Jouer la mondaine

Comme vous le savez, je suis en ce moment au Canada. Mais non, cette tenue n’a pas été prise ici… Je n’ai pas tellement le temps d’écrire avec ce voyage, je suis toujours en vadrouille! Mais j’avais plus ou moins anticipé cela et j’avais donc préparé plusieurs articles pour vous! 😀

Ma tenue

Ce look n’est pas très très récent, en fait, il a même été pris avant l’été… Mais je n’ai pas eu envie de le publier plus tôt. Même, je trouve qu’au final il est assez automnal. Bon ok, c’est rare de se trimbaler le ventre à moitié à l’air au mois d’octobre, mais pour une occasion particulière, il fait son petit effet! 😉

Le bel endroit

En tout cas, j’ai eu la chance d’avoir mon amie Gwladys ce jour-là qui m’a proposé de shooter cette tenue dans ce magnifique endroit. De vraies écuries, toujours utilisées! Non mais vraiment, ne sont-elles pas dingues? Et ce ne sont que des écuries donc je vous laisse imaginer la maison qui va avec…

La mondaine

Pourquoi la mondaine? Car non, ma tenue ne fait pas spécialement référence au milieu mondain, si on fait abstraction de mon carré Hermès qui d’ailleurs n’a pas un dessin des plus classiques. C’était justement plus par rapport à ces écuries et à l’équestre donc, avec ses courses de chevaux, qui  m’évoquent déjà plus le milieu mondain. Mais j’avoue que j’étais en panne d’inspiration alors j’ai été au plus facile haha! Mais vos suggestions sont les bienvenues! 😉

tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine tenue jouer la mondainetenue jouer la mondaine tenue jouer la mondaine

Je porte :

Combinaison : Bershka – Chaussures : André – Foulard : Hermès – Bague : & Other Stories – Boucles d’oreille : H&M

A très vite 🙂

Suivez mes aventures sur Instagram!

Articles similaires
Belle des champs
Complémentaires, mon cher!
En vert anglais
Passion Bleu nuit

Humeur Bleue #16 : Précarité et créativité

« Je suis cool »

Quand on dit « je suis designer », « je suis styliste », on incarne une certaine idée du cool. En même temps, c’est difficile d’aller à l’encontre de cela, car c’est sûr que c’est plus sympa d’avoir un travail créatif, où on passe la plus grande partie du temps à s’inspirer, dessiner qu’un travail à la chaîne je le conçois. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que j’ai choisi cette voie là. Mais incarner le « cool » aux yeux des autres, cela a un prix. Car le travail créatif, je parle des stylistes mais cela peut concerner également bien d’autres milieux dans la création, est un des domaines les plus frappés par la précarité. Précarité et créativité sont intimement liés.

« J’ai de la chance d’être là »

Quand vous êtes créatifs, vous êtes en quelque sorte payé en « coolitude », en gloire. Le pire, c’est qu’on a l’impression que c’est normal parce qu’on nous fait sentir qu’on a de la chance d’être là. Vous savez, cette sensation que de toute façon vous n’êtes pas irremplaçable et qu’à peine parti vous serez remplacé? Ce moment où enchaîner les stages non payés devient la norme, parce que « voyons, c’est ta passion, pas besoin d’être payé quand on fait ce que l’on aime, et puis, regarde tout ce que tu apprends avec nous ». Hum oui, certes, en attendant, j’ai un loyer à payer.

« Tu n’es que styliste »

Évidemment, tous ne travaillent pas gratuitement, et encore heureux, ce n’est pas de l’esclavage moderne non plus. Mais je ne me souviens pas avoir déjà entendu un styliste dire qu’il avait un salaire de fou. Ça me rappelle même une connaissance qui, en demandant une augmentation, se l’est vue refusée car « bah voyons tu n’es qu’une styliste« . Le plus étrange dans tout ça est que dans la chaîne logique de la création, celui qui gagne le plus est celui au bout du process, le commercial, et celui qui gagne le moins est au point de départ puisque c’est le créateur. Mais sans l’invention, y aurait-il quelque chose à vendre? Le styliste ne mériterait-il pas un peu plus de considération?

Et en terme de stabilité?

Mais si, enfin, nous cessions de parler argent. Le créatif ne sait généralement pas trop de quoi sera fait son lendemain. Il enchaîne souvent les contrats sans avoir jamais la promesse de pouvoir un jour être stable. Il est souvent de commune mesure de changer de styliste tous les 6 mois, pour éviter que les créations ne se ressemblent trop. Bilan? Impossible d’avoir des projets. C’est l’incertitude au quotidien. Ce n’est plus seulement le travail qui est précaire mais la vie en elle-même.

Bilan

Alors, on attend quelque chose, mais on ne sait pas vraiment quoi. On travaille des heures et des heures, c’est rare qu’un créatif compte son temps puisque justement il est passionné, il s’investit. On espère, mais la plupart perdent espoir et bon nombre baissent les bras. Quand je regarde tous les gens que j’ai rencontré, au fil de mes études, de mes stages, je dirais qu’environ la moitié font aujourd’hui un tout autre métier. Pas forcément à cause de la précarité, mais combien ont dû faire face à la désillusion devant leur vie rêvée?

Je ne sais pas s’il y a une solution à ça, et surtout si c’est le moment pour que cela change. J’ai cependant tendance à penser que l’union fait la force et que peut être si tout le monde prend conscience du problème, les choses pourront alors changer.

Si cette problématique vous intéresse, je vous conseille de lire les travaux de Giulia Mensitieri, vous pouvez d’ailleurs retrouver un podcast de l’IFM ici où elle nous explique ses recherches autour de la question.

Et vous, qu’en pensez-vous?

A bientôt pour notre prochaine Humeur Bleue où promis je vous concocterai un sujet plus joyeux : dis-moi comment tu t’habilles je te dirai qui tu es! 😉 Alors si vous avez des anecdotes à me partager, n’hésitez pas à me contacter!

Articles similaires Humeur Bleue :
 #12 : La mode à Paris? Pas toujours!
#11 : Être stagiaire dans la mode
 #3 : La mode c’est pas que Chanel
 #2 : Les études de mode, pas que du dessin!

Belle des champs

Non, la belle des champs, ce n’est pas moi! D’abord parce que je suis une vraie citadine mais surtout parce que pour moi il n’y a rien d’égal à la beauté d’une fleur. Les couleurs qu’elles peuvent avoir m’émerveillent, c’est fou ce que la nature peut être époustouflante! Et s’il y a des fleurs que j’aime un peu plus que les autres, le coquelicot en fait partie. J’aime son rouge un peu criard qui nous dit « eh regarde moi, je suis là! », son côté éphémère et sauvage. C’est un peu la « je m’en foutiste » des fleurs, elle pousse n’importe où et parfois là où on l’attend le moins. Dans ce look, je vous propose donc de m’assortir à elle avec ce joli presque dos-nu rouge…

J’ai toujours eu envie de shooter un look au milieu de ces fleurs. Mais l’occasion ne s’est jamais présentée jusque là. Et j’avoue avoir pris beaucoup de plaisir à réaliser ces photos. Des coquelicots et un champ de blé, je ne sais pas vous, mais pour moi ça sent clairement l’été! Bon. On est encore loin du shooting au milieu d’un champ de coquelicots, mais je ne désespère pas, un jour je trouverai le lieu parfait… 😉

Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuitLook coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit Look coquelicot blog mode bleu de minuit

Je porte:

Haut : & Other Stories – Pantalon : Pull and Bear – Chaussures : & Other Stories – Sac : American Apparel – Bracelet : Hermès

A très bientôt 🙂

Suivez-moi sur Instagram pour plus de contenu !

Articles similaires
It’s time to spring!
Au fil du Rhône
Le cas du dos nu
Flower Power

De 1980 à 2000

Si vous me suivez sur Instagram ici, vous avez sûrement déjà dû voir une de ces photos… 😉

A la base, j’ai fait ce look pour un défi. Il s’agissait de concocter une tenue composée d’une tendance du printemps-été 2017. Autant vous dire que pour moi ça a été très compliqué car je n’ai pas la sensation de m’habiller en fonction des tendances et que je ne voyais donc pas trop comment me vêtir pour ce défi…

Mais finalement, encore une fois, ce challenge m’a forcé à sortir de mes habitudes vestimentaires, pour vous proposer quelque chose qui justement ne ressemble pas à ce que je vous propose habituellement. Mais impossible tout de même pour moi de me cantonner à UNE tendance, ça je ne sais pas faire. Donc c’est un combo, un deux en un de la tendance années 80 et de celle années 90. Un petit voyage dans le temps en quelque sorte! 😉

On ressort donc la casquette, les créoles, les baskets de sport, le pantalon en (faux) cuir avec le body-bustier ainsi que la veste en jean courte et sans manche. Et boum, bienvenue dans la machine à remonter le temps! 🙂

Parlons-en d’ailleurs un peu plus de ces créoles! Elles m’ont été offertes par Bijoux Chérie, un e-shop avec plein de bijoux sympas, j’adore surtout leur côté ethnique! Mes boucles d’oreille sont en nacre un peu rosée, donc très facile à assortir et je les adore! 🙂 Mais je vous assure, qu’il y a beaucoup d’autres bijoux qui me font craquer héhé… Retrouvez d’ailleurs d’autres bijoux en nacre sur le site!

Le défi, quant à lui, a été annulé, pour diverses raisons. Mais je me suis dit que ça aurait été bête de ne pas vous le partager quand même!

 

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Bleu de Minuit Blog Mode Lyon

Veste : Mango – Pantalon : H&M – Body : Pimkie – Baskets : Nike – Casquette : New Era – Boucles d’oreilles : Bijoux Chérie – Collier : ramené de Dubaï – Sac : Vintage

Et vous, une tendance coup de coeur pour cet été?

A très bientôt 🙂

 

Une tenue pour un weekend

Quelques photos prises lors de mon weekend à Genève, dont je vais d’ailleurs prochainement vous parler… 😉
Lorsque je voyage, j’aime être à l’aise dans ce que je porte. L’idée étant de pouvoir me balader toute la journée sans avoir mal aux pieds ou être constamment gênée par une jupe qui se soulève, une bretelle qui tombe, etc.
J’aime être à l’aise mais je n’ai pas non plus envie de me laisser aller. Donc l’option jogging-basket jamais (sauf pour faire du sport bien entendu) ! 😉
C’est donc une tenue plutôt sobre que je vous offre aujourd’hui, mais bien fonctionnelle quand il s’agit de marcher toute la journée et de ne pas passer pour un plouc non plus!

Un jean taille haute, parce que qu’on se le dise, le jean c’est quand même bien pratique non? 🙂 Je les préfère généralement taille haute, pour le style mais aussi parce que j’ai porté bien trop de taille basse plus jeune et qu’aujourd’hui je ne trouve ça vraiment pas confortable.
Un blazer pour donner un petit côté classe à la tenue et quelques couleurs, mes couleurs fétiches, pour relever la tenue dont ce joli vert amande présent à la fois sur mon tshirt, mes boucles d’oreilles et mon écharpe! Quelques touches de rose pour donner du peps et mes petites Vans chéries qui brillent de mille feux, me voilà parée pour arpenter les rues de Genève! 😉

ootd weekendTenue pour weekend Vans tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend cheveux blancs

Blazer : Zara – T-shirt : Stradivarius – Jean : Pull and Bear – Chaussures : Vans – Boucles d’oreille : Bijoux Brigitte – Collier : Roxy

Et vous, votre tenue idéale pour un weekend?

Une newsletter est d’ailleurs à présent disponible sur le blog! Alors n’hésitez pas, promis je ne vous spammerai pas 😉

Newsletter

Restons connectés!

Un instant...

Merci et à très vite 🙂

A bientôt 🙂

Complémentaires, mon cher!

Cette tenue, elle est un peu composée de brics et de brocs. Des pièces de ma garde-robe de toutes les époques et qui proviennent d’un peu partout : de magasins, du placard de ma grand-mère (voire de mon arrière-grand-mère) ou même de contrées lointaines. C’est ça que j’aime dans la réalisation de mes looks : mélanger les genres, les époques… Je ne vois pas l’intérêt de vous présenter uniquement des choses nouvelles car voilà, c’est un fait, je ne m’habille pas qu’une seule fois avec un vêtement. Et encore heureux je pense, que ce soit pour mon compte en banque ou la planète!

Ce que j’apprécie ici, et que je pense en toute modestie avoir bien réussi, c’est l’association des couleurs. Je trouve que chacune d’entre elles se marie bien aux autres, et que quantitativement c’est assez juste. Peut être que j’ai enfin intégré mes cours de couleurs! 😉 Auparavant, j’avais assez de mal à porter des vêtements colorés, mais maintenant je n’ai plus peur, tant que je ne ressemble pas à un arlequin! Du coup, pour résumer, disons que cette tenue est à dominance de bleus contrastés par des touches orangées sa couleur complémentaire. Vous comprendrez alors vite pourquoi j’ai choisi de prendre ces photos à la Cité Internationale de Lyon! 🙂

 

Trench : Asos – Robe : Asos – Chaussures : Fouganza – Sac : vintage – Collier : ramené du Brésil – Bandana : Hermès – Bracelets : ramenés de Côte d’Ivoire – Montre : vintage – Boucles d’oreille : H&M

A bientôt 🙂

Humeur Bleue #14 : La mode et l’art

On ne considère généralement pas la mode comme un art notamment parce qu’elle n’a pas la même vocation, la même fonction qu’une oeuvre d’art.
En effet, un vêtement ou un accessoire est d’abord conçu pour être porté et doit donc respecter un cahier des charges assez précis avec comme critère premier, que le corps rentre dedans.
Si cela est complètement vrai dans l’industrie de la mode, il faut quand même apporter quelques nuances au niveau de la haute couture qui se trouve souvent à la frontière entre art et mode.Il y a beaucoup de créations portées lors des défilés qui me semblent totalement importables pour un être humain normal (un col de 30cm vous le mettriez vous?!) ou qui ont plus pour vocation de transmettre un message que d’être un vêtement porté.

En posant la question « La mode est-il un art? » à plusieurs personnes de mon entourage, j’ai pu avoir la confirmation de ce que j’avance ici. Tous considèrent le vêtement de prêt-à-porter comme un objet fonctionnel uniquement mais sont plus partagés sur le vêtement de haute couture. Cependant, la mode serait quand même d’une manière générale un domaine artistique car elle requiert un savoir-faire que tout le monde ne peut pas avoir et notamment du talent. Le talent, on l’a ou on l’a pas.

De plus, la mode est de plus en plus présente au musée. Rétrospectives de créateurs ou présentation de vêtements autour d’un thème, elle est ainsi considérée au même titre qu’une peinture ou une sculpture.

Mais si je voulais vous parler de la mode et de l’art aujourd’hui, ce n’est pas seulement pour se questionner à propos de la légitimité de considérer la mode comme un art ou non mais aussi pour vous montrer qu‘il existe de réels liens entre les deux.

La mode s’inspire de l’art, c’est un fait. C’est parfois extrêmement flagrant à l’image d’Yves Saint Laurent et de sa robe Mondrian. Parfois plus subtil comme les drapés de Mme Grès qui évoquaient les sculptures gréco-romaines. Aujourd’hui, les créateurs ne sont pas en reste. Des motifs qui rappellent des tableaux de maîtres, des graphismes qui s’inspirent du style d’un peintre, un look qui va rappeler celui d’un artiste. On peut même retrouver l’art dans des domaines de la mode bien moins artistiques que la haute couture comme dans le sportwear avec Nike par exemple.

Mais si la mode s’inspire de l’art, la réciproque est également vraie. Un exemple tout simple: Joana Vasconcelos et ses escarpins géants nommés « Marylin ». Elle utilise ici un basique de la mode pour dénoncer la condition des femmes. Les peintres ont aussi une relation très profonde avec le vêtement, qu’ils peignent dans les moindres détails, le magnifiant, l’animant.

Mais il existe aussi beaucoup de croisement entre ces deux là. Les surréalistes qui ont par exemple beaucoup collaboré avec Schiaparelli, Klimt qui créait des tenues pour sa femme, Sonia Delaunay qui retranscrivait des toiles sur des textiles… Bref, les exemples ne manquent pas et abondent même aujourd’hui quand on voit toutes les collaborations menées entre grandes marques et artistes, Murakami avec Vuitton, pour n’en citer qu’une.

Et pour vous, la mode est-elle un art?

A bientôt pour notre prochaine Humeur Bleue où vous partirez à la découverte du métier de styliste textile! 🙂

It’s time to spring!

Il y a, je trouve, dans ces photos comme un air d’Alice au Pays des Merveilles. Pas dans la tenue mais dans le décor. Ces espaces entièrement verts parsemés de pâquerettes ont l’air d’être tout droit sortis d’un livre ou d’un film de ce genre. C’est si rare de trouver ça en pleine ville! Et devinez quoi, j’y ai même trouvé une coccinelle, à ce qu’il paraît cela porte chance! 😉

Je ne pouvais donc pas trouver meilleur endroit pour vous présenter ce look bien printanier! Des fleurs partout sur mon kimono, et pas n’importe lesquelles, celles du cerisier dont j’adore la couleur. Le rose est d’ailleurs omniprésent dans la tenue, sous toutes ses nuances, je suis un vrai camaïeu ambulant! 🙂 Dans le haut d’abord, un petit manche 3/4 super confortable déniché chez Petit Bateau, les chaussures ensuite, je vous l’avais dit dernièrement ici, je suis fan des ballerines à lacet. Du coup j’ai également opté pour cette version rose qui fait encore plus danseuse que celles que j’ai en noir! Et enfin, on le retrouve un peu partout dans les accessoires.

Je ne sais pas trop pourquoi mais le printemps m’évoque surtout le rose. Pour la plupart des gens ce sera le vert mais je ne sais pas, je n’ai pas l’impression de porter tellement de vert au printemps mais plutôt en hiver justement… J’ai plus envie de tons doux et frais comme le rose justement! Ou bien des couleurs pastels… Chacun ses envies me direz-vous, et il paraitrait que la façon dont vous vous habillez, du moins la couleur, reflèterait votre état d’esprit et ce dont vous avez besoin… C’est peut être une manière pour moi de dire que je vois la vie en rose! 😉

Kimono : New Look – T-shirt : Petit Bateau – Pantalon : Pull and Bear – Chaussures : Urban Outfitters – Sac : Lancaster – Boucles d’oreille : H&M – Collier : Roxy – Montre : Promod – Bague : ramenée de Madagascar

Et vous, qu’aimez-vous porter au printemps?

A très vite! 😉

Orange is the new black

Bon ok, j’avoue, le titre était facile mais en même temps je porte de moins en moins de noir au profit de vêtements plus colorés comme ce pull dont je suis tombée raide dingue dès le premier regard : la couleur bien sûr, ce beau rouge-orangé qui me fait frétiller la pupille, mais aussi sa coupe que je trouve particulièrement originale tout en restant sobre.

Marié à du bleu, ce orange est encore plus éclatant, ben oui, je ne vais pas vous raconter mes cours sur la couleur mais vous savez probablement peut être que ce sont deux couleurs complémentaires et que donc ensemble elles se mettent en valeur! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que c’est quand même assez bien le cas ici, mon pull semble plus lumineux et le bleu de mon jean ou de mon sac plus intense.

Par ailleurs, j’ai accessorisé ma tenue avec des bijoux que j’ai déjà depuis un bout de temps. C’est ça que j’aime aussi lorsque je compose mes tenues, marier des pièces neuves avec de plus anciennes auxquelles on aurait pas forcément pensé au départ.

Bon sinon vous allez commencer à vous dire que j’aime les escaliers. Ben oui, c’est un fait, je trouve que c’est un espace très photogénique car très graphique alors si en plus j’en trouve de jolis colorés je suis aux anges! 😉 Oui, j’adoooore les endroits colorés, ça égaie les villes, rappelez-vous ici! 😉

Pull : Uniqlo – Jean : Pull and Bear – Chaussures : Nike -Sac : Marc by Marc Jacobs – Boucles d’oreille : Primark – Bracelet : Bijoux Brigitte

A très vite 🙂

Les canyons étoilés

Drôle de titre n’est-ce-pas? Il faut dire que j’étais un peu en manque d’inspiration alors j’ai fait simple: que m’évoque cette tenue? Qu’est-ce que je porte de particulier? Et la réponse est venue d’elle-même: Les canyons étoilés, c’est le nom que porte le dessin de mon bandana. Et je trouve ça très poétique comme nom finalement, ces mots nous donnent tout de suite plein de belles images dans la tête, ils nous font voyager et c’est peut être là que réside tout l’art, toute la passion autour des soieries Hermès. Avec ce bandana, je pars à l’aventure au Grand Canyon par une nuit étoilée, j’imagine un ciel d’un bleu sombre parsemé d’étoiles scintillantes. Un vaste programme! 😉

Cette tenue est pour moi l‘indispensable de ma garde-robe. Elle se prête à pas mal d’occasions où il faut être habillé mais sans en faire des caisses non plus. Vous savez, quand on ne sait pas quoi mettre de peur de se ridiculiser? A la fois classique de par les couleurs, mais originale de par la coupe de la combi-short, portée sur un col roulé pièce qui, vous l’aurez compris tant je vous le rabâche, est sans nul doute une de mes pièces préférées. J’aime porter cette tenue avec une belle paire de Salomé vernie, mais pour les jours où je ne me sens pas de porter des talons, ces jolies bottes cavalières bi-matières font très bien l’affaire!

T-shirt : Petit Bateau – Combinaison : Naf Naf – Bottes : André – Sac : Lancaster – Bandana : Hermès

A très vite!