Humeur Bleue #2 : Les études de mode, pas que du dessin!

humeur bleue

Quand on me demande ce que j’étudie, s’ensuit presque toujours deux types de réaction. La première: ah mais tu fais du dessin en fait. La seconde: mais… y a des débouchés? Je traiterai la question du débouché une autre fois, puisque aujourd’hui je vais vous parler uniquement des études de mode et en quoi elles consistent. Et non, je fais pas du dessin en fait. D’ailleurs, j’aime pas trop dessiner.

Yves Saint Laurent
Yves Saint Laurent

Du coup, qu’est-ce qu’on étudie quand on veut être styliste, designer de mode? Je vais uniquement vous parler de ce que je connais bien, et donc du BTS Design de mode, pas des autres écoles (Chambre syndicale, ESMOD, Studio Berçot etc.) puisque je n’y suis jamais allée. Mais je pense de toute façon que, si la qualité de l’enseignement n’est pas la même partout, le contenu reste sensiblement le même. Ben oui, on va pas vous apprendre à poser du parquet! 😉

9e12388df3e82095e132e34224ea590a

Alors oui, c’est vrai, on fait du dessin. Mais ce n’est pas vraiment l’étape la plus importante. Car tout commence par la réflexion, la recherche. Selon les profs, soit on vous laisse travailler sur ce que vous voulez soit on vous donne un thème, et c’est généralement le plus courant. Dans ce thème, vous essayez de trouver un sous-thème qui vous inspire plus que les autres. Exemple : j’ai eu en première année le thème « Seul », certains ont décidé de travaillé sur l’introspection, d’autres sur la dépression ou la maladie, le silence…
Une fois votre thème trouvé, arrive alors toutes les recherches: toutes sortes de définitions, de textes sociologiques, philosophiques… Bref, de quoi trouver une problématique lié au sujet, on ne crée pas juste comme ça pour le fun, non il faut aussi faire passer un message via le vêtement. Ensuite, on recherche des références, des artistes, des créateurs qui ont déjà travaillé sur le sujet ou qui de par leur manière de travailler vous y fait penser.

864e1be4fa750f6660b80f2fdc6938e0

Mais les recherches, ce n’est pas seulement rechercher ce qui est déjà existant. C’est aussi commencer à réfléchir à comment vous pourriez vous approprier le sujet. Quelles couleurs, quelles matières, quelles formes pourraient convenir. Souvent, on vous demande à cette étape de réaliser une œuvre d’expression plastique et là, vous êtes liiiiiiibre.

Ateliers Chanel
Ateliers Chanel

Viennent ici les premiers croquis, les premières recherches de matières. Personnellement, je commence toujours par rechercher ma matière avant de penser à la forme. D’une part, parce que je suis plus dans le manuel, le toucher que le dessin mais aussi parce que souvent c’est ma matière qui induit ma forme. Et pendant les recherches matières, on ne se refuse rien! Il m’est par exemple déjà arrivée de travailler avec du béton, des toiles cirées, et même des papiers de Ferrero Rocher.

Malhia Kent
Malhia Kent

Lorsque j’ai une bibliothèque de matières assez conséquentes, je commence à réfléchir à un vestiaire ou même carrément à inventer mes propres formes. Je vois ensuite, quelle matière va s’associer avec quelle forme. Et là, bien sûr il y a quelques dessins, mais c’est de plus en plus rare, je pense qu’on est de plus en plus à préférer les photomontages (merci Photoshop). Et hop! ça y est, sans vous en rendre compte, vous avez créé une collection.

Raf Simons
Raf Simons

Vient alors l’étape de réalisation. Tout commence par le patronage ou le moulage. Dans le premier cas, on va essayer de recréer la forme du vêtement mais à plat, sur du papier. Dans le second, on va mouler directement le vêtement sur un mannequin, et la toile utilisée sera alors le patron. Avec ce patron, on va pouvoir couper le tissu. Et enfin, coudre le vêtement. Mine de rien, c’est probablement la réalisation qui prend le plus de temps. Enfin, surtout si vous vous appliquez 😉

Atelier Dior
Atelier Dior

Mais ce n’est pas fini, car dans ce BTS on va jusqu’au bout des choses. Il y a donc toujours un shooting photo pour immortaliser le tout mais surtout recréer une ambiance liée au thème. Il faut donc bien réfléchir au lieu, à la coiffure, au maquillage, aux poses… Mais c’est bien souvent le moment qu’on préfère, le plus amusant! 🙂

Irving Penn
Irving Penn

Et voilà, on récapitule tout sous forme d’un book afin de ne pas en perdre la trace et le tour est joué. Ainsi, calculez vous même la part de dessin qu’il y a dans tout ce processus… 😉

dee409831ad7c9c3aea2e22c14388468

Mais les études de mode ne se résument pas non plus à ça. Nous avons aussi de l’histoire de la mode (depuis la Préhistoire hein, la mode n’a pas commencé avec Chanel) car comment créer si on ne sait pas ce qui a été fait avant? Mais également des cours de technologie des textiles où l’on apprend les différentes matières qui existent en gros, comment elles sont fabriquées, les innovations, etc.

Ce article est pas mal long, ainsi je vais m’arrêter là car je pense avoir bien résumé la chose. Cependant, je le rappelle, je ne parle ici que du BTS Design de Mode, cela ne concerne donc pas TOUS les métiers de la mode bien évidemment et je pense d’ailleurs par la suite consacrer un article sur les études de modéliste et sur les métiers qu’on peut trouver dans ce domaine! Aussi, le processus n’est pas forcément semblable dans le milieu professionnel, faute de temps. Les études, c’est donc un peu le moment où on se fait plaisir et c’est probablement pour ça qu’on s’éloigne pas mal du vêtement du quotidien.

Sur ce, au revoir, et vive le dessin! 😉

 

 

Un air marin

Une nouvelle tenue, plutôt simple, mais si confortable, prise en photo devant la Kontxa de San Sebastian, un endroit dont la beauté m’étonne toujours autant.

L’air marin était présent, comme l’attestent mes cheveux qui volent dans tous les sens, mais aussi le soleil (d’où les yeux mi-clos sur la plupart des photos).

Du coup, pas besoin de s’emmitoufler sous 10 couches de vêtements et l’occasion de sortir mon joli pull rayé à col roulé (toujours la même passion pour le col roulé héhé) qui se marie super bien, je trouve, avec ces boucles d’oreille ramenées de Guadeloupe fabriquées… avec des fibres de noix de coco! J’ai directement craqué quand je les ai vu!

L’occasion également de vous présenter ce joli petit sac piqué à ma grand-mère. Eh oui, les armoires de nos chères mamies sont souvent remplies de trésors… 😉

P2260443 P2260444 P2260445 P2260447 P2260448 P2260449 P2260450 P2260455 P2260457 P2260460

Manteau : Asos – Pull : Petit Bateau – Jean : Pull and Bear – Chaussures : Fouganza

Bonne journée les amis 🙂

Un nouvel an à Bruxelles

C’est avec émotion que je publie cet article aujourd’hui. Une semaine que les attentats ont eu lieu dans cette ville que j’aime beaucoup, et l’occasion pour moi, en vous racontant les beaux souvenirs passés à Bruxelles, de vous en donner une autre vision, plus joyeuse et bien moins triste.

Vous la connaissez, cette situation où vous vous demandez où et avec qui vous allez passer le nouvel an. Question que l’on se pose généralement avec l’arrivée de l’automne et l’approche de la date fatidique. Souvent la reine du plan de dernière minute, cela fait maintenant 2 ans que j’arrive enfin à m’organiser des petits trucs bien sympathiques pour le réveillon… Londres en 2015, et cette année vous l’aurez évidemment compris : Bruxelles.

J’y étais déjà allée il y a quelques années, en janvier, et j’avais visité la ville entièrement sous la neige. J’avais adoré, c’était si beau! Mais l’envie de voir la capitale belge sous un autre jour me taraudait. Alors quand avec mes copines on s’est dit qu’on ferait le nouvel an ensemble, dans une grande ville nous n’avons pas hésité très très longtemps: Bruxelles nous voilà!

Retour sur ces quelques jours plein de frites et de bières

Pour commencer, je vous présente ma future maison. Le Palais Royal bien évidemment!

993889_10204905305746785_8703412761280234800_n

Un petit creux…? Ben oui, c’est aussi le pays de la gaufre! Et il y en a pour tous les goûts…

996752_520363968139434_2224380440875871091_n

Continuons sur notre lancée « bouffe » avec celui qu’on ne présente plus: Frit’land. Pour une somme dérisoire vous partirez avec le ventre prêt à exploser. L’adresse la plus connue pour les frites, mitraillettes et autres carbonnades flamandes!

999965_10204905297026567_1795389699313522391_n

Retour en enfance, cela faisait des années que je n’avais pas patiné! Et ça s’est vu haha. Mais j’ai quand même adoré ce moment, qui sans mes amies n’aurait pas été tout à fait pareil… (traduction, j’aurais fini les fesses sur la glace!)

1000658_520368744805623_1508878943140940210_n

Mon bâtiment préféré, tellement art nouveau, aaaah je l’aime. Sinon, c’est aussi le Musée des Intruments de Musique, je le visiterai à l’occasion (mais là il était fermé).

1503509_10204905303586731_8617915883976290942_n

Aaah Grand-Place… Déjà magnifique de jour, la nuit, avec les décorations de Noël c’était tout simplement magique! Vous ne savez pas où donner de la tête!

1505279_926602014093995_1489117548364689571_n

Mon combat contre le vertige : round 1. Et je suis victorieuse! Oui oui, je suis montée dans cette graaaande roue et c’était génial! On peut y voir tout Bruxelles, même le fameux Atomium!

1914115_520368271472337_1970116897743669026_n

L’architecture de Bruxelles a aussi des allures de contes de fée. Encore une raison pour s’y rendre.

1931467_10204905301386676_4747731859345616915_n

J’aime beaucoup les galeries. Et encore une fois, avec les décorations de Noël, cela rend l’atmosphère encore plus magique!

1935067_10204905255705534_5983362789302292313_n Je suis sans mot devant tant de beauté. Quand je vous dis que la nuit c’est encore plus resplendissant que de jour!

10644998_10204905247145320_1068426818369398007_n

Et parce que Bruxelles serait vide sans lui… Nous sommes allées faire un petit coucou au célèbre Manneken Pis! Il n’était pas habillé le pauvre en ce jour froid d’hiver.

12440388_10204905298306599_7559403991338301840_o

Bref, j’avais déjà un bon souvenir de Bruxelles et j’en repars avec un meilleur encore. Je ne saurais quoi vous dire à part: FONCEZ-Y! Le gros plus de cette ville ce sont ses habitants, si sympathiques et accueillants et avec un accent et des expressions tellement mignonnes, amis bruxellois, je vous aime! 😉

Un grand merci à Gwladys et Léa pour leurs jolies photos!

Et à très bientôt pour de nouvelles aventures!

Inspiration Sixties

On s’est sûrement tous posé la question: « si je pouvais choisir à quelle époque vivre laquelle serait-ce?« . Ma réponse change assez souvent avec les années, mais aujourd’hui je dirais je pense sans trop d’hésitation les années 1960. Pourquoi? Je ne saurais vraiment dire, déjà pour l’état d’esprit de l’époque, l’émancipation des femmes, sûrement aussi à cause des séries du type Mad Men et évidemment pour la mode! C’est simple, j’A-DO-RE. Les longueurs de jupes et de robes qui se raccourcissent, les formes trapèzes, les grandes bottes, bref.

Du coup, quand je me suis vue dans cette tenue, je me suis dit qu’il y avait quand même un petit côté 60’s, les bottes cavalières, le short court et taille haute, le haut large, le headband… J’aime cette silhouette, elle n’est pas contraignante, pas besoin de rentrer le ventre héhé.

J’ai profité des rayons de soleil pour être au chaud durant les photos, il y avait un de ces vents à La Rochelle ce jour-là! Enfin comme assez souvent dans cette ville! 😉

P2280462 P2280463 P2280466 P2280469 P2280470 P2280472 P2280474 P2280478 P2280481 P2280485 P2280489 P2280491 P2280494

Manteau : Asos – Pull : Sparkle and Fade (chez Urban Outfitters) – Short : Asos – Bottes : André – Écharpe : H&M – Headband : Asos

Et vous, à quelle époque auriez-vous aimé vivre?

A la prochaine! 🙂

Room

C’est dimanche, c’est ciné! Et c’est pour moi l’occasion de vous parler d’un film que je suis allée voir vendredi au cinéma : Room.

Vous en avez sûrement entendu parler en même temps que la cérémonie des Oscars puisqu’il y était nommé et que Brie Larson a reçu l’Oscar de la meilleure actrice. Amplement mérité je trouve.

Room s’inspire d’un livre d’Emma Donoghue lui même inspiré de faits réels. Si je vous parle de Natacsha Kampusch par exemple ça vous parle? Car Room raconte un fait divers de la sorte : une jeune femme, à peine sortie de l’adolescence séquestrée et violée pendant 7 ans par son ravisseur avec qui elle aura d’ailleurs un fils. Ce film nous décrit d’abord le quotidien de cette mère et de son enfant, Jack, 5 ans, dans cette petite pièce qu’est « la chambre » et qui pour l’enfant est le monde entier. Puis vient la prise de conscience de « Ma » qu’il faut que son fils sorte à tout prix de cet enfer en élaborant une stratégie dingue de fuite. Et enfin, l’après séquestration où la mère et le fils tentent de se reconstruire, de se réadapter dans un monde qui a changé.

 190002.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Cette histoire m’a beaucoup touché, d’abord parce qu’elle est racontée par Jack. A travers ses yeux, on apprend petit à petit ce qui s’est passé, d’une manière naïve et pleine de poésie. Ce petit bout plein d’intelligence est incarné avec brio par Jacob Tremblay. Une vraie révélation, ce gamin est génial.

On passe également par toutes les émotions devant Room : du rire (enfin plutôt d’un sourire car c’est pas non plus le film comique de l’année hein ^^) aux larmes en passant par l’inquiétude, le stress, le soulagement. Larmes de tristesse, larmes de joie. En tout cas, si vous êtes comme moi assez sensibles, préparez vos mouchoirs.

435522.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

La bande son est également très bonne, des morceaux bien choisis et qui nous immergent dans l’ambiance du film. La réalisation est aussi très réaliste, et il y a des plans qui sont vraiment très beaux. On ne tombe jamais dans le pathos, le sujet est traité de façon intelligente, peut être encore une fois parce qu’on est dans la peau du petit garçon. Brie Larson, comme je vous l’ai dis plus tôt, mérite vraiment cet oscar, je ne crois pas l’avoir déjà vue dans un film mais elle joue vraiment très bien. On s’y croirait. Les autres acteurs sont bons également, mais m’ont moins impressionné, probablement parce qu’on ne les voit pas beaucoup.

043597.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Bref, je vous conseille vraiment ce film qui m’a beaucoup plu. A voir en VOST si vous pouvez, c’est toujours mieux. 😉

Room de Lenny Abrahamson
Avec Brie Larson, Jacob Tremblay, Joan Allen, William H. Macy
Sorti au cinéma le 9 mars 2016

A très vite!

Suivez-moi sur FACEBOOKTWITTERHELLOCOTONPINTEREST

Humeur Bleue #1 : Ou c’est quoi la Mode?

C’est le premier article Humeur Bleue et c’est ainsi pour moi le moment de vous expliquer concrètement cette rubrique.

Pour cela, je vais d’abord commencer par une petite présentation de moi-même, pour ceux qui ne me connaitraient pas déjà. Depuis très longtemps, je sais ce que je veux faire dans la vie. De la mode. Vous allez me dire que c’est large. Certes, vous aurez raison. J’ai longtemps envisagé chaque métier possible avant de jeter mon dévolu sur la création de mode. J’ai donc naturellement effectué un BTS de modéliste puis un BTS de styliste, histoire d’avoir la double casquette, et parce que pour moi les deux sont intimement liés, complémentaires. Et c’est ainsi que je me suis retrouvée dans ce drôle de monde qu’est la Mode.

Au Salon Tranoï, quand j'étais encore rousse
Au Salon Tranoï, quand j’étais encore rousse

Au fil du temps, je me suis rendue compte qu’on se fait une idée assez différente de ce qu’est ce milieu en vérité. Mais surtout, que la plupart des gens ne comprennent pas nos métiers. Combien de fois j’ai dû expliquer que non, je ne passe pas mon temps à dessiner. La création, c’est un peu plus que cela. Bien sûr, ce n’est pas un métier « vital », on ne va pas sauver des vies. Quoi que. Mais en tout cas, beaucoup considèrent encore que le styliste, ou le designer de mode, appelez-le comme vous le souhaitez, n’a pas un « vrai » métier. Beaucoup pensent que les études pour y accéder sont simples. Ben oui, vu qu’apparemment on passe notre temps à colorier. Peu de gens savent ce qu’est un modéliste. Car non, celui là ne réalise pas de maquette d’avion. Et si je devais parler de tous les métiers de la mode et de leurs clichés, je n’en finirais jamais.

Pierre Balmain
Pierre Balmain

De plus, quand on pense à mode, on pense directement aux vêtements, au shopping ou aux défilés. En fait, on ne voit que le produit fini. Pourtant, le travail qu’il y a derrière représente parfois plus de temps que la durée de la mode elle-même… Tout est réfléchi, rien n’est laissé au hasard. On ne pense qu’à l’apparence mais c’est aussi un comportement, ne pensez-vous pas que la mode nous révèle? Finalement, la mode est jugée superficielle mais n’est-ce pas en réalité tout l’inverse?

283fb3c1d7e94d7257b682f68e333aac

Ainsi, cette rubrique aura pour sens de montrer ce que sont vraiment ces métiers, et dans un sens plus large ce qu’est réellement le monde de la Mode

N’hésitez pas à me dire les sujets que vous aimeriez que je traite, je me ferais un plaisir de m’en charger. 🙂

En vert anglais

Allez j’inaugure ce blog avec cette première tenue prise sur ma Côte Basque que j’aime tant.

Si la France a connu un hiver plutôt doux jusqu’à maintenant, chez moi c’est à peu près tous les ans le cas. Je n’ai commencé à porter des vêtements vraiment chauds que lorsque je suis arrivée à Lyon. Et d’ailleurs, je déteste ça. Les écharpes, les bonnets, les manteaux, j’étouffe là dedans! Alors quel plaisir de pouvoir sortir sans tout cet attirail!

Cette année, j’ai envie de cols roulés. C’est pour cela que j’ai acheté ce petit t-shirt chez Uniqlo, il est si confortable d’ailleurs! Sa matière est toute douce et j’adore ses fines rayures sur fond vert anglais. Le vert est une couleur que j’apprécie beaucoup même s’il est vrai que je n’en porte pas beaucoup, ce n’est pas toujours facile à porter vous ne pensez pas?  PC200080 PC200078 PC200077 PC200076 PC200075 PC200072 PC200071 PC200070 PC200068 PC200067 PC200066 PC200062

Combishort : Naf Naf – T-shirt : Uniqlo – Sac : Lancaster – Chaussures & boucles d’oreille: Asos – Bague : & Other Stories

 

A très vite 🙂