Consommer mieux : Mon rééquilibrage alimentaire

Repartir de zéro

J’arrive à un moment dans ma vie où j’ai eu comme un déclic. J’ai une envie de plus en plus forte et de plus en plus présente avec le temps. Celle de consommer plus responsable. Nous sommes dans une société où on nous pousse à la (mauvaise) (sur)consommation. Et cela pour tout: alimentation, vêtements, cosmétiques, électronique, etc. On le sait, la planète va très mal. Mais tout n’est pas perdu et nous pouvons tous faire en sorte que ça se passe un peu mieux. Et cela passe notamment (et c’est d’ailleurs le plus facile) par notre façon de consommer.  Alors voilà, j’ai décidé de remettre mes compteurs à zéro par rapport à tout ce que j’achète et d’essayer autant que faire se peut, d’avoir un meilleur impact sur l’environnement. Je consacrerai d’autres articles à propos de tout ça c’est certain, et notamment dans ce que je sais le mieux faire, la mode. Mais pour l’heure, je souhaite d’abord vous parler de mon rééquilibrage alimentaire.

Manger plus Bio

rééquilibrage alimentaire

Ma première résolution est de manger plus d’aliments issus de l’agriculture biologique. Et ce pour plusieurs raisons. En effet, l’agriculture biologique respecte l’environnement, préserve les sols (et donc l’eau!) des produits chimiques, elle consomme moins d’énergie et d’eau. Et qui dit moins de produits chimiques sur les produits, dit moins de produits toxiques dans mon corps! Alors oui, c’est un peu plus cher que des produits traditionnels mais notre santé (et la planète) n’en vaut-elle pas le prix? De plus, il est vrai que les produits transformés bios sont assez onéreux, mais les produits de base (céréales, fruits, légumes…) ne le sont pas beaucoup plus… En tout cas, aujourd’hui, il y a certains aliments que j’achète exclusivement bios (bananes, citrons, plats cuisinés) car leur version classique me paraît bien trop mauvaise pour mon corps…

Manger moins de produits animaux

rééquilibrage alimentaire

L’une des plus grandes sources de pollution aujourd’hui est l’élevage. Et notamment l’élevage de bovins. Ainsi, manger moins de produits issus d’animaux est meilleur pour l’environnement. On a longtemps cru que les protéines animales étaient supérieures aux protéines végétales. Pourtant, c’est faux et la science ne cesse de le démontrer. Personnellement, je n’ai pas choisi de remplacer TOUS les produits animaliers, mais seulement une partie de temps en temps. Ainsi, par exemple, j’aime utiliser du lait de soja (mais pas trop de soja non plus) ou de coco dans mes plats à la place du lait de vache ou de la crème fraîche.

Limiter ma consommation de viande

rééquilibrage alimentaire

Manger moins de produits animaux sous-entend également de réduire sa consommation de viande. J’avoue que pendant longtemps je pensais que les plats végétariens étaient fades et tristes. Et puis, je me suis un peu renseignée et je prends aujourd’hui un réel plaisir à cuisiner sans viande! Pour m’inspirer, j’achète de temps à autres des magazines de cuisine végé ainsi que des livres de recette… Je ne suis jamais ce qui est dit à la lettre mais au moins ça donne des idées d’association d’aliments! Cuisiner sans viande me pousse à être plus créative et à sortir de mes retranchements.

De la viande oui, mais de qualité

rééquilibrage alimentaire

Comme je vous l’ai dit, je n’exclus pas la viande (ou le poisson) de mon alimentation. Cependant, je ne mange pas n’importe quelle viande! A présent, la qualité passe avant la quantité. Je l’achète donc chez le boucher de mon quartier ou au marché, je la veux locale. Encore une fois, l’élevage intensif (et toutes les problématiques que cela soulève) me pose problème mais aussi la quantité monstre d’antibiotiques injectée dans ces pauvres animaux. Et en mangeant cette viande, on ingurgite également ces médicaments… C’est tout de suite moins appétissant. Et question goût, y a pas photo, la viande de votre boucher est bien meilleure que celle du supermarché! Évidemment, cela a un coût ce qui signifie que j’ai réduit la quantité de viande achetée. De toute façon, on mange bien trop de protéines animales donc je n’en retire que des avantages.

Fruits et légumes locaux et de saison

rééquilibrage alimentaire

La dernière étape de ce rééquilibrage alimentaire concerne les fruits et légumes. A présent, je n’achète que des produits de saison et locaux, quand c’est possible car j’avoue ne pas pouvoir me passer de bananes. Déjà, le fait qu’ils soient de saison fait baisser les prix. Mais aussi, si vous mangez des fraises en plein hiver c’est que forcément elles viennent de loin : elles ont donc pollué pour parvenir jusqu’à vous et elles ne doivent pas être très fraiches (et donc moins de vitamines!). Encore une fois, j’essaie de privilégier des produits issus de l’agriculture biologique mais quand ce n’est pas possible je me réconforte en me disant qu’au moins, puisqu’ils sont locaux, ils ont probablement reçus moins de pesticides que dans certains pays…
Vous pouvez d’ailleurs trouver des calendriers des fruits et légumes de saison ici par exemple! 🙂

Être plus exigeante quant à mes repas en ville

Évidemment, je fais plus attention à où je mange quand ce n’est pas moi qui cuisine. J’ai banni les chaînes de fast food (d’ailleurs je bannis également certains produits et marques de mon alimentation comme le fameux Coca Cola). J’essaie autant que faire se peut d’aller dans des restos où la cuisine est faite maison avec de bons produits… Cependant, je n’ai pas non plus envie que mes pratiques alimentaires soient un frein dans ma vie sociale. Donc quelques exceptions sont aussi parfois acceptées!

Je sais bien que mon rééquilibrage alimentaire n’a rien de parfait, je fais des efforts mais bien sûr je pourrais faire mieux. Je pense qu’il y a un temps pour chaque chose, et c’est déjà pour moi un grand pas quand on pense qu’il y a un an je mangeais encore des raviolis en boîte de supermarché. C’est difficile de changer tout son quotidien d’un coup et j’y vais donc pas à pas. Je souhaite à présent tendre vers le zéro déchet, ou du moins réduire considérablement la taille de ma poubelle! Affaire à suivre donc! 😉

Et vous, un rééquilibrage alimentaire? Des conseils à me donner?

Articles similaires
Humeur Bleue #6: Consommons responsable
Humeur Bleue #5 : Blogs et surconsommation
Trois bonnes adresses lyonnaises #4 : Spécial goûter
Humeur Bleue #10 : Mode & Made In France
Humeur Bleue #8 : Fraterline, acheter tout en changeant la société

Suivez moi sur Instagram!

Trois bonnes adresses lyonnaises #4 : Spécial Goûter

Hello! On se retrouve aujourd’hui avec de quoi se motiver pour cette semaine : encore plein de bonnes adresses à Lyon, spécial goûter cette fois-ci! Ben oui, ici, on est très gourmand! 😉

Laureline’s Corner : La reine du Fairy Cake

laureline's corner

C’est qui qui veut un chocolat chaud aux marshmallows??? Vous battez pas, y en aura pour tout le monde! Enfin, quand même, venez tôt parce que chez Laureline, ça se remplit ultra vite! Heure d’ouverture un samedi après-midi: 16h, 16h15 la salle est comble. Faut dire que ses fairy cakes à Laureline ils sont bien bons… Et non, ce ne sont pas des cupcakes car ils sont plus petits et surtout leur glaçage est plus léger… Mais ce n’en est pas moins délicieux! 😉 Côté déco, c’est bien sympa dans ce salon de thé (qui propose également des formules pour le déjeuner et le brunch le dimanche), un brin rétro on se croirait presque dans une bakery des Etats-Unis (en plus joli héhé).

Laureline’s Corner – 4 rue Romarin – 69001 Lyon

Le Tasse-Livre : Ou prendre un thé parmi les livres

tasse-livre

Le Tasse-livre c’est un peu le genre d’endroit où j’ai envie de passer ma vie. Un caveau à la lumière tamisée, tapissée de vieilles pierres où on peut déguster sa boisson chaude avec un bon petit gâteau parmi les livres. Car bien plus qu’un simple café, c’est aussi une librairie où vous pouvez acheter toute sorte de livres mais surtout des ouvrages de maisons d’édition indépendantes! En tout cas, moi quand j’y vais pour le goûter, je ne sais jamais quoi choisir: thés, chocolats, smoothies, milk shakes, steamers… Y en a vraiment pour tous les goûts! Côté manger c’est pas mal non plus, des carrot cakes, des cheesecakes, des financiers… Je sais pas vous mais moi quand je fais face à des cartes comme ça j’ai envie de venir tous les jours pour pouvoir tout goûter! Parce que oui, c’est très bon! 😉 Petit plus, la carte comprend et promouvoit également des produits frais, bios, issus du commerce équitable ou de production locale…

Le Tasse-Livre – Place Sathonay / 1 rue Vitet – 69001 Lyon

My Petite Factory – Vous avez dit sans gluten?

my petite factory

C’est un peu l’adresse « healthy » de l’article… Bon ok, pas healthy dans le sens où vous perdrez du poids mais plus dans le sens où ici tout est sans gluten, sans lactose et préparé avec des produits biologiques et locaux. Rien que ça. Parce que qu’on se le dise, oui, ici, la cuisine reste bien gourmande! A l’image de ce sneaker maison et vegan que j’ai pu déguster pendant ma petite pause thé (ils ont au passage de très bonnes boissons…) tout simplement délicieux! My Petite Factory porte bien son nom, la salle est très petite mais très mignonne! La déco a été pensé avec goût donc c’est quand même assez agréable de se poser là, il y a le wifi, donc même si vous souhaitez travailler c’est sympa et mieux que Starbucks 😉

My Petite Factory – 17 rue Neuve – 69001 Lyon

C’en est fini pour aujourd’hui de mes petites adresses sympathiques où aller goûter mais ne vous inquiétez pas, gourmande comme je suis il m’en reste encore tout plein à tester … 😉 D’ailleurs, si vous avez des suggestions n’hésitez surtout pas hihi!

A très vite!

Articles similaires

Trois bonnes adresses lyonnaises #3 : Spécial sur le pouce
Trois bonnes adresses lyonnaises #2 : Spécial cuisine du monde
Trois bonnes adresses lyonnaises #1 : Spécial brunch

Trois bonnes adresses lyonnaises #2: Spécial cuisine du monde

A défaut de pouvoir voyager comme je l’aimerais (faute de moyen et de temps surtout), j’emmène mes papilles un peu partout dans le monde en goûtant des cuisines venues de tout horizon… Je vous emmène avec moi dans ce voyage culinaire à travers trois bonnes adresses à Lyon que j’ai testé et validé! 😉

Raj Mahal – L’Indien au cœur du Vieux Lyon
Raj Mahal bonnes adresses à Lyon

La cuisine indienne est une de mes préférées, bon ok faut aimer les épices et les viandes en sauce mais moi j’adhère complètement! 😉 Du coup j’ai testé le Raj Mahal, situé dans le quartier St Jean! Une déco ultra kitsch qui vous met direct dans l’ambiance, j’adore! Côté cuisine, j’ai opté pour un menu Dégustation à 20.90€ : en entrée un « Mixed Pakora », des beignets de légumes à la farine de pois chiche et aux épices, succulent mais il faut avoir un grand appétit car la quantité est énoooorme! Plus un nan, ce fameux pain indien, au fromage, à déguster avec diverses sauces dont ma préférée à la menthe. Ensuite, en plat, j’ai pris un boeuf mughlai corma (à tes souhaits!) qui est en gros du boeuf dans une sauce au safran et à la noix de cajou. Une sauce douce d’ailleurs pour ceux qui ont du mal avec le trop épicé! 😉 Le tout accompagné de riz bien évidemment. Je peux vous dire que j’ai eu énormément de mal à finir, c’était hyper bon mais il y en avait bien trop pour moi! Du coup, j’ai donné mon dessert à mes amis, rien de bien compliqué, un duo de glaces, mais moi impossible d’avaler quoi que ce soit de plus! En tout cas, je vous le recommande, car cuisine vraiment délicieuse mais peut être un poil cher par rapport à ce que je paie d’habitude dans ce type de restaurant…

Raj Mahal – 10 rue Saint Jean – 69005 Lyon

La Cevichela – Le Pérou dans l’assiette
La Cevichela bonnes adresses à Lyon

Je ne connaissais pas spécialement la cuisine péruvienne et n’avais jusqu’alors jamais entendu parler de la fameuse ceviche. Qu’est-ce que c’est? Un plat à base de poisson cru mariné dans du citron pardi! Et croyez-moi, c’est fort bon! 😉 12€ l’assiette, à manger avec du quinoa ou une purée de patates douces… Plus conçu comme un bar à ceviche qu’un restaurant, on y sert également de très bons cocktails (dont le Pisco Sour, cocktail péruvien national à goûter forcément!) et la déco y est vraiment très soignée. Pour les gros mangeurs, attention, les portions ne sont pas très copieuses… Pensez donc à prendre des amuses-bouches pour commencer par exemple, mais attention l’addition peut vite devenir salée!

La Cevichela – 18 rue de Bonald – 69007 Lyon

La Voie Himalaya – A la découverte du Népal et du Tibet

La Voix Himalaya bonnes adresses à Lyon

C’est peut-être mon coup de cœur de l’article… Je ne connaissais absolument pas ce type de cuisine mais j’étais très curieuse de la découvrir! Eh bien, comme vous pouvez vous en douter vu que je vous en parle ici, j’ai été conquise! Assez proche de la cuisine indienne (on retrouve des naans, beaucoup de plats en sauce) ou chinoise (beaucoup de soupes également), normal puisque l’Himalaya est coincée entre ces deux pays, je n’étais pas vraiment en terrain inconnu… Mais tout de même, un vrai ravissement pour les papilles! Plusieurs menus sont proposés (de 17 à 27€) dont deux végétariens. En tout cas, très bon rapport qualité/prix, le mien était à 21€ avec entrée-plat-dessert et on n’a pas faim en ressortant (loin de là). J’ai opté pour une Soupe thenduk (soupe de pâtes, poulet et légumes), kukhura ra saag (épinards au poulet) puis une salade de fruits parce qu’impossible pour moi d’avaler quelque chose de plus consistant après tout ça! Goûtez aussi pour digérer l’infusion gingembre/miel…

La Voie Himalaya – 278 rue Garibaldi – 69003 Lyon

Vous aurez aussi sûrement un second volet parce que je suis toujours à l’affut de nouvelles cuisines… D’ailleurs si vous avez des adresses, je suis preneuse comme toujours! 😉

Par ailleurs, si vous aimez les brunchs, consultez mon article sur Trois bonnes adresses lyonnaises spécial brunch!

A bientôt et bon appétit! 🙂

Un weekend à Genève Jour 1

Je me suis rendue à Genève pour le weekend de Pâques, profitant de ces trois jours off pour bouger un peu de Lyon et aller respirer un air plus frais! 😉

J’y suis allée un peu comme ça, je ne connaissais pas du tout, et j’y suis d’ailleurs allée surtout parce que c’est à 2h de Lyon environ, me permettant de vraiment profiter du weekend et ne pas perdre de temps dans les transports. Question de budget aussi, avec mon salaire d’alternant je ne peux pas trop me permettre de folies… Du coup, j‘ai tenté l’expérience Flixbus pour la première fois! Bon, pour un petit trajet comme celui là ça va mais pour un trajet plus long c’est quand même assez inconfortable! Puis il ne faut pas être pressé… Surtout si vous passez des frontières car il y a de grandes chances de vous faire arrêter par la douane pour des contrôles, de tous les passagers évidemment. Par contre le prix est imbattable, 30€ aller-retour pour un weekend de Pâques je dis OUI!

J’ai décidé de vous faire un petit report de mon weekend par jour de visite, un petit peu comme un guide en fait! 😉

genève

Pour une question de budget aussi, nous avons opté pour l’option AirBnb. 140€ les 2 nuits, c’est abordable, surtout à Genève où la vie est très chère (plus de 2€ un croissant par exemple, inimaginable en France). Nous sommes tombés dans un quartier très sympa : les Eaux-Vives, tout proche du Lac Léman et du fameux Jet d’Eau. Le bon gros point fort est que depuis cet endroit vous pouvez à peu près tout faire à pied (si vous aimez marcher cela va de soi), et pour moi ce n’est pas négligeable car je n’aime pas trop les transports en commun surtout dans une ville que je ne connais pas… Mais sinon pas d’inquiétude le quartier est très bien desservi!

genève
La Tour du Molard

Arrivant en tout début d’après-midi, cela n’a pas été la journée la plus remplie, mais quand bien même nous avons pu faire de chouettes visites! Nous avons ainsi commencé par la ville haute, le noyau historique de Genève, dont les ruelles silencieuses et pavées sont perchées sur une colline, on se croirait presque dans un village!

genève
Cathédrale Saint Pierre

Partant de la Place du Molard (oui oui, ils ont des noms assez surprenants), nous avons rejoint la cathédrale Saint Pierre par un dédale de rues. A faire absolument, la crypte de la cathédrale qui nous montre des fouilles et des vestiges qui datent de l’an 350! Si vous aimez l’archéologie vous adorerez!

genève

A ne pas manquer également, et toujours dans la cathédrale, la Tour Nord qu’il est possible de monter (157 marches, soyez prêts) afin d’avoir un superbe panorama sur la ville, le lac et les Alpes. Rien que ça. Vous pourrez aussi voir tout au long de l’ascension une des cloches de la cathédrale, la Clémence.
Faites aussi un tour au Parc des Bastions afin de voir le Mur des Réformateurs, très célèbre, illustrant l’histoire de la Réforme en Europe.

genève

Après avoir arpenté les ruelles de la ville haute, nous avons décidé de nous balader jusqu’à La Jonction. La Jonction, c’est là où le Rhône et l’Arve se rencontrent. Les guides en parlent peu, pourtant j’ai trouvé que c’était une très belle facette de Genève : sauvage, pleine de vie avec tous ses barbecues et surtout pleine de beauté! A voir aussi pour ses couleurs, l’eau de l’Arve étant beaucoup plus froide que celle du Rhône elle est aussi plus claire et verte! C’est donc amusant de voir les deux eaux se mélanger…  

genève

Se promener le long du Rhône est dans tous les cas très agréable. J’ai vraiment été surprise de découvrir que Genève était une ville très boisée. Ce n’était pas du tout l’idée que je m’en avais fait. C’est aussi une ville surprenante, avec des mignonneries un peu partout à l’image de cette roulotte très colorée qui fait aussi buvette lors des beaux jours (si j’ai bien tout compris…).

genève

Nous nous sommes ensuite redirigés vers le centre ville, en passant devant ce beau bâtiment, le bâtiment des forces motrices, autrefois une usine et aujourd’hui une salle de spectacles… J’aurai été curieuse d’y rentrer mais en ce weekend de Pâques beaucoup de lieux étaient fermés. Dommage, car il y avait plusieurs musées par exemple que j’aurais aimé visiter! Cela me fera une raison pour y retourner! 😉

genève restaurant thailandais

La soirée arrivant vite avec une telle balade, nous sommes ensuite allés manger dans un restaurant thaïlandais apparemment assez réputé à Genève : A-Nam. La ville est assez cosmopolite et regorge de petites adresses proposant une cuisine des quatre coins du monde! Genève n’a pas forcément de spécialité culinaire (si on oublie les plats à base de fromage ou le chocolat bien évidemment), et les restaurants classiques sont souvent chers. A-Nam a donc été pour nous un bon compromis.

A-Nam – boulevard Saint George 66

genève bar

Nous nous sommes ensuite rendus dans LA rue des bars : la rue Ecole de Médecine. C’est fou, cette rue est vraiment remplie de bars et ils sont tous complètement remplis! Nous avons galéré à trouver de la place, puis finalement nous avons réussi à trouver une table à L’établi, le plus vieux bar de la rue, très sympa avec sa jolie déco et ses nombreuses lampes qui donnent un air de ciel étoilé au plafond… Et bien sûr, de très bons cocktails! 😉

L’établi – Rue de l’Ecole de Médecine 3

Puis nous sommes rentrés nous coucher, lessivés de cette première journée… A bientôt pour la suite donc! 😉