Quitter sa région, c’est pas dramatique!

Comme certains d’entre vous le savent déjà, j’ai grandi sur la Côte Basque. J’y ai eu une enfance et une adolescence épanouies. Là-bas, je me sens constamment en sécurité, j’y ai tous mes repères, une partie de ma famille, des amis de longue date et il faut dire, sans chauvinisme, que c’est un cadre idyllique. Mais voilà qu’est venu le jour, à l’aube de mes 18 ans où j’ai dû quitter mon petit cocon pour partir seule dans « la ville ». La majorité des gens que je connais qui sont originaires de chez moi sont partis eux aussi, mais jamais trop loin: Bordeaux, Toulouse. Des villes du sud-ouest, pas trop loin pour pouvoir rentrer le temps d’un week-end, et avec plus ou moins la même ambiance. Mais pour moi, c’était impossible, ma formation n’existant pas aussi proche de chez moi et c’est donc à Lyon que je me suis expatriée, environ 7h de route, 800km.

p3094547

Couper le cordon a au début été un peu difficile. Je ne connaissais personne dans cette nouvelle ville, c’est un peu comme si je devais reprendre tout à zéro. Mais cette expérience ne m’a apporté que des bonnes choses et je ne regrette aucunement d’être partie.

p1312340

En partant de chez moi, j’ai aussi laissé tous mes amis. Seule, j’ai donc dû m’en faire d’autres. Oui, sinon le temps risquerait d’être un peu long! ^^ Cela peut paraitre bête, mais je pense que quand on a déjà son cercle d’amis, on ne cherche pas tellement à s’en faire d’autres. Enfin tout dépend des tempéraments évidemment. Du coup, changer de région m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, venant d’autres horizons et qui donc m’apportent autre chose.

copines
La Team Sixthématique 😉

Quand on est à 800km de chez soi, ce n’est pas tous les jours qu’on rentre… Il faut apprendre à se débrouiller seul, et vite. Savoir s’organiser, gérer à la fois les cours, son appart’ et tout le quotidien. Bref, on gagne un peu en maturité. Le fait de couper le cordon m’a aussi permis d’avoir, je pense, de meilleures relations avec ma famille. Le fait d’être moins avec eux rend les moments que nous passons ensemble plus précieux.

pc072127

Changer de ville, c’est aussi balayer sa routine. On ne peut pas avoir les mêmes habitudes. Alors adieu la balade au bord de l’océan à Biarritz et bonjour le pique-nique au Parc de la Tête d’Or à Lyon. C’est une autre dynamique qui s’installe. Je ne vis pas au même rythme selon l’endroit où je me trouve. Mais changer de région, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux endroits. Pour tout vous dire, la première fois que je suis allée à Lyon était aussi la fois où je cherchais un appart’. Je ne connaissais absolument pas cette ville et encore moins la région! J’en profite alors un maximum, dès que je peux, pour partir à la découverte de tous ces lieux qui ont tant à offrir.

pa131933

En conclusion, bien que j’aime ma région d’origine énormément, en partir m’a fait me rendre compte que ce n’est pas forcément là où je me plais le plus. Alors oui, il y a beaucoup de gens et de lieux que j’aime, mais à présent je pense ne plus pouvoir y vivre à l’année. Et oui, bien évidemment, parfois tout cela me manque. Mais ayant goûté aux grosses villes, j’ai découvert que j’ai besoin de ce dynamisme qui les caractérise, et ce, toute l’année. Et puis, quand on connaît un endroit par cœur, n’est-il pas normal de vouloir en découvrir d’autres? 😉

pc224128

Et vous, avez-vous quitté votre région d’origine? Qu’est ce que cela vous a apporté?

A très bientôt! 🙂

16 réflexions au sujet de « Quitter sa région, c’est pas dramatique! »

  1. Techniquement je n’ai pas quitté ma région mais je suis passée de Grenoble à Lyon, ce qui me paraissait être un grand saut à l’époque.
    J’aime la ville de Lyon et tout ce qu’on y trouve.
    Ma prochaine étape est de m’adapter à un nouveau pays mais je ne pense pas non plus que ce soit dramatique, de nouvelles perspectives s’ouvrent.

    Répondre

  2. Coucou, pour ma part j’ai quitté la Normandie pour faire mes études à Paris,un grand changement aussi mais que je ne regrette pas ! J’ai passé 5 superbes années pour finalement revenir en Normandie (mais à 2h30 de ma famille) pour suivre mon homme que j’ai rencontré lorsque j’étais sur Paris et qui ne se voyait pas vivre ailleurs qu’en Normandie!(tu arrives à me suivre ?lol)
    Dans tous les cas je pense que changer de département ou encore de pays est très enrichissant! bon dimanche!

    Répondre

    1. Haha oui j’ai bien suivi l’histoire 😉
      J’aimerais aussi changer de pays, pas définitivement, juste une ou plusieurs petites années, histoire de m’enrichir encore! Je pense que c’est encore une autre expérience car en plus de tout le reste y a la culture, la langue qui changent…

      Répondre

  3. Je vais justement partir de ma région le Var pour une nouvelle vie dans le Vaucluse donc je comprends très bien ton article c’est dur mais ça nous forge !
    Biz Jeny

    Répondre

  4. je suis née dans le sud-ouest, mais j’ai vécu aussi dans l’Isère, et puis, dans le sud-est depuis un paquet d’année ! Connaitre autre chose nous ouvre l’esprit et c’est cela l’important ! Tu es jeune, tu as raison de bouger…

    Répondre

  5. Coucou ! Je comprends tellement cet article et ce que tu ressens.
    Après mon bac, j’ai quitté mon Ariège (à côté de Toulouse) pour filer sur la Côte d’Azur à Nice ! Oui, ça change !!
    C’était pas facile mais ça a été une merveilleuse expérience. Maintenant, je vis en Picardie car c’est là où j’ai trouvé du boulot. Finalement, la vie, ce n’est pas de rester dans son petit coin (même si certains adorent et ne partiraient jamais de chez eux), il faut plutôt explorer d’autres villes pour trouver celle qui nous correspond vraiment ! Et puis, on va où le vent nous mène !! 😉
    Bisous, bisous *Camille des 2filles1match*
    http://www.2filles1match.com

    Répondre

    1. Oui voilà tout à fait! C’est pour ça que j’ai un peu de mal à comprendre ceux qui ne veulent pas bouger de chez eux… J’ai d’ailleurs des amis qui n’ont pas bougé et qui du coup ne trouvent pas de travail justement, c’est si dommage!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.