3 jours d’été

Petite pause ces derniers jours dans la publication d’articles sur le blog, tout simplement parce que j’ai été très occupée... Mais ne vous inquiétez pas, je vais me rattraper! 😉

Je ne sais pas pour vous, mais ici, dans le Sud Ouest, l’été s’est longtemps fait attendre. Et hop, sans crier gare, il est arrivé d’un coup, boum, l’atmosphère s’est réchauffée. Bon, bien sûr, cela n’a pas duré longtemps. Mais bien assez pour prendre quelques couleurs, profiter de la plage, se baigner et enfin sortir nos jolies tenues qui attendaient bien sagement dans le placard. L’occasion pour moi de revêtir cette petite combi-short dénichée sur le site de Topshop et qu‘il me tardait de pouvoir porter!

Du coup, les photos ont été prises à l’ombre, car impossible de rester plus de 10 secondes sous ce soleil plombant. On n’est jamais content hein? 😉

P6220190 P6220191 P6220194 P6220198 P6220202 P6220205 P6220208

Combinaison : Topshop – Sac : Lancaster – Chaussures : Asos – Boucles d’oreille : Asos

A très vite 🙂

Humeur Bleue #5 : Blogs et Surconsommation

Il y a peu, j’ai lu un commentaire suite à un de mes articles, critiquant le fait de s’habiller chez des grandes marques de type H&M, Zara, Primark. La personne rappelait l’affaire du Rana Plaza, et ne comprenait pas comment les gens pouvaient faire passer leur apparence au-dessus de la vie des gens. Au fond, je suis assez d’accord avec ce qu’a pu dire cette personne, mais je pense que ses propos sont tout de même à nuancer, ce pourquoi j’ai décidé que le thème de cette Humeur Bleue serait : les blogs et la surconsommation.

Rana_Plaza-collapse

Tout d’abord, il y a deux types d’articles « mode ». Parfois, on tombe sur de vrais espaces pubs, des tenues sponsorisées de A à Z qui forcément incitent le lecteur à acheter en le poussant à cliquer sur des liens affiliés. Mais d’un autre côté, il y a aussi le partage d’une passion, l’envie de montrer comment on aime associer telle ou telle pièce. Mais ces articles ont un point commun, c’est qu’ils nous montrent à quel point nous vivons dans une société de consommation. Et du coup, les blogs sont alors des représentants de cette surconsommation puisqu’y sont montrés ce que les blogueurs consomment.

code mode

Le rôle du blogueur serait donc de promouvoir des produits plus éthiques ou écologiques. Bien. Je suis d’accord. Mais encore faut-il en avoir les moyens. Aujourd’hui, les marques telles que H&M sont très attractives. En effet, elles proposent des vêtements tendances à bas coût. Mais il faut voir dans quelles conditions ils sont produits. Les gens en prennent d’ailleurs de plus en plus conscience, et ça, les grosses entreprises le savent et cherchent à modifier leur image (H&M et sa collection Conscious par exemple), serait-on donc dans la bonne voie de ce côté là? On va surtout dire qu’il y a du progrès mais le chemin est encore très long car c’est surtout une opération de communication. Donc c’est vrai, il vaut mieux éviter ce genre de marques si on cherche à consommer plus responsablement.

hm

Du coup, deuxième option pour s’habiller. Des grandes marques mais plus chères, voire luxueuses. Alors là, désolée de casser un mythe mais elles ne valent pas mieux. Oui, Chanel ou Vuitton font aussi fabriquer en Chine. Et question impact écologique ils sont tous dans le rouge dans les enquêtes Greenpeace. Alors ce sera certes de la meilleure qualité mais bon, pour le prix qu’on met on aurait préféré que ce soit fait localement et artisanalement (il existe encore fort heureusement, notamment en maroquinerie, des pièces réalisées en France ou en Italie hein, comme toujours, les propos sont à nuancer).

Capture-d’écran-2013-02-20-à-11.48.39

La réponse serait donc ailleurs, chez les petites marques, les petits créateurs, souvent réputés pour travailler local. Mais là encore, attention. S’il y a bien évidemment et heureusement des créateurs qui sont honnêtes sur leurs créations, qui travaillent réellement avec des conditions éthiques ou éco-responsables, il y en a aussi, et pas forcément une minorité, qui trichent par rapport à ça. En effet, il est très facile de faire du « made in France ». Par exemple, un produit fini acheté en Chine mais dont la dernière transformation aura été effectuée en France pourra être estampillé d’un « made in France » sur l’étiquette… De même, il faut aussi savoir que certaines entreprises (une minorité, j’espère) travaillent beaucoup avec des stagiaires, qui sont donc très peu rémunérés voire pas du tout. Et aussi, certains artisans, notamment en Chine ou en Inde, ont un plus grand savoir-faire que d’autres qui sont français. Alors pourquoi privilégier le « made in France » si au final le produit est de moins bonne qualité? Car il ne faut pas croire non plus que dans ces pays tous les ouvriers soient mal traités, cela dépend bien évidemment de l’entreprise dans laquelle ils travaillent, sachez aussi qu’il existe des normes leur garantissant de bonnes conditions de travail et que les entreprises ayant signé ces normes sont généralement plus à même de travailler avec les grandes marques.

Made in france

Sinon, il existe aussi d’autres marques, qui ont une réelle traçabilité de leurs produits et qui donc produisent vraiment des vêtements éthiques. Mais je reviendrai là-dessus dans un futur article, sinon celui là sera beaucoup trop long! 😉

ekyog_2-568xfree

Enfin, dernière solution, plus économique et qui permet de consommer sans pour autant être dans la surconsommation. Il s’agit bien évidemment du recyclage, d’acheter des vêtements d’occasion, cela permet d’éviter aussi les déchets.

photo-article

Et vous, que pensez-vous de tout ça? Faites-vous attention à ce que vous consommez, au niveau des vêtements notamment?

Et comme vous l’aurez sûrement deviné, le prochain article Humeur Bleue sera consacré aux marques proposant des vêtements éthiques! 😉 Si vous avez des choses à dire par rapport à ça, je vous écoute attentivement!

A très bientôt! 🙂

Plissé s’il vous plaît

Mon dernier look shooté à Nîmes, juste avant mon déménagement. Car oui, Nîmes c’est fini pour moi! Je rentre sur ma Côte Basque pour l’été puis je repars en région lyonnaise, depuis le temps que j’attendais ça! 🙂

En tout cas, comme vous pouvez le constater, ma couleur est presque totalement partie, c’est fou comme les couleurs semi-permanentes durent peu! Mais bon, au moins, j’aurais tenté! 😉

Côté vêtements, je porte une de mes robes préférées, dénichée chez & Other Stories. Elle est longue mais le côté « sac » est cassé par l’élastique au niveau de la taille et aussi, le petit détail que j’adore : les plis. Je suis une dingue de plis. Oui, chacun sa passion hein! 😉 Mais je trouve qu’ils donnent directement une touche d’originalité même sur les formes les plus simples.

P5209859 P5209861 P5209863 P5209864 P5209866 P5209868 P5209869 P5209870 P5209872

Perfecto : Mango – Robe : & Other Stories – Chaussures : Eram – Lunettes : Ray Ban – Sac : Lancaster – Boucles d’oreille : Asos

A très vite!

Série spéciale Espagne #1: Las Bardenas

Étant originaire de la Côte Basque, et vivant donc à environ 30 min de la frontière, vous vous doutez bien que je me rends assez souvent dans ce joli pays qu’est l’Espagne. Ainsi, j’ai décidé de vous concocter une série voyages focalisée sur ce pays, histoire de vous faire découvrir ses paysages, qui sont loin d’être semblables, et de vous faire partager son ambiance si particulière. Cette série est bien évidemment non exhaustive car je n’ai pas encore eu la chance d’aller partout où je voulais en Espagne (Andalousie ou Madrid par exemple), mais elle sera, je pense, déjà bien remplie. 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Commençons donc cette belle série avec un de mes coups de cœur : le désert des Bardenas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Situé à environ 2h de la frontière française, au sud-est de la Navarre, le Parc Naturel des Bardenas Reales est une petite merveille de la nature. Ce n’est pas un désert de sable comme on pourrait s’en faire l’idée, rien à voir avec le Sahara donc. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que c’est au nord de l’Espagne, le beau temps n’est donc pas forcément au rendez-vous et il peut y faire trèèèèès froid.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Parc des Bardenas est en fait un désert d’argile et son érosion crée de véritables canyons! Pas besoin d’aller bien loin pour voir de tels paysages, aux Bardenas on se rêve dans l’Ouest américain! D’ailleurs, certains westerns ou pubs y ont été tournés… Désolée, je casse le mythe! 😉 Mais c’est quand même moins cher pour nous, européens.

On a aussi découvert le repère de Batman
On a aussi découvert le repère de Batman

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A pied ou à vélo, il y a de quoi faire et c’est vraiment super! Franchement, là-bas vous êtes direct dépaysé! En plus, il n’y a pas trop de touristes, à moins qu’ils fussent tous cachés quand j’y étais, et c’est quand même appréciable, on peut se ressourcer tranquillement, profiter du paysage et du calme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se balader oui, mais faites quand même attention de ne pas sortir des sentiers. Et ce pour plusieurs raisons : la première étant qu’il faut préserver ce paysage, on ne dirait pas comme ça mais c’est un environnement très fragile. Ensuite, on se perd facilement. Et enfin, et je vous dis ça parce que c’est du vécu, il y a une base militaire située dans le coin et on a vite faite de s’y retrouver… La Guardia n’est jamais bien loin alors prudence! 🙂 (Ne faites pas non plus coucou aux hélicoptères si vous êtes dans cette zone hein…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vraie star des Bardenas, le Castildetierra, aussi appelé Cheminée de Fée ou Demoiselle coiffée est un peu la Tour Eiffel du Parc, tout le monde veut sa photo avec! 😉

Alors, que pensez-vous des Bardenas? Aimeriez-vous y aller?

A bientôt pour la suite 🙂

Dégradés

Cela faisait un moment que j’avais envie de faire des photos dans cet endroit, je trouve que cette architecture a un côté futuriste, voire post-apocalyptique, comme si nous étions dans une BD d’Enki Bilal. Vêtue ainsi, avec la couleur de mes cheveux qui a pas mal dégorgé (et oui, les couleurs semi-permanentes ne tiennent jamais bien longtemps), j’ai moi-même l’impression d’être un des personnages de ce célèbre illustrateur.

Je n’avais pas remarqué avant de regarder les photos, mais il semblerait que les couleurs présentes sur ma chemise et celle de mes cheveux soient assez accordées! Ce n’était même pas fait exprès… 😉 Ce que j’aime dans cette chemise dénichée dans le placard d’une copine, c’est son asymétrie mais aussi cette profusion de couleurs qui s’embrassent. Oui, j’aime les effets de teinture! 🙂

Je voulais également vous présenter cette très belle paire de boucles d’oreille en métal et turquoise que m’a gentiment offerte Chérie, du site bijouxcherie. Si comme moi vous aimez les bijoux de style ethnique, notamment amérindiens, vous en trouverez tout un tas, et de très beaux ici! Ce qui est bien avec ce type de bijoux, c’est qu’ils se prêtent à toutes les occasions! Décontracté comme ici ou habillé, peut être que je vous proposerai également cette version là un jour… 😉 En tout cas, je suis dingue de ces boucles d’oreille!

P5129823 P5129825 P5129826 P5129827 P5129831 P5129832 P5129836 P5129837 P5129839 P5129843 P5129844 P5129846 P5129847 P5129849 P5129850 P5129854 P5129857

Chemise : H&M – Caraco : Chipie – Jean : Caroll – Baskets : Gola x Liberty London – Boucles d’oreille : Bijoux Chérie

A très vite 🙂

Humeur Bleue #4 : Concours et entretiens

Aaaah que je déteste cette période où l’on finit son cursus dans une école et qu’il est temps soit de prendre son envol, soit de continuer ailleurs et donc évidemment d’être admis ailleurs! Je suis dans le second cas car je ne compte pas m’arrêter à un BTS et surtout parce que je ne me sens pas encore assez mature professionnellement pour rentrer direct dans le monde du travail. Et je dois dire que trouver une autre école est un vrai parcours du combattant.

giphy

Déjà, il faut trouver comment candidater. Et selon les sites des écoles, c’est parfois mission impossible. Mais on va dire que c’est quand même l’étape la plus facile.

tom

Vient alors, si l’école est intéressé par votre dossier, l’étape de l’entretien voire pire… du concours!

bilbo

Je ne sais pas si c’est partout pareil, mais dans le domaine des arts, et donc de la mode, les jurys sont souvent impitoyables. Leur but: vous déstabiliser. Et pour cela, diverses méthodes. La première, la plus courante, poser des questions auxquelles vous ne vous attendez mais alors vraiment pas. Du style : Pourquoi avoir mis tel ou tel vêtement? Telle couleur? Deuxième méthode, vous dire qu’en gros, votre travail est nul. Difficile de rebondir là-dessus, en général ce qu’on montre à un entretien est ce dont on est le plus fier alors… Troisième méthode, se désintéresser totalement de ce que vous êtes en train de dire, certains vont lire le journal, aller se chercher un café, parler à leur collègue en même temps… Bref, vraiment pas sympa.

bad

Quand vous êtes convoqué, vous savez à quelle heure vous devez arriver mais jamais quand vous allez repartir… Car oui, vous n’êtes généralement pas le seul à venir, de quoi bien stresser en attendant votre tour! Surtout si vous voyez les gens sortir en larmes de la salle quoi…

well

Et une fois concours et entretien passés, vient la longue attente pour savoir si vous êtes reçu, ou pas. Car un entretien qui s’est bien passé ne veut pas dire que vous être admis et inversement. On ne peut jamais savoir. Bon d’accord, sauf si vous avez insulté le jury, il y a alors peu de chance pour vous désolée…

got

Donc voilà, heureusement pour moi cette période est finie car je sais enfin où je serai l’année prochaine 😉 Je retourne dans la région lyonnaise, j’ai plus qu’à trouver une alternance maintenant! Mais je souhaite quand même bon courage et aussi bonne chance, car admettons le il en faut, à ceux qui sont encore dans cette période! 🙂

sw

Et vous, avez-vous déjà passé des concours ou des entretiens pour rentrer dans une école? Comment cela s’est-il passé?

Le prochain thème de l’Humeur Bleue sera les blogs et la surconsommation, donc si vous avez des choses à dire là dessus, n’hésitez pas 😉

A très vite!

Flower Power

Je suis toujours aussi fan de ces sneakers je l’avoue mais la pièce que je préfère dans cette tenue est indéniablement ce jean. Je l’adore. Sa coupe, sa couleur, le confort qu’il procure. Il est mon allié en toute circonstance! Il va avec n’importe quoi, crop-top ou chemise fine dans ce cas, portée comme une veste. Et qui, attention on ne laisse pas la place à l’à peu près héhé, fait écho aux fleurs des pierres en arrière-plan! 😉
Petit shooting au Temple de Diane donc, à Nîmes, parmi les ruines, on se sent d’ailleurs un peu petit face à tout ça! Mais j’aime beaucoup cet endroit, la couleur des pierres, les motifs qui y ont été dessinés, de toute façon j’ai toujours été passionnée par l’Antiquité Grecque et Romaine! 😉

P5069802 P5069803 P5069804 P5069805 P5069806 P5069807 P5069808 P5069815 P5069817 P5069818

Chemise : Mango – Jean : Pull and Bear – Marcel : Domyos – Chaussures : Gola x Liberty London – Boucles d’oreille : Swarovsky

A très vite 🙂

En Camargue à vélo

C’était ma dernière semaine à Nîmes. Et oui, j’ai fini les cours en début de mois et mes examens il y a près d’une semaine. J’aurai pu rentrer directement chez moi, mais je n’avais pas envie de me presser pour faire mes cartons et surtout il y avait d’autres endroits que je souhaitais découvrir avant mon départ. La Camargue en fait partie. Ou plutôt devrais-je dire le Parc Naturel Régional de Camargue, c’est déjà un peu moins vaste!

13227162_1924972487729255_1364854153541683092_n

Du coup, nous sommes parties, mon amie Sarah et moi, de bon matin en train jusqu’à Arles, histoire de couper un peu la route quand même… 😉 Nous avions regardé la veille quel parcours nous voulions faire: « A la découverte du Vaccarès« . (Vous pouvez trouver une dizaine de parcours à faire à pied ou à vélo sur le site du parc de la Camargue.) 46 km, réalisables en 2h30 voire 4h. Ça nous convenait assez.

13226871_10209646345938446_3629332901041865642_n

Ainsi, nous sommes parties directement de la gare d’Arles, nous avons traversé le centre-ville et en avant! Au début tout se passait bien, il faisait beau, il faisait bon, nous avions bien mis de la crème solaire pour protéger nos peaux très claires, pas plus de problème que ça pour trouver le chemin. Bref, tout allait bien. Puis à un moment, alors que ça faisait déjà bien 10km que nous pédalions, nous nous sommes rendues compte que nous avions loupé la route que nous devions prendre… à 8km en arrière. De quoi vous décourager quand vous savez que c’est une boucle de 46km et non de 62 que vous êtes censé faire!

13244724_10209646312777617_7138074769823060526_n
Vous le voyez le détour?!

Mais finalement, comme nous ne sommes pas du genre à nous décourager pour si peu, nous avons continué notre route, la bonne cette fois!

13238972_1924972461062591_8665595760159573365_n

Le but du trajet était d’atteindre l’Etang de Vaccarès, connu pour être un lieu de repos pour les oiseaux migrateurs mais aussi pour ses flamants roses. Hélas, nous n’étions pas vraiment dans les bons horaires pour admirer la faune puisque nous y sommes arrivées en début d’après-midi. Si vous voulez avoir le plus de chance possible de voir ces beaux oiseaux, mieux vaut privilégier le matin de bonne heure ou le soir! 😉 Mais nous avons tout de même vu des chauve-souris, et un flamant rose! Sinon, tout le long de la balade, il y a de nombreux taureaux et chevaux. Ce coin est assez sauvage et c’est ce qui en fait le charme!

13266031_10209646345298430_1427891776207946327_n

La dernière partie du parcours a vraiment été la plus difficile. La fatigue se faisait ressentir, nous avions mal, très mal même aux fesses (j’ai rêvé d’un coussin pendant toute la fin du trajet) et surtout nous n’avions plus une seule goutte d’eau! Heureusement, nous avons trouvé une petite fontaine dans un village sinon je pense qu’on nous aurait retrouvé desséchées dans un coin… 😉

13227003_10209646346338456_6942506638809993549_n

Au final, nous avons pédalé 70km pendant plus de 5h. Nous ne pouvions plus marcher ni nous asseoir! Et je vous laisse imaginer les coups de soleil que nous avons pris… Complètement improbables! Mais j’en garde quand même un bon souvenir, nous nous sommes surpassées! 😉

En tout cas, si vous avez l’occasion de passer dans le coin, je vous conseille vraiment de faire un tour en Camargue. Petit regret pour moi de n’avoir pas pu aller me promener dans les salins qui ont l’air juste magnifiques, mais bon, ça me donnera un prétexte pour revenir! 🙂

Déjà été en Camargue? Qu’en avez-vous pensé?

A très vite avec un look 😉

Arc-en-ciel

Bon voilà, ça y est. Je me sens comme une autre personne, mes cheveux ne sont plus blancs, ni blonds platine mais… gris-bleus-violets. Oui, je ne saurais donner un nom à cette couleur, surtout que tous mes cheveux ne sont pas de la même couleur, les racines ayant mieux pris que les longueurs… Je dois dire que j’ai eu un peu de mal à m’habituer, j’ai testé de nombreuses couleurs mais toujours dans des teintes qui restaient un minimum naturelles. Là, j’oscille entre cheveux de sirène et crinière de licorne! 😉 Mais finalement j’aime assez, je me reconnais enfin dans le miroir héhé. De toute façon, c’est une couleur semi-permanente donc ça ne devrait pas durer très longtemps, mais s’éclaircir au fil des shampoings, je suis assez curieuse de voir comment cela va évoluer! 🙂

Côté tenue, rien de bien fou mais quand même quelques touches rigolotes pour rester dans le thème « arc-en-ciel ». Du coup, j’ai ressorti ce crop-top que j’avais fait il y a déjà un certain temps mais que j’aime beaucoup (oui bon ça va j’ai le droit de me lancer des fleurs de temps en temps ^^) pour son dessin holographique qui joue avec la lumière, assorti avec mes escarpins argentés de Cendrillon! 😉 Un jean mom pour compléter le tout et me voilà prête pour chevaucher ma licorne!

P5069766 P5069769 P5069770 P5069774 P5069775 P5069776 P5069779 P5069782 P5069783 P5069785 P5069790 P5069792 P5069800

T-shirt : Fait main – Pantalon : Pull and Bear – Gilet : Pull and Bear – Chaussures : Asos – Bague : & Other Stories – Boucles d’oreille : Asos

Qu’en pensez-vous?

A bientôt 🙂

Humeur Bleue #3 : La mode, c’est pas que Chanel

humeur bleue

« As-tu vu le dernier défilé Chanel?« , ça c’est une phrase qu’on me pose souvent quand je dis que j’étudie la mode. Et, dans 90% des cas, ma réponse sera: « Non. »

Chanel, AH 2008-2009
Chanel, AH 2008-2009

Déjà, je n’aime pas trop Chanel. Enfin, ce qu’est cette marque aujourd’hui. C’est souvent vieillot, voire ringard (il y a bien sûr toujours des exceptions, je suis vraiment fan de certaines collections). Pourtant, beaucoup de personnes vouent un culte véritable à Chanel. Mais ont-elles vraiment regardé ce que propose la marque aujourd’hui…?

Chanel, PE 2016
Chanel, PE 2016

Je comprends d’un côté qu’il y ait toute cette fascination pour ce grand nom de la mode, mais ce n’est plus ce que c’était. Oui, j’aime Chanel, le Chanel de Coco, celui des années 30, celui de la petite robe noire, vous voyez.

La petite robe noire de Chanel, 1926
La petite robe noire de Chanel, 1926

Mais, cet article n’est pas là pour critiquer Chanel, car après tout, chacun ses goûts. J’ai mis Chanel mais ça aurait très bien pu être Dior ou Vuitton. Ce que je veux dire, c’est que la vision de la mode pour les gens qui ne sont pas de ce milieu est parfois obstruée par tous ces grands noms. Pourtant, il existe une multitude de créateurs aussi géniaux les uns que les autres!

Dior par Raf Simons, PE 2014
Dior par Raf Simons, PE 2014

Je pense que c’est un peu la faute des magazines d’abord, c’est vrai, on n’y voit toujours les mêmes noms… Ensuite, il existe dans la mode quelque chose, qui je crois, n’existe pas vraiment ailleurs. Reprenons l’exemple de Chanel. La marque a été créée par Coco Chanel. Or, vous n’êtes pas sans savoir que cette dernière n’est plus de ce monde. Pourtant, son nom, lui, n’est pas mort. Une autre personne, Karl Lagerfeld en l’occurrence, crée en son nom. Et c’est le cas pour la plupart des grandes marques! Dior, Louis Vuitton, Hermès, Yves Saint Laurent, Lanvin, Balenciaga, Balmain… Même si je comprends la démarche, je trouve quand même cela étrange. Je n’aimerais pas qu’une autre personne crée des choses sous mon nom, surtout si ça ne me correspond pas.

Balmain par Olivier Rousteing, PE 2013
Balmain par Olivier Rousteing, PE 2013

Finalement, ces marques sont encore et toujours sur le devant de la scène, les créateurs se succèdent, et rien ne change. C’est peut être aussi pour ça que les jeunes créateurs ont du mal à se faire une place auprès du grand public.

Mais laissez-moi vous présenter mes chouchous!

Iris Van Herpen, la virtuose de l’impression 3D

Iris Van Herpen, AH 2011
Iris Van Herpen, AH 2011

Jacquemus dont j’adore les mises en scène

Jacquemus, AH 2014
Jacquemus, AH 2014

Faustine Steinmetz pour son travail du jean qui est juste dingue

Faustine Steinmetz, PE 2015
Faustine Steinmetz, PE 2015

Christophe Lemaire pour ses coupes parfaites et élégantes

Christophe Lemaire, PE 2015
Christophe Lemaire, PE 2015

Ying Gao et ses vêtements innovants

Ying Gao, robe interactive
Ying Gao, robe interactive

Yiqing Yin pour sa maîtrise technique des tissus

Yiqing Yin, AH 2012
Yiqing Yin, AH 2012

Il y en a bien sûr d’autres, des plus connus, des moins connus, qui valent complètement le détour, mais du coup, ce sera à vous de les rechercher 😉

Et vous, Chanel vous aimez? 😉 Sinon, y a-t-il des créateurs que vous appréciez?

A très vite, et n’hésitez pas à me partager vos questions!
Le prochain thème de l’Humeur Bleue sera Les concours et entretiens des écoles de mode, alors si vous avez quelque chose à dire, c’est le moment! 😉