Un automne dans l’Est Canadien #7 : Parc National de la Gaspésie

Un parc emblématique en Gaspésie

Gaspésie

La journée précédente ayant été consacrée presque uniquement à de la voiture, rappelez-vous, nous avions envie de prendre un peu l’air cette fois-ci. De plus, nous étions bien conscients que le Parc National de la Gaspésie allait bien nous remplir la journée donc c’était aussi bien d’avoir pu s’en rapprocher. En effet, nous avions encore un peu de route et sommes arrivés vers midi.

Le Parc National de la Gaspésie : un haut lieu de la randonnée

Gaspésie

Premières images en arrivant dans le parc : des forêts à perte de vue. Devant, derrière, et même au-dessus. Car oui, le Parc National de la Gaspésie est modelé par des montagnes, dont le Mont Albert, assez connu dans le pays. Ce parc, je m’en rappellerai toute ma vie. Et d’ailleurs, avec un peu de recul, je peux affirmer que c’est l’endroit que j’ai préféré lors de ce roadtrip. Les paysages étaient à couper le souffle. Et l’ambiance était magique. J’y ai vu ma première (et seule!) neige de ce voyage dans l’est canadien.

Gaspésie

On nous aura prévenu au centre d’information, il neige en hauteur. Mieux vaut donc bien s’équiper ! Et effectivement, je n’ai pas regretté l’achat de gants. Au passage, on doit payer pour rentrer dans le parc, 8,60$ la journée par personne. Il y a également une règlementation stricte pour le camping. Voir sur le site du parc.

Premier arrêt : la Chute Sainte-Anne

Gaspésie

Nous avons commencé tout doucement avec ce très court sentier de 1,7km aller-retour. C’était surtout histoire de voir cette célèbre chute d’eau et d’y faire une pause pour pique-niquer. Nous avons mis à peine une demie-heure. A ce moment là j’étais super contente de voir une cascade. J’avoue qu’à la fin du voyage je suis devenue un peu plus blasée haha. Je vous assure, vous aussi, dans quelques articles vous aurez marre d’en voir ! 😉

Deuxième arrêt : Le Lac aux Américains

Gaspésie

Moment ultra magique, les flocons de neige tombaient tout autour de nous. La neige ne tenait pas là où nous marchions. Mais cela rendait tout de même les paysages encore plus beaux. Le chemin était assez facile, 2,6km aller-retour et nous avons mis environ 1h30. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il faisait particulièrement froid. Nous nous sommes donc arrêtés un petit peu avant dans un refuge où un gros poêle à bois était en marche. C’était super de se réchauffer un peu !

Et quel spectacle que notre arrivée au lac ! D’abord, j’ai été époustouflée par ces monts enneigés tout autour. Ensuite, par les pentes des montagnes aux couleurs de l’automne. Et enfin, par le silence qui régnait autour du lac. La saison touristique était passée. Nous étions comme des rois.

Troisième arrêt : le Mont Ernest-Laforce

Gaspésie

Nous n’avons pas fait de grosse randonnée ce jour-là. En fait, on nous l’a même déconseillé par rapport aux conditions météorologiques. Il aurait été peu prudent de s’aventurer dans la neige alors que nous n’étions pas équipés pour. Mais cela nous convenait tout à fait car nous préférions voir différents paysages ainsi que les lieux les plus emblématiques du parc. L’ascension du Mont Ernest-Laforce nous a paru tout à fait approprié car cette boucle de 4,5km nous permettait d’avoir un magnifique panorama sur tous les monts alentours.

Gaspésie

De plus, nous avions l’ambition d’observer des animaux sauvages et apparemment les caribous se promènent sur ce mont en fin d’après-midi. C’est donc à 16h que nous nous y sommes rendus. Malheureusement nous n’avons pas été chanceux et n’avons pas vu cet animal emblématique du Canada… et du parc ! En effet, la création de ce parc était dans le but de protéger cette espèce.

Gaspésie

Un peu déçus car nous étions plein d’espoir de pouvoir observer cet animal majestueux. Mais nous en avons quand même pris plein les mirettes. Par ailleurs, nous avons bien respecté ce message croisé au fil du sentier. Rassasiez-vous. Oh oui, profitons de ce moment !

Quatrième arrêt : vue sur la Rivière Sainte-Anne

Gaspésie

Pas de nom pour ce lieu sur la carte. Mais en passant devant nous n’avons pas pu nous empêcher de nous y arrêter. L’endroit est tellement emblématique des paysages canadiens. Il ne manquait plus qu’un ours chassant le saumon non ? 🙂

Une journée dans le Parc National de la Gaspésie c’est court. J’aurais bien aimé faire une randonnée plus longue mais je ne sais même pas si ça aurait été possible en y restant plus longtemps étant donné les conditions. De plus, bien que nous avions le temps compte tenu que personne ne nous attendait et que nous dormions dans un van, nous n’avions pas envie de prendre plus de retard sur nos étapes d’après…

Retour sur la route dès le lendemain vers de nouveaux horizons et dans un autre parc : le parc national de Forillon !

Alors à très vite 😉

6 Commentaires

  1. 23 février 2019 / 14 h 23 min

    Tes photos sont splendides! ça donne envie de partir en voyage!

    • Manon
      Auteur
      24 février 2019 / 19 h 47 min

      A moi également quand j’ai rédigé l’article hahaha

  2. 23 février 2019 / 14 h 27 min

    Ton article me fait rêver ! Je suis sûre que ce parc me plairait énormément. J’adore la nature et admirer les paysages. Au vu de tes photos, je me régalerais là-bas sans aucun doute. Merci pour ce bel article !

    • Manon
      Auteur
      24 février 2019 / 19 h 47 min

      Oui, il ne faut pas hésiter à y rester plusieurs jours même !

    • Manon
      Auteur
      24 février 2019 / 19 h 46 min

      Oh oui elle l’est !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.