Série spéciale Espagne #2 : Valencia

C’est le retour de cette série voyages spéciale Espagne, on quitte les Bardenas et on part à présent un peu plus au sud-est à la découverte de la ville de Valencia… C’est une des plus grosses villes d’Espagne après Madrid et Barcelone. Elle a donc à la fois l’attractivité que peut avoir une ville de cette envergure, le charme d’une station balnéaire, l’ambiance conviviale espagnole ou encore un méli mélo architectural impressionnant.

DSC05579

Valencia, c’est aussi la ville de la fameuse Paella, alors s’il y a un lieu pour en goûter une, c’est forcément ici! Mais il n’y a pas que la gastronomie à ne pas rater, car Valencia est aussi connue pour sa Cité des Arts et des Sciences dont l’architecture est assez étonnante, et conçue par le célèbre Santiago Calatrava!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Juste à côté de cette Cité des Arts et des Sciences, il y a un aquarium fabuleux, L’Océanographique. Il est organisé en différents pôles qui présentent chacun un continent avec sa faune et sa flore marine. J’ai trouvé ce concept plutôt pas mal car finalement quand on va dans les aquariums habituels, on voit pleins de poissons certes, mais on n’en apprend pas forcément sur leur habitat et leur milieu de vie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sachez que je suis allée deux fois à Valencia, une fois à la Toussaint et une fois en plein mois d’août. Eh bien, dans tous les cas il y fait très chaud. 37 degrés en octobre, alors qu’en France j’avais déjà presque sorti le bonnet… 😉

Première preuve : le débardeur
Première preuve : le débardeur
Et deuxième preuve
Et deuxième preuve

Mais les deux fois où j’y suis allée, je n’y suis restée qu’une journée. Plus une autre journée pour faire l’Océanographique. Accompagnés d’enfants, nous avons opté pour une visite en accéléré et ludique : le bus. Oui oui, de vrais touristes de base! 😉 J’avais un a priori à propos de ce genre de visite guidée, et s’il est vrai que je préfère quand même vadrouiller à ma guise avec un plan dans les mains et un guide, cette façon là n’est pas non plus à jeter. Elle permet de voir l’essentiel et d’en apprendre un peu sur l’histoire de la ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le plus marquant dans cette ville reste pour moi le contraste architectural. On y trouve un peu de tout: art mauresque, art nouveau, art gothique puis futurisme, architecture complètement contemporaine!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En n’oubliant pas que Valencia est au bord de la mer bien sûr!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aimeriez-vous aller à Valencia?

A très vite pour la suite! 🙂

Climbing to Paradise

J’avais déjà plusieurs tenues en stock à vous montrer mais j’étais si excitée de vous présenter ces images dont je suis particulièrement contente que finalement j’ai décidé de les publier plus tôt!
A la base, je cherchais pour ce look un endroit assez industriel, une zone portuaire, un lieu assez gris finalement pour faire ressortir l’argenté du headband et de la jupe. Et c’est donc dans ce genre d’endroit que je me suis rendue. Et puis je ne sais pas, finalement je l’ai trouvé d’une poésie assez rare. Un mur, une échelle et au dessus, le ciel. Une certaine métaphore de la liberté. Les prises de vue se sont faites assez naturellement et j’ai été assez surprise en voyant ce qui se dégageait de certains clichés, avec comme l’impression que je suis en train de flotter, et je ne sais pas pourquoi mais cela m’évoque un peu le paradis. Alors oui, je suis assez fière aujourd’hui en publiant cette tenue! 😉
Mais parlons un peu mode. Il y a dans ce look presque uniquement des pièces nouvelles : le t-shirt déniché en soldes chez & Other Stories et tellement confortable, la jupe avec enduit holographique trouvée chez Topshop, mes nouvelles baskets préférées, un headband que j’ai acheté sur Asos durant mon obsession pour l’argenté (rappelez-vous de mes escarpins ici). Seul le sac, qui lui est complètement vintage puisque piqué dans l’armoire de ma grand-mère, a déjà vécu! 😉

P7020283P7020272 P7020273 P7020274 P7020275 P7020276 P7020280P7020309 P7020285 P7020286 P7020287 P7020289 P7020290 P7020293 P7020294 P7020295 P7020296 P7020298 P7020302 P7020304 T-shirt : & Other Stories – Jupe : Topshop – Chaussures : Nike – Sac : Vintage – Headband : Asos – Boucles d’oreille : Naf Naf

A bientôt 🙂

Bordeaux fête le vin

Si vous n’avez pas eu d’article la semaine dernière, cet évènement en est en partie responsable! En effet, je suis montée quelques jours à Bordeaux, pour participer entre autres à la fête du vin.

IMG_20160626_134803

Mais tout d’abord, quel est ce festival? Eh bien tout simplement une fête, autour du vin, et notamment des vins de Bordeaux avec des dégustations, des ateliers. Vous achetez un Pass, 16€ en prévente et 21€ sur place, qui vous donne droit à une dégustation sur chaque pavillon (11 et dont certains proposent de très grands vins, l’occasion donc de les goûter sans se ruiner) + deux coups de coeur, si vous voulez goûter à nouveau un vin par exemple.

20160623_171520

Ce pass vous permet également de participer à un atelier de l’Ecole des Vins. Nous nous avons opté pour une battle de chefs accord mets et vins. Et c’était vraiment sympa, le but étant pour les chefs de cuisiner un plat qui se marie bien avec le vin et non l’inverse comme cela se fait souvent! L’Ecole des Vins propose également un atelier découverte de la dégustation pour les plus novices! Sur leur pavillon vous pouvez également déguster des vins à l’aveugle (et c’est très trompeur croyez moi) mais aussi découvrir les senteurs, les couleurs que le vin peut avoir.

IMG_20160624_131920

Grâce au pass nous avons également pu visiter un chais, Millesima, et du coup en connaître un peu plus sur le commerce du vin, sa conservation, etc. Il y avait d’autres choses proposées avec le pass, comme une dégustation zen mais bien que nous y sommes restées quand même 3 après-midis/soirées, nous n’avons pas eu le temps de tout faire!

IMG_20160624_131527

En marge des pavillons, de nombreuses animations étaient aussi organisées sur les quais ou le miroir d’eau avec notamment la possibilité de visiter le Belem ce célèbre voilier, un spectacle de son et lumière sur la Place de la Bourse mais également un feu d’artifice, chaque soir!

IMG_20160626_134623

Bref, j’ai une assez bonne expérience de cette fête du vin, qui est vraiment l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette boisson, mais aussi de découvrir de nouveaux vins et d’autres capitales du vin puisque Bordeaux a invité plusieurs villes à cette occasion. Alors je ne peux que vous conseiller de vous rendre à cette sympathique et conviviale fête et on se dit rendez-vous là-bas, dans deux ans! 😉

20160625_180732
Sans oublier le superbe porte-verre 😉

A bientôt 🙂

3 jours d’été

Petite pause ces derniers jours dans la publication d’articles sur le blog, tout simplement parce que j’ai été très occupée... Mais ne vous inquiétez pas, je vais me rattraper! 😉

Je ne sais pas pour vous, mais ici, dans le Sud Ouest, l’été s’est longtemps fait attendre. Et hop, sans crier gare, il est arrivé d’un coup, boum, l’atmosphère s’est réchauffée. Bon, bien sûr, cela n’a pas duré longtemps. Mais bien assez pour prendre quelques couleurs, profiter de la plage, se baigner et enfin sortir nos jolies tenues qui attendaient bien sagement dans le placard. L’occasion pour moi de revêtir cette petite combi-short dénichée sur le site de Topshop et qu‘il me tardait de pouvoir porter!

Du coup, les photos ont été prises à l’ombre, car impossible de rester plus de 10 secondes sous ce soleil plombant. On n’est jamais content hein? 😉

P6220190 P6220191 P6220194 P6220198 P6220202 P6220205 P6220208

Combinaison : Topshop – Sac : Lancaster – Chaussures : Asos – Boucles d’oreille : Asos

A très vite 🙂

Humeur Bleue #5 : Blogs et Surconsommation

Il y a peu, j’ai lu un commentaire suite à un de mes articles, critiquant le fait de s’habiller chez des grandes marques de type H&M, Zara, Primark. La personne rappelait l’affaire du Rana Plaza, et ne comprenait pas comment les gens pouvaient faire passer leur apparence au-dessus de la vie des gens. Au fond, je suis assez d’accord avec ce qu’a pu dire cette personne, mais je pense que ses propos sont tout de même à nuancer, ce pourquoi j’ai décidé que le thème de cette Humeur Bleue serait : les blogs et la surconsommation.

Rana_Plaza-collapse

Tout d’abord, il y a deux types d’articles « mode ». Parfois, on tombe sur de vrais espaces pubs, des tenues sponsorisées de A à Z qui forcément incitent le lecteur à acheter en le poussant à cliquer sur des liens affiliés. Mais d’un autre côté, il y a aussi le partage d’une passion, l’envie de montrer comment on aime associer telle ou telle pièce. Mais ces articles ont un point commun, c’est qu’ils nous montrent à quel point nous vivons dans une société de consommation. Et du coup, les blogs sont alors des représentants de cette surconsommation puisqu’y sont montrés ce que les blogueurs consomment.

code mode

Le rôle du blogueur serait donc de promouvoir des produits plus éthiques ou écologiques. Bien. Je suis d’accord. Mais encore faut-il en avoir les moyens. Aujourd’hui, les marques telles que H&M sont très attractives. En effet, elles proposent des vêtements tendances à bas coût. Mais il faut voir dans quelles conditions ils sont produits. Les gens en prennent d’ailleurs de plus en plus conscience, et ça, les grosses entreprises le savent et cherchent à modifier leur image (H&M et sa collection Conscious par exemple), serait-on donc dans la bonne voie de ce côté là? On va surtout dire qu’il y a du progrès mais le chemin est encore très long car c’est surtout une opération de communication. Donc c’est vrai, il vaut mieux éviter ce genre de marques si on cherche à consommer plus responsablement.

hm

Du coup, deuxième option pour s’habiller. Des grandes marques mais plus chères, voire luxueuses. Alors là, désolée de casser un mythe mais elles ne valent pas mieux. Oui, Chanel ou Vuitton font aussi fabriquer en Chine. Et question impact écologique ils sont tous dans le rouge dans les enquêtes Greenpeace. Alors ce sera certes de la meilleure qualité mais bon, pour le prix qu’on met on aurait préféré que ce soit fait localement et artisanalement (il existe encore fort heureusement, notamment en maroquinerie, des pièces réalisées en France ou en Italie hein, comme toujours, les propos sont à nuancer).

Capture-d’écran-2013-02-20-à-11.48.39

La réponse serait donc ailleurs, chez les petites marques, les petits créateurs, souvent réputés pour travailler local. Mais là encore, attention. S’il y a bien évidemment et heureusement des créateurs qui sont honnêtes sur leurs créations, qui travaillent réellement avec des conditions éthiques ou éco-responsables, il y en a aussi, et pas forcément une minorité, qui trichent par rapport à ça. En effet, il est très facile de faire du « made in France ». Par exemple, un produit fini acheté en Chine mais dont la dernière transformation aura été effectuée en France pourra être estampillé d’un « made in France » sur l’étiquette… De même, il faut aussi savoir que certaines entreprises (une minorité, j’espère) travaillent beaucoup avec des stagiaires, qui sont donc très peu rémunérés voire pas du tout. Et aussi, certains artisans, notamment en Chine ou en Inde, ont un plus grand savoir-faire que d’autres qui sont français. Alors pourquoi privilégier le « made in France » si au final le produit est de moins bonne qualité? Car il ne faut pas croire non plus que dans ces pays tous les ouvriers soient mal traités, cela dépend bien évidemment de l’entreprise dans laquelle ils travaillent, sachez aussi qu’il existe des normes leur garantissant de bonnes conditions de travail et que les entreprises ayant signé ces normes sont généralement plus à même de travailler avec les grandes marques.

Made in france

Sinon, il existe aussi d’autres marques, qui ont une réelle traçabilité de leurs produits et qui donc produisent vraiment des vêtements éthiques. Mais je reviendrai là-dessus dans un futur article, sinon celui là sera beaucoup trop long! 😉

ekyog_2-568xfree

Enfin, dernière solution, plus économique et qui permet de consommer sans pour autant être dans la surconsommation. Il s’agit bien évidemment du recyclage, d’acheter des vêtements d’occasion, cela permet d’éviter aussi les déchets.

photo-article

Et vous, que pensez-vous de tout ça? Faites-vous attention à ce que vous consommez, au niveau des vêtements notamment?

Et comme vous l’aurez sûrement deviné, le prochain article Humeur Bleue sera consacré aux marques proposant des vêtements éthiques! 😉 Si vous avez des choses à dire par rapport à ça, je vous écoute attentivement!

A très bientôt! 🙂

Plissé s’il vous plaît

Mon dernier look shooté à Nîmes, juste avant mon déménagement. Car oui, Nîmes c’est fini pour moi! Je rentre sur ma Côte Basque pour l’été puis je repars en région lyonnaise, depuis le temps que j’attendais ça! 🙂

En tout cas, comme vous pouvez le constater, ma couleur est presque totalement partie, c’est fou comme les couleurs semi-permanentes durent peu! Mais bon, au moins, j’aurais tenté! 😉

Côté vêtements, je porte une de mes robes préférées, dénichée chez & Other Stories. Elle est longue mais le côté « sac » est cassé par l’élastique au niveau de la taille et aussi, le petit détail que j’adore : les plis. Je suis une dingue de plis. Oui, chacun sa passion hein! 😉 Mais je trouve qu’ils donnent directement une touche d’originalité même sur les formes les plus simples.

P5209859 P5209861 P5209863 P5209864 P5209866 P5209868 P5209869 P5209870 P5209872

Perfecto : Mango – Robe : & Other Stories – Chaussures : Eram – Lunettes : Ray Ban – Sac : Lancaster – Boucles d’oreille : Asos

A très vite!

Série spéciale Espagne #1: Las Bardenas

Étant originaire de la Côte Basque, et vivant donc à environ 30 min de la frontière, vous vous doutez bien que je me rends assez souvent dans ce joli pays qu’est l’Espagne. Ainsi, j’ai décidé de vous concocter une série voyages focalisée sur ce pays, histoire de vous faire découvrir ses paysages, qui sont loin d’être semblables, et de vous faire partager son ambiance si particulière. Cette série est bien évidemment non exhaustive car je n’ai pas encore eu la chance d’aller partout où je voulais en Espagne (Andalousie ou Madrid par exemple), mais elle sera, je pense, déjà bien remplie. 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Commençons donc cette belle série avec un de mes coups de cœur : le désert des Bardenas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Situé à environ 2h de la frontière française, au sud-est de la Navarre, le Parc Naturel des Bardenas Reales est une petite merveille de la nature. Ce n’est pas un désert de sable comme on pourrait s’en faire l’idée, rien à voir avec le Sahara donc. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que c’est au nord de l’Espagne, le beau temps n’est donc pas forcément au rendez-vous et il peut y faire trèèèèès froid.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Parc des Bardenas est en fait un désert d’argile et son érosion crée de véritables canyons! Pas besoin d’aller bien loin pour voir de tels paysages, aux Bardenas on se rêve dans l’Ouest américain! D’ailleurs, certains westerns ou pubs y ont été tournés… Désolée, je casse le mythe! 😉 Mais c’est quand même moins cher pour nous, européens.

On a aussi découvert le repère de Batman
On a aussi découvert le repère de Batman

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A pied ou à vélo, il y a de quoi faire et c’est vraiment super! Franchement, là-bas vous êtes direct dépaysé! En plus, il n’y a pas trop de touristes, à moins qu’ils fussent tous cachés quand j’y étais, et c’est quand même appréciable, on peut se ressourcer tranquillement, profiter du paysage et du calme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se balader oui, mais faites quand même attention de ne pas sortir des sentiers. Et ce pour plusieurs raisons : la première étant qu’il faut préserver ce paysage, on ne dirait pas comme ça mais c’est un environnement très fragile. Ensuite, on se perd facilement. Et enfin, et je vous dis ça parce que c’est du vécu, il y a une base militaire située dans le coin et on a vite faite de s’y retrouver… La Guardia n’est jamais bien loin alors prudence! 🙂 (Ne faites pas non plus coucou aux hélicoptères si vous êtes dans cette zone hein…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vraie star des Bardenas, le Castildetierra, aussi appelé Cheminée de Fée ou Demoiselle coiffée est un peu la Tour Eiffel du Parc, tout le monde veut sa photo avec! 😉

Alors, que pensez-vous des Bardenas? Aimeriez-vous y aller?

A bientôt pour la suite 🙂

Dégradés

Cela faisait un moment que j’avais envie de faire des photos dans cet endroit, je trouve que cette architecture a un côté futuriste, voire post-apocalyptique, comme si nous étions dans une BD d’Enki Bilal. Vêtue ainsi, avec la couleur de mes cheveux qui a pas mal dégorgé (et oui, les couleurs semi-permanentes ne tiennent jamais bien longtemps), j’ai moi-même l’impression d’être un des personnages de ce célèbre illustrateur.

Je n’avais pas remarqué avant de regarder les photos, mais il semblerait que les couleurs présentes sur ma chemise et celle de mes cheveux soient assez accordées! Ce n’était même pas fait exprès… 😉 Ce que j’aime dans cette chemise dénichée dans le placard d’une copine, c’est son asymétrie mais aussi cette profusion de couleurs qui s’embrassent. Oui, j’aime les effets de teinture! 🙂

Je voulais également vous présenter cette très belle paire de boucles d’oreille en métal et turquoise que m’a gentiment offerte Chérie, du site bijouxcherie. Si comme moi vous aimez les bijoux de style ethnique, notamment amérindiens, vous en trouverez tout un tas, et de très beaux ici! Ce qui est bien avec ce type de bijoux, c’est qu’ils se prêtent à toutes les occasions! Décontracté comme ici ou habillé, peut être que je vous proposerai également cette version là un jour… 😉 En tout cas, je suis dingue de ces boucles d’oreille!

P5129823 P5129825 P5129826 P5129827 P5129831 P5129832 P5129836 P5129837 P5129839 P5129843 P5129844 P5129846 P5129847 P5129849 P5129850 P5129854 P5129857

Chemise : H&M – Caraco : Chipie – Jean : Caroll – Baskets : Gola x Liberty London – Boucles d’oreille : Bijoux Chérie

A très vite 🙂

Humeur Bleue #4 : Concours et entretiens

Aaaah que je déteste cette période où l’on finit son cursus dans une école et qu’il est temps soit de prendre son envol, soit de continuer ailleurs et donc évidemment d’être admis ailleurs! Je suis dans le second cas car je ne compte pas m’arrêter à un BTS et surtout parce que je ne me sens pas encore assez mature professionnellement pour rentrer direct dans le monde du travail. Et je dois dire que trouver une autre école est un vrai parcours du combattant.

giphy

Déjà, il faut trouver comment candidater. Et selon les sites des écoles, c’est parfois mission impossible. Mais on va dire que c’est quand même l’étape la plus facile.

tom

Vient alors, si l’école est intéressé par votre dossier, l’étape de l’entretien voire pire… du concours!

bilbo

Je ne sais pas si c’est partout pareil, mais dans le domaine des arts, et donc de la mode, les jurys sont souvent impitoyables. Leur but: vous déstabiliser. Et pour cela, diverses méthodes. La première, la plus courante, poser des questions auxquelles vous ne vous attendez mais alors vraiment pas. Du style : Pourquoi avoir mis tel ou tel vêtement? Telle couleur? Deuxième méthode, vous dire qu’en gros, votre travail est nul. Difficile de rebondir là-dessus, en général ce qu’on montre à un entretien est ce dont on est le plus fier alors… Troisième méthode, se désintéresser totalement de ce que vous êtes en train de dire, certains vont lire le journal, aller se chercher un café, parler à leur collègue en même temps… Bref, vraiment pas sympa.

bad

Quand vous êtes convoqué, vous savez à quelle heure vous devez arriver mais jamais quand vous allez repartir… Car oui, vous n’êtes généralement pas le seul à venir, de quoi bien stresser en attendant votre tour! Surtout si vous voyez les gens sortir en larmes de la salle quoi…

well

Et une fois concours et entretien passés, vient la longue attente pour savoir si vous êtes reçu, ou pas. Car un entretien qui s’est bien passé ne veut pas dire que vous être admis et inversement. On ne peut jamais savoir. Bon d’accord, sauf si vous avez insulté le jury, il y a alors peu de chance pour vous désolée…

got

Donc voilà, heureusement pour moi cette période est finie car je sais enfin où je serai l’année prochaine 😉 Je retourne dans la région lyonnaise, j’ai plus qu’à trouver une alternance maintenant! Mais je souhaite quand même bon courage et aussi bonne chance, car admettons le il en faut, à ceux qui sont encore dans cette période! 🙂

sw

Et vous, avez-vous déjà passé des concours ou des entretiens pour rentrer dans une école? Comment cela s’est-il passé?

Le prochain thème de l’Humeur Bleue sera les blogs et la surconsommation, donc si vous avez des choses à dire là dessus, n’hésitez pas 😉

A très vite!

Flower Power

Je suis toujours aussi fan de ces sneakers je l’avoue mais la pièce que je préfère dans cette tenue est indéniablement ce jean. Je l’adore. Sa coupe, sa couleur, le confort qu’il procure. Il est mon allié en toute circonstance! Il va avec n’importe quoi, crop-top ou chemise fine dans ce cas, portée comme une veste. Et qui, attention on ne laisse pas la place à l’à peu près héhé, fait écho aux fleurs des pierres en arrière-plan! 😉
Petit shooting au Temple de Diane donc, à Nîmes, parmi les ruines, on se sent d’ailleurs un peu petit face à tout ça! Mais j’aime beaucoup cet endroit, la couleur des pierres, les motifs qui y ont été dessinés, de toute façon j’ai toujours été passionnée par l’Antiquité Grecque et Romaine! 😉

P5069802 P5069803 P5069804 P5069805 P5069806 P5069807 P5069808 P5069815 P5069817 P5069818

Chemise : Mango – Jean : Pull and Bear – Marcel : Domyos – Chaussures : Gola x Liberty London – Boucles d’oreille : Swarovsky

A très vite 🙂