Egg Yellow

C’est après une visite du Forum des Tendances du Salon Première Vision que je peux aujourd’hui vous l’assurer : le jaune d’œuf arrive en force. C’est vrai qu’au premier abord ce n’est pas une couleur facile à porter, et c’est vrai qu’elle attire les regards. Mais quand tous les magasins vous proposeront cette couleur, êtes-vous sûrs que vous n’allez pas succomber? 😉

Ce n’est pas pour cette raison que j’ai acheté ce t-shirt, en effet je l’avais déjà avant d’aller à Première Vision. J’avais envie de couleur cet hiver, alors c’est sûr qu’avec une pièce comme ça, ça n’a pas loupé 😉 Mais c’est bien, ça met un peu de soleil lorsque les jours sont gris héhé!

« Les Murs Blancs Nous Ennuient« , tout autant que les vêtements blancs … En tout cas, lorsque je suis passée devant ce mur lors du shooting je me suis dit que c’était complètement le sujet, puis je suis finalement assez d’accord, quoi de plus déprimant qu’une surface immaculée? 🙂

Trench : Asos – T-shirt : Petit Bateau – Jean : Pull & Bear – Sac : Vintage – Chaussures : Nike – Collier : Asos – Boucles d’oreille : H&M – Collants : Asos

A bientôt 🙂

De la couleur dans l’hiver

J’ai vu ce lieu sur plusieurs blogs lyonnais et mes yeux ont flashé dessus! Cette rue n’est-elle pas extraordinaire?! Des couleurs, en veux-tu en voilà! Et je vous avoue qu’à Lyon, avec toute cette grisaille, la couleur se fait assez rare…

Je me suis donc fait un malin plaisir à vous shooter ce look dans cette petite rue, un look finalement de saison puisque pas très coloré. Faut dire qu’en matière vestimentaire je ne suis pas une grande fan des couleurs vives. J’aime, comme je vous l’ai dit à maintes reprises, le bleu de minuit mais ce vert sapin est également une couleur que j’apprécie énormément. En plus, c’est un pull en cachemire, probablement la pièce la plus douce et confortable de ma garde-robe, je l’adore!

Cette jupe aussi est probablement une de mes pièces préférées. Faux-cuir avec plis + bretelles, le combo gagnant à mon goût! L’occasion également de vous présenter ma toute dernière acquisition, ce joli bracelet acheté à une créatrice de bijoux, L’Atelier de Mandarine! Si vous êtes dans la région lyonnaise, vous pourrez aisément vous procurer l’un de ses petits trésors! pc170062 pc170064 pc170065 pc170066 pc170067 pc170072 pc170077 pc170079 pc170088 pc170094 pc170107

Pull : Uniqlo – Jupe : Asos – Sac : Lancaster – Chaussures : Asos – Bracelet : Atelier de Mandarine – Boucles d’oreille : Bijoux Brigitte / Naf Naf

A bientôt! 🙂

Humeur Bleue #12: La mode à Paris? Pas toujours!

On associe toujours la mode avec Paris. S’il est bien évidemment vrai que Paris a une relation très intime avec elle, puisque c’est indéniablement une capitale de la mode, il est faux de dire qu’en France tout se passe à Paris à ce niveau là. Bien au contraire.

La fameuse adresse de Chanel rue Cambon

En effet, nous possédons dans notre pays trois grands bassins liés à l’industrie du textile : Paris, le Nord de la France et la région lyonnaise. Attention, je ne dis pas qu’il n’y a qu’à ces endroits qu’on trouve des entreprises liées à la mode, juste que ce sont les plus gros regroupements de ces entreprises.

Les célèbres carrés Hermès sont fabriqués près de Lyon

Pourquoi ces trois bassins? Eh bien chacun a ses particularités. Je vais d’abord vous parler de celui que je connais le mieux, puisque j’y travaille, mais aussi parce que c’est le plus logique, vous allez comprendre : le bassin lyonnais. Lyon est historiquement réputé pour sa soie et donc pour ses tissus de soie, ses étoffes aux motifs complexes rendus possibles grâce au métier Jacquard. Ainsi, c’est donc tout naturellement devenu la capitale textile de France. La plupart des tissus créés/fabriqués dans notre pays proviennent de cette région. D’ailleurs, vous ne le saviez peut être pas, mais beaucoup de ces tissus se retrouvent même dans la mode de grande diffusion, eh oui même Zara achète des tissus à Lyon! 😉

A l’Atelier de Soierie de Lyon, les velours sont peints à la main

Et du coup  dans le nord? Il s’y passe quoi? Lille, Roubaix, Tourcoing sont autant de lieux où on retrouve énormément de grandes entreprises de prêt-à-porter. D’abord un grand bassin textile au même titre que Lyon mais plus spécialisé dans la laine, ces villes du nord font commerce avec les flamands, leur permettant ainsi de s’enrichir petit à petit. C’est donc de là que vient la tradition textile dans cette région, qui va finir par s’industrialiser. Sans compter bien évidemment, tous les savoirs-faires, de la culture du lin à la dentelle de Calais. C’est donc sans surprise qu’on y retrouve les plus grandes entreprises de prêt-à-porter françaises comme Pimkie, Promod, Decathlon, La Redoute, Camaïeu, etc.

La belle dentelle de Calais sur une robe Laure de Sagazan

Du coup à Paris il reste quoi? Toutes les grandes maisons évidemment! Le luxe est lui bien parisien! La haute-couture aussi (qui n’est ni plus ni moins qu’une sous-catégorie des produits de luxe…). On retrouve aussi une quantité indéniable d’entreprises de prêt-à-porter (Etam par exemple) mais souvent dans un grade de qualité plus élevé (Comptoir des Cotonniers ou A.P.C.) et beaucoup de jeunes créateurs. Mais ces derniers sont aussi présents dans les autres bassins et un peu partout en France.

Le défilé Balmain PE17 lors de la Fashion Week de Paris

Et ailleurs alors? Car si la mode n’est pas qu’à Paris, elle n’est pas non plus cantonnée aux deux autres bassins. La région de Cholet par exemple regorge de grandes entreprises liées à la mode (Gémo en outre). Mais dans le reste de la France, elles sont souvent regroupées selon le type de produits qu’elles proposent : vêtements de ski dans les Alpes, vêtements de glisse sur la Côte Basque et Landaise… Quoi de plus logique? 😉

Les bureaux de la marque Rossignol sont ainsi situés non loin des pistes de ski…

En bref, si Paris reste indéniablement la plus grande représentante de la mode en France, il faut quand même y apporter quelques nuances car ailleurs aussi ça bouge! 😉

J’espère vous avoir intéressés avec cet article et on se retrouve très vite avec le prochain thème : T’es dans la mode toi? ! 😉

Au fil du Rhône

Il est rare de trouver dans une grande ville comme Lyon des lieux paisibles, proches de la nature. Mais cette rareté ne les rend que plus beaux. En ce qui me concerne, j’ai une certaine obsession pour l’eau, je vous en avais déjà parlé ici avec ma déclaration d’amour à l’océan. J’aime donc beaucoup me balader sur les quais, surtout les berges du Rhône qui sont à côté de chez moi. En s’éloignant un peu du centre, on retrouve vite des lieux un peu plus sauvages, avec presque personne… Surtout les jours de grisaille comme celui ci. Pourtant, il y a une ambiance un peu magique qui se dégage, je suis conquise.

Comme je vous l’avais annoncé dans mon précédent look, j’ai fait un tour chez le coiffeur. Adieu cheveux longs! Mais ils en avaient bien besoin! On a beau dire, les décolorations ça ne leur fait jamais du bien.

Mais revenons-en un peu à la nature avec cette petite veste et ses beaux motifs floraux en jacquard. Je n’avais pas fait attention sur le moment, mais en regardant les photos je me suis rendue compte que les couleurs se marient complètement avec le décor! C’est pas beau ça? 😉

pc180116 pc180118 pc180130 pc180136 pc180145 pc180160 pc180161 pc180166 pc180168 pc180196 pc180205 pc180219 pc180222 pc180224 pc180276 pc180285 pc180286

Veste : Promod – Pantalon : Pull & Bear – Haut : Asos – Chaussures : Asos – Sac : Lancaster – Chaussettes : Calzedonia

A très bientôt 🙂

Humeur Bleue #10: Mode & Made In France

Souvent considéré comme un gage de qualité, le Made In France a la côte en ce moment! C’est vrai que fabriquer un vêtement en France est tout à l’honneur d’une marque: le produit ne vient pas de l’autre bout du monde (moins d’impact écologique donc), fabriqué par des travailleurs payés avec une fronde. De plus, il contribue à soutenir l’économie et l’emploi en France, alors tout le monde y gagne!

fabrique_en_france-made-in-france-ou-made-by-france

Le problème, c’est que « Made in France », ça veut un peu dire tout et n’importe quoi. En effet, pour déclarer qu’un produit a été fabriqué en France, il suffit qu’il ait été transformé dans le pays. Par exemple, un vêtement dont le tissu, les broderies, la teinture, auraient été faites à l’étranger mais dont la dernière étape, l’assemblage aurait été fait en France peut être estampillé « Made In France ». Seul un label, « Origine France Garantie« , permet de savoir que le produit a la majorité de sa production en France et que 50% de son prix de revient (son coût de fabrication en gros) est français. Alors ce n’est pas encore parfait, mais c’est déjà ça… La loi est encore assez peu contraignante pour tout ça.

Le Made In France, c’est vrai que c’est bien, ça fait travailler les français tout ça tout ça, mais du coup, il faut bien avoir conscience que cela a un prix. Ben oui, le salaire n’est évidemment pas le même en France qu’au Bangladesh. La qualité, ça a un coût. Après, il faut réfléchir à ce que l’on veut privilégier lorsqu’on consomme. Sachez quand même que ce n’est pas parce qu’un produit n’est pas fabriqué en France qu’il n’est pas de bonne qualité, il y a de très bons artisans en Chine par exemple, et il y a des choses qu’on ne sait pas faire dans notre pays… Par ailleurs, la réciproque est vraie également. Made In France ne veut pas toujours dire bonne qualité. J’ai vu des produits vraiment mal cousus et moi même, pendant un stage, j’ai fabriqué des vêtements, estampillé donc Made In France, et croyez-moi je ne suis pas la meilleure des couturières… ^^ Mais relativisons, cela n’est pas une généralité et ce n’est pas pour rien que le savoir-faire français est reconnu dans le monde entier.

Alors trêve de bavardages et passons aux choses concrètes! Il existe de nombreuses marques de mode qui proposent des trucs sympas, assez accessibles et made in France. Alors voici ma petite sélection, qui sait, cela vous donnera peut être des idées de cadeaux pour Noël 😉

slip
Le Slip Français

Bien comme vous l’imaginez, c’est avant tout une marque de dessous mais ils proposent aussi des pulls, des joggings, des pyjamas… Bref, tout ce dont on a besoin pour une journée cocooning!

Art Of Soule
Art Of Soule

Comment peut-on évoquer le Made In France sans parler de l’espadrille? Aussi confortables que des chaussons, elles ont longtemps été mal vues. Mais tout ça c’est fini, et c’est pas Art Of Soule qui nous dira le contraire avec leurs beaux imprimés!

Longchamp
Longchamp

Bon d’accord, j’avais dit prix accessibles. Mais pour une marque de maroquinerie Made In France, Longchamp s’en sort pas mal, notamment avec leur classique pliable!

Coureur du Dimanche
Coureur du Dimanche

Cette marque s’adresse aux sportifs, courir oui, avec du style oui et made in france, encore mieux! 😉

Arsène
Arsène

Bon, encore une marque basque, ne pensez pas que je suis chauvine, ce n’est pas de ma faute s’il y a des marques sympas et Made In France dans ce coin là. 😉 Arsène, c’est aussi une marque d’espadrilles, mais elle se diversifie un peu, avec une ligne de bonnets notamment.

La Belle Mèche
La Belle Mèche

Ok, ce n’est pas de la mode, c’est vrai, mais j’adore cette marque! Donc voilà, ne m’en voulez pas! 😉

Fils de Butte
Fils de Butte

Si vous cherchez des t-shirts avec des slogans rigolos, Fils de Butte vous plaira!

Bien sûr, il en existe beaucoup d’autres, surtout avec des prix plus élevés, mais ce sera à vous d’en faire la recherche héhé 😉 D’ailleurs, si vous en connaissez des sympas, hésitez pas à le mentionner dans les commentaires je serais ravie d’aller y faire un tour! 🙂

15416057_10211498884050741_805138454_n

La semaine dernière, si vous me suivez sur Instagram (ici) vous le savez déjà,  j’ai été invitée à l’inauguration de la boutique éphémère Fundy à Lyon. Avant de vous parler du rapport au Made In France, laissez-moi vous présenter leur concept! Fundy, c’est la première boutique française proposant exclusivement des produits innovants issus du crowdfunding! Il y a un peu de tout: de la mode, de la déco, des cosmétiques, des jeux (pour enfants ou adultes)…
Du coup ça a été l’occasion pour moi de découvrir plein de nouveaux produits créés par des startups françaises ! Et dans le lot, il y a bien évidemment des produits fabriqués en France!

fundy

Le Potager d’intérieur par Véritable : pour ceux qui n’ont pas le temps ou la place de jardiner!
Le jeu de société Combat de Coqs : le jeu made in France dans tous les sens du terme 😉
Bougies & parfums d’intérieur Solsequia : en plus de leur gamme de savons, cette marque de cosmétique naturelle fabrique de super bougies!
Radio Vintage par Absolument Vintage : Mon coup de coeur, de vieilles radios rénovées répondant aux exigences du monde moderne (connexion bluetooth par exemple).
Les sweats Tranquille Emile : Pour cocooner touuuute la journée héhé.
L’Essentiel par De Rigueur : Le portefeuille de luxe qui recharge votre smartphone sans fil!

Il existe d’autres produits super sympas, et donc pour les découvrir je vous invite à aller directement à la boutique Fundy pour les lyonnais (16 place Bellecour jusqu’au 14 janvier) ou sur leur site!

En tout cas, je pense que le Made In France a encore de beaux jours devant lui, et cela surtout grâce aux consommateurs qui en sont demandeurs. Car oui, c’est aussi pour beaucoup un argument marketing. Alors voilà, vous vous en doutez, si vous voulez que ça continue sur cette belle lancée, consommez français!

A très bientôt avec notre prochain thème, comme je vous en parle assez souvent, les stages dans la mode! (Attention, mode « Diable s’habille en Prada » activé 😉 )

De l’école au monde du travail

Si vous me suivez activement sur le blog ou autres réseaux (Instagram notamment), ou que vous avez tout simplement lu ma page de présentation, vous savez déjà que je suis en alternance cette année. En effet, j’enchaine semaines de cours et semaines en entreprise pendant cette dernière (j’espère) année d’étude.

giphy

Ce n’est pas par hasard que je me suis retrouvée dans ce type de formation (une licence professionnelle pour être exacte). Je voulais vraiment me retrouver dans un environnement professionnalisant et surtout acquérir un peu d’expérience avant d’être lâchée dans le grand bain du monde du travail…

giphhy

Bien sûr, j’ai eu d’autres expériences, des jobs d’été qui n’ont rien à voir avec la mode ou des stages. Mais personnellement, même si j’ai déjà plusieurs diplômes, je ne me sentais pas de travailler direct, et puis surtout, je ne sais pas si j’aurais trouvé quelque chose avec le peu d’expérience.

giphy

Alors voilà, depuis début septembre, j’ai intégré le bureau de style d’une grande entreprise de luxe. Et je pense qu’en deux mois, j’ai presque appris autant voire plus pour certaines choses, qu’à l’école. Être confrontée à de vraies problématiques, créer des choses dans un but bien défini, voilà ce qui change. De plus, je gagne un salaire, et je suis presque indépendante vis à vis de mes parents (presque parce que la vie à Lyon coûte cher et que bon un salaire d’alternant c’est pas non plus le gros lot hein). En deux mois, je pense que j’ai pas mal gagné en maturité (bon ok, juste professionnellement parce que si mes amis me lisent ils vont bien rigoler 😉 ).

giphy

Mais l’alternance me pousse aussi à être BEAUCOUP plus organisée. Pas le choix, je dois gérer à la fois le travail en entreprise et pour l’école. J’aime bien dire qu’à la fin de ma journée de travail, j’ai ma deuxième journée qui commence, celle où je fais mes devoirs. Ben oui, parce que je dois avancer mes projets scolaires d’un module de cours à l’autre… Et que ce sont eux qui vont, en partie, me permettre d’avoir ou non mon diplôme à la fin. Alors voilà, moi qui était déjà une adepte des listes en tout genre, je me retrouve à faire des retro-plannings ou même un Bullet Journal (mais un pas joli, pas le temps pour ça ^^). Et je m’y tiens, sinon, je me noie.

giphy

Cette année s’annonce donc, et est déjà d’ailleurs, très intense. Mais je pense que ce sera la plus enrichissante de mes années scolaires!

Automne à paillettes

Non non, je ne vous oublie pas... C’est vrai que je publie un peu moins en ce moment. Pour tout vous dire, j’ai repris les cours il y a peu et le rythme d’alternant est assez difficile, j’ai vraiment beaucoup de travail donc forcément les priorités changent… Alors ne vous étonnez pas si de temps en temps le blog connait une baisse de régime, mais c’est pour mieux repartir ensuite! 😉 Et restez connecté, je vous prépare une petite surprise…

L’automne est bel et bien arrivé à Lyon. Brouillard, températures en chute, rien de plus déprimant! Mais d’un autre côté, c’est aussi l’occasion de ressortir toutes nos pièces de mi-saison des placards! Ce pantalon par exemple, dont je suis complètement dingue tant pour son confort que son aspect, convient parfaitement à la météo. Combiné à une de mes obsessions mode du moment, le lurex, oui oui encore mon côté bling bling, qui met un peu de joie et de paillette dans la tenue! Et vous, cet automne, vous avez envie de quoi?

pa231467 pa231473 pa231474 pa231476 pa231478 pa231479 pa231480 pa231481 pa231482 pa231483 pa231486

Haut : Mango – Pantalon : Zara – Chaussures : New Look – Manteau : Asos – Sac : Lancaster – Boucles d’oreille : H&M

A très vite 🙂

La hippie en moi

J’aime mixer les styles et surtout les époques dans mes tenues. D’ailleurs, je vous en avais déjà montré une aux allures 60’s. On change à présent de décennie pour se retrouver plutôt dans les années 70. J’ai retrouvé ce jean flare qui s’était perdu dans mon placard et que je n’avais pas mis depuis très longtemps… Je faisais un peu de tri et la logique aurait voulu que je m’en débarrasse puisque je ne le mettais plus… Mais finalement, je l’ai gardé, et j’ai bien fait car j’ai trouvé tout un tas de looks possibles à faire avec! Et il est ultra confortable alors pourquoi s’en priver?

Ces photos ont été prises devant le Musée des Confluences. Rien à voir avec les hippies effectivement puisque ce bâtiment a tout de contemporain! Mais je le trouve quand même super photogénique et on y trouve des variations de lumières assez intéressantes… Oui, je suis plutôt contente de ce shooting et je remercie le photographe qui se reconnaitra! 😉

p9241385 p9241388 p9241392 p9241393 p9241394 p9241395 p9241397 p9241399 p9241400 p9241401 p9241407 p9241409 p9241412 p9241414 p9241417 p9241424 p9241425 p9241427 p9241428

Haut : Zara – Pantalon : Avant-Première – Sac : Lancaster – Chaussures : Minelli

A bientôt 🙂

Quitter sa région, c’est pas dramatique!

Comme certains d’entre vous le savent déjà, j’ai grandi sur la Côte Basque. J’y ai eu une enfance et une adolescence épanouies. Là-bas, je me sens constamment en sécurité, j’y ai tous mes repères, une partie de ma famille, des amis de longue date et il faut dire, sans chauvinisme, que c’est un cadre idyllique. Mais voilà qu’est venu le jour, à l’aube de mes 18 ans où j’ai dû quitter mon petit cocon pour partir seule dans « la ville ». La majorité des gens que je connais qui sont originaires de chez moi sont partis eux aussi, mais jamais trop loin: Bordeaux, Toulouse. Des villes du sud-ouest, pas trop loin pour pouvoir rentrer le temps d’un week-end, et avec plus ou moins la même ambiance. Mais pour moi, c’était impossible, ma formation n’existant pas aussi proche de chez moi et c’est donc à Lyon que je me suis expatriée, environ 7h de route, 800km.

p3094547

Couper le cordon a au début été un peu difficile. Je ne connaissais personne dans cette nouvelle ville, c’est un peu comme si je devais reprendre tout à zéro. Mais cette expérience ne m’a apporté que des bonnes choses et je ne regrette aucunement d’être partie.

p1312340

En partant de chez moi, j’ai aussi laissé tous mes amis. Seule, j’ai donc dû m’en faire d’autres. Oui, sinon le temps risquerait d’être un peu long! ^^ Cela peut paraitre bête, mais je pense que quand on a déjà son cercle d’amis, on ne cherche pas tellement à s’en faire d’autres. Enfin tout dépend des tempéraments évidemment. Du coup, changer de région m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, venant d’autres horizons et qui donc m’apportent autre chose.

copines
La Team Sixthématique 😉

Quand on est à 800km de chez soi, ce n’est pas tous les jours qu’on rentre… Il faut apprendre à se débrouiller seul, et vite. Savoir s’organiser, gérer à la fois les cours, son appart’ et tout le quotidien. Bref, on gagne un peu en maturité. Le fait de couper le cordon m’a aussi permis d’avoir, je pense, de meilleures relations avec ma famille. Le fait d’être moins avec eux rend les moments que nous passons ensemble plus précieux.

pc072127

Changer de ville, c’est aussi balayer sa routine. On ne peut pas avoir les mêmes habitudes. Alors adieu la balade au bord de l’océan à Biarritz et bonjour le pique-nique au Parc de la Tête d’Or à Lyon. C’est une autre dynamique qui s’installe. Je ne vis pas au même rythme selon l’endroit où je me trouve. Mais changer de région, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux endroits. Pour tout vous dire, la première fois que je suis allée à Lyon était aussi la fois où je cherchais un appart’. Je ne connaissais absolument pas cette ville et encore moins la région! J’en profite alors un maximum, dès que je peux, pour partir à la découverte de tous ces lieux qui ont tant à offrir.

pa131933

En conclusion, bien que j’aime ma région d’origine énormément, en partir m’a fait me rendre compte que ce n’est pas forcément là où je me plais le plus. Alors oui, il y a beaucoup de gens et de lieux que j’aime, mais à présent je pense ne plus pouvoir y vivre à l’année. Et oui, bien évidemment, parfois tout cela me manque. Mais ayant goûté aux grosses villes, j’ai découvert que j’ai besoin de ce dynamisme qui les caractérise, et ce, toute l’année. Et puis, quand on connaît un endroit par cœur, n’est-il pas normal de vouloir en découvrir d’autres? 😉

pc224128

Et vous, avez-vous quitté votre région d’origine? Qu’est ce que cela vous a apporté?

A très bientôt! 🙂