garde-robe

Si je recycle beaucoup certains de mes vêtements dans mes looks (oui, ça arrive que je mette certaines pièces dans plusieurs articles!) – je ne suis pas là pour vous pousser à acheter des nouveautés mais plus vous proposer des associations, vous donner des idées – il existe une autre solution pour vous donner plus de nouveauté. Je pique chez les autres! C’était déjà le cas dans mon dernier look où j’avais emprunté une combishort. Et là, de nouveau, j’ai pris robe et veste à ma fidèle partenaire de crime Gwladys.

Bloguer mode sans surconsommer

C’est un peu le challenge pour moi. J’aime continuer à vous proposer des lookbooks, mais je ne veux pas acheter à outrance. Pour la planète et aussi mon porte-monnaie. Je réfléchis donc à plusieurs solutions, si vous en avez d’ailleurs je prends, sait-on jamais! 😉 Pour le moment, les garde-robes de mon entourage sont pas mal fournies et j’ai aussi pensé à éventuellement louer des fringues. Pas seulement pour le blog je vous rassure. Mais c’est une bonne alternative au fait de vouloir un peu de nouveauté, tout en évitant de surconsommer.

Robe : Mango – Veste : Mango – Chaussures : Fouganza – Tour de tête : Seasons in Wonderland – Boucles d’oreille : Bijoux Brigitte – Bracelet fin : Atelier de Mandarine

A très vite 🙂

Articles similaires
Madame Soleil
Promenons-nous dans les bois
Entre deux ruelles
Essentiels
Dégradés