Humeur Bleue #13 : T’es dans la mode, toi?!

Je vous avais déjà écrit un article consacré aux clichés sur le monde de la mode, on va continuer dans ce même registre aujourd’hui mais sous un angle différent.

Quand on me demande ce que je fais dans la vie, c’est en toute logique que j’explique que je finis mes études avec une dernière année en alternance dans la mode. Ce à quoi on me répond, environ 9 fois sur 10, « Ah bon? T’es dans la mode, Toi?!« . Hummm, alors déjà je ne sais pas trop comment prendre la chose, mais j’opte pour plusieurs voies, qui encore une fois sont des clichés du monde de la mode.

Option 1 : Je ne suis pas assez « lookée » pour bosser dans la mode

Face à ce genre de réaction, il m’arrive parfois de demander pourquoi. Ce qui revient le plus souvent est par rapport à la façon dont je m’habille. Non mais quoi, vous pensez vraiment que les modeux s’habillent toujours ultra fashion, à la pointe des tendances, avec des marques ultra chères?! Déjà, on est des créateurs pas des mannequins donc l’image qu’on donne n’est pas à priori le plus important mais plutôt celles que l’on crée. Ensuite, nous travaillons sur les tendances des prochaines années donc à quoi bon suivre une mode qu’on sait déjà ringarde dans deux mois? Et enfin, comme partout, on commence avec un salaire au ras des pâquerettes donc nos magasins préférés c’est plus Zara ou H&M que Chanel et Prada quoi!

Option 2 : Je ne suis pas assez originale pour être styliste

On me dit aussi que les gens dans la mode sont des originaux, avec des cheveux de toutes les couleurs et des vêtements bizarres. Ah bon ok. Perso, j’en ai pas croisé beaucoup des gens comme ça, que ce soit dans mes études, mes stages ou au travail… Alors je ne sais pas, il y a peut être un monde parallèle de la mode avec des gens aux cheveux verts jaunes et violets, qui portent des sarouels en fourrure avec des escarpins à ressorts et que je suis incapable de voir. Ou alors, les clichés sont encore sacrément ancrés dans la tête des gens.

Option 3 : Je suis trop intello pour être dans la mode

Ben oui, la mode c’est futile voyons. Et moi qui aime me cultiver, apprendre tout un tas de trucs, me passionne pour les sciences ou m’intéresse à l’écologie c’est clair que j’ai rien à faire là dedans. Et ben non, bien sûr que c’est faux! D’abord, la mode ce n’est pas forcément futile. C’est par exemple un des meilleurs indicateurs sur comment se porte la société. C’est se poser des questions sur ce qui fait rêver les gens. Ensuite, la création n’arrive pas toute seule de n’importe où. Pour créer, il faut s’alimenter, s’inspirer, de tout, de sa voisine ou de son week-end en Italie, de cet article qu’on a lu sur le cerveau comme de ce film sur la danse. Créer nous force à nous ouvrir.

Y a probablement d’autres choses qui font penser aux gens que je n’ai pas une tête à travailler dans la mode mais là tout de suite ça ne me vient pas... D’ailleurs si vous avez d’autres hypothèses j’écoute, c’est toujours assez rigolo et instructif à entendre! 😉

A très vite avec notre prochain thème : La mode et l’art! Si vous avez des choses à dire à ce sujet, n’hésitez pas à me les dire 🙂

Egg Yellow

C’est après une visite du Forum des Tendances du Salon Première Vision que je peux aujourd’hui vous l’assurer : le jaune d’œuf arrive en force. C’est vrai qu’au premier abord ce n’est pas une couleur facile à porter, et c’est vrai qu’elle attire les regards. Mais quand tous les magasins vous proposeront cette couleur, êtes-vous sûrs que vous n’allez pas succomber? 😉

Ce n’est pas pour cette raison que j’ai acheté ce t-shirt, en effet je l’avais déjà avant d’aller à Première Vision. J’avais envie de couleur cet hiver, alors c’est sûr qu’avec une pièce comme ça, ça n’a pas loupé 😉 Mais c’est bien, ça met un peu de soleil lorsque les jours sont gris héhé!

« Les Murs Blancs Nous Ennuient« , tout autant que les vêtements blancs … En tout cas, lorsque je suis passée devant ce mur lors du shooting je me suis dit que c’était complètement le sujet, puis je suis finalement assez d’accord, quoi de plus déprimant qu’une surface immaculée? 🙂

Trench : Asos – T-shirt : Petit Bateau – Jean : Pull & Bear – Sac : Vintage – Chaussures : Nike – Collier : Asos – Boucles d’oreille : H&M – Collants : Asos

A bientôt 🙂

De la couleur dans l’hiver

J’ai vu ce lieu sur plusieurs blogs lyonnais et mes yeux ont flashé dessus! Cette rue n’est-elle pas extraordinaire?! Des couleurs, en veux-tu en voilà! Et je vous avoue qu’à Lyon, avec toute cette grisaille, la couleur se fait assez rare…

Je me suis donc fait un malin plaisir à vous shooter ce look dans cette petite rue, un look finalement de saison puisque pas très coloré. Faut dire qu’en matière vestimentaire je ne suis pas une grande fan des couleurs vives. J’aime, comme je vous l’ai dit à maintes reprises, le bleu de minuit mais ce vert sapin est également une couleur que j’apprécie énormément. En plus, c’est un pull en cachemire, probablement la pièce la plus douce et confortable de ma garde-robe, je l’adore!

Cette jupe aussi est probablement une de mes pièces préférées. Faux-cuir avec plis + bretelles, le combo gagnant à mon goût! L’occasion également de vous présenter ma toute dernière acquisition, ce joli bracelet acheté à une créatrice de bijoux, L’Atelier de Mandarine! Si vous êtes dans la région lyonnaise, vous pourrez aisément vous procurer l’un de ses petits trésors! pc170062 pc170064 pc170065 pc170066 pc170067 pc170072 pc170077 pc170079 pc170088 pc170094 pc170107

Pull : Uniqlo – Jupe : Asos – Sac : Lancaster – Chaussures : Asos – Bracelet : Atelier de Mandarine – Boucles d’oreille : Bijoux Brigitte / Naf Naf

A bientôt! 🙂

Far West // Les 7 Différences

On se retrouve aujourd’hui avec un look, mais pas seulement… En effet, je vous annonce une grande nouvelle aujourd’hui: la naissance d’un bébé blogger squad dont j’ai la chance de faire partie, 🙂 Et son p’tit nom c’est : Les 7 Différences. Pourquoi? Eh bien simplement parce que nous sommes sept (enfin six pour ce défi là) et que nous avons chacune un style très différent, et c’est ça qui fait notre force! Vous pouvez nous suivre sur Instagram pour suivre nos différents posts 🙂

Le thème de notre première tenue est : « Ma chemise préférée« . Je ne porte pas beaucoup de chemises, mais les rares que j’ai dans ma garde-robe sont de vraies pièces coup de coeur, à l’image de celle-ci que je peux porter de plusieurs façons. Généralement je la porte de manière un peu décontractée, plutôt l’été. Mais là j’ai eu envie de l’assortir autrement, un peu plus country, Far West, cow boy comme vous voulez 😉 . Ça change un peu de mon style habituel mais c’est pas plus mal de sortir des sentiers battus héhé.

C’est donc avec mon increvable veste en cuir (qui ne me quitte pas depuis des années lumière), mes bottes cavalières, mon jean taille haute et mon bandana bicolore que je porte ma jolie chemise! Mais avec quand même une référence au monde marin avec mon joli bracelet ancre, ben oui je suis peut être une cow girl mais je n’oublie pas mes racines! 😉

Veste : Creeks – Chemise : Pull and Bear – Pantalon : Pull and Bear – Chaussures : André – Bandana : Hermès – Sac : Lancaster – Boucles d’oreille : Swarovski – Bracelet : Les enfants Terribles (concept store La Rochelle)

N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux tenues des autres filles de la team! 🙂
KellyZoéLaura ConstanceNeslihan

Et à dans deux mois pour un nouveau défi !

Humeur Bleue #12: La mode à Paris? Pas toujours!

On associe toujours la mode avec Paris. S’il est bien évidemment vrai que Paris a une relation très intime avec elle, puisque c’est indéniablement une capitale de la mode, il est faux de dire qu’en France tout se passe à Paris à ce niveau là. Bien au contraire.

La fameuse adresse de Chanel rue Cambon

En effet, nous possédons dans notre pays trois grands bassins liés à l’industrie du textile : Paris, le Nord de la France et la région lyonnaise. Attention, je ne dis pas qu’il n’y a qu’à ces endroits qu’on trouve des entreprises liées à la mode, juste que ce sont les plus gros regroupements de ces entreprises.

Les célèbres carrés Hermès sont fabriqués près de Lyon

Pourquoi ces trois bassins? Eh bien chacun a ses particularités. Je vais d’abord vous parler de celui que je connais le mieux, puisque j’y travaille, mais aussi parce que c’est le plus logique, vous allez comprendre : le bassin lyonnais. Lyon est historiquement réputé pour sa soie et donc pour ses tissus de soie, ses étoffes aux motifs complexes rendus possibles grâce au métier Jacquard. Ainsi, c’est donc tout naturellement devenu la capitale textile de France. La plupart des tissus créés/fabriqués dans notre pays proviennent de cette région. D’ailleurs, vous ne le saviez peut être pas, mais beaucoup de ces tissus se retrouvent même dans la mode de grande diffusion, eh oui même Zara achète des tissus à Lyon! 😉

A l’Atelier de Soierie de Lyon, les velours sont peints à la main

Et du coup  dans le nord? Il s’y passe quoi? Lille, Roubaix, Tourcoing sont autant de lieux où on retrouve énormément de grandes entreprises de prêt-à-porter. D’abord un grand bassin textile au même titre que Lyon mais plus spécialisé dans la laine, ces villes du nord font commerce avec les flamands, leur permettant ainsi de s’enrichir petit à petit. C’est donc de là que vient la tradition textile dans cette région, qui va finir par s’industrialiser. Sans compter bien évidemment, tous les savoirs-faires, de la culture du lin à la dentelle de Calais. C’est donc sans surprise qu’on y retrouve les plus grandes entreprises de prêt-à-porter françaises comme Pimkie, Promod, Decathlon, La Redoute, Camaïeu, etc.

La belle dentelle de Calais sur une robe Laure de Sagazan

Du coup à Paris il reste quoi? Toutes les grandes maisons évidemment! Le luxe est lui bien parisien! La haute-couture aussi (qui n’est ni plus ni moins qu’une sous-catégorie des produits de luxe…). On retrouve aussi une quantité indéniable d’entreprises de prêt-à-porter (Etam par exemple) mais souvent dans un grade de qualité plus élevé (Comptoir des Cotonniers ou A.P.C.) et beaucoup de jeunes créateurs. Mais ces derniers sont aussi présents dans les autres bassins et un peu partout en France.

Le défilé Balmain PE17 lors de la Fashion Week de Paris

Et ailleurs alors? Car si la mode n’est pas qu’à Paris, elle n’est pas non plus cantonnée aux deux autres bassins. La région de Cholet par exemple regorge de grandes entreprises liées à la mode (Gémo en outre). Mais dans le reste de la France, elles sont souvent regroupées selon le type de produits qu’elles proposent : vêtements de ski dans les Alpes, vêtements de glisse sur la Côte Basque et Landaise… Quoi de plus logique? 😉

Les bureaux de la marque Rossignol sont ainsi situés non loin des pistes de ski…

En bref, si Paris reste indéniablement la plus grande représentante de la mode en France, il faut quand même y apporter quelques nuances car ailleurs aussi ça bouge! 😉

J’espère vous avoir intéressés avec cet article et on se retrouve très vite avec le prochain thème : T’es dans la mode toi? ! 😉

Une danse avec le vent

Avoir une passion, c’est bien. La partager, c’est mieux! C’est en partie pour ça que j’ai intégré la communauté très dynamique de la blogosphère lyonnaise. Ce look n’aurait probablement jamais vu le jour sans cela. En effet, j’ai participé pour la première fois au Challenge Look Lyonnais dont le thème était « Une touche de Rouge« . Le rouge n’est pas une couleur que j’affectionne énormément et c’est donc pour cela qu’il est très rare dans ma garde-robe, j’ai donc dû user de ruse pour pouvoir réussir ce challenge… Un peu de rouge sur mes lèvres, quelques perles aux oreilles, et de petits motifs sur mon carré. On a bien parlé de touche, pas de total look! 😉

Ce carré est d’ailleurs probablement la pièce maîtresse de cette tenue, il la rehausse et lui donne tout son caractère. J’ai décidé de l’attacher un peu comme une cravate, pour changer un peu et j’aime beaucoup le tomber que cela lui donne. En tout cas, je retourne encore une fois (souvenez-vous ici) à mes premières amours, la danse, à travers ce body et ces chaussures. D’ailleurs parlons-en de ces dernières! Car j’ai mis des années avant de les trouver! Je n’aime pas les ballerines, mais les ballerines à lacets j’en suis juste complètement dingue... et ça tombe bien car elles reviennent à la mode… Du coup j’en ai acheté deux paires! 😉

Mais revenons-en au challenge. Car par rapport à certains défis qu’on peut trouver un peu partout dans la blogo, celui là est selon moi le plus collectif. Je vous explique: nous nous sommes toutes retrouvées pour faire nos shootings ensemble. Je remercie d’ailleurs Joséphine pour ces jolis clichés! Comme quoi, on aura beau dire, mais les blogueurs ne sont pas tous des personnes individualistes! 😉

Body: RichCoco – Jean : Pull and Bear – Chaussures : Raid – Sac : Lancaster – Carré : Hermès

Courez découvrir les looks (et les blogs) des autres participantes du challenge! 🙂
JuliaJoséphineLénaRoxaneJulietteElodieCélineEliane

Et à très vite 🙂

Entre deux ruelles

Une tenue très streetwear aujourd’hui, c’est vrai que je n’ai pas l’habitude de vous proposer ce genre de style mais faut avouer que c’est quand même ultra confortable! Enfin street mais pas de laisser aller non plus! L’occasion de vous présenter (enfin!) mes Vans que j’adore d’un amour fou avec leur enduit holographique… J’aime bien les porter ainsi, avec mon jean mom préféré sous lequel je mets des collants parce qu’il faut pas déconner quand même c’est encore l’hiver! Assortis en tout cas avec mon col roulé (oui oui je suis toujours fan de cette pièce, j’ai pour objectif d’en avoir de toutes les couleurs haha) ET mon bonnet, c’est qu’on a le sens du détail ici! 😉

Ultra confortable donc, et aussi ultra pratique! Vêtue ainsi je peux crapahuter un peu partout, même dans les pentes de la Croix Rousse de ma jolie ville, Lyon! Le sac à dos aussi, bien utile quand on a tout un tas de bricoles à transporter, c’est vrai que je ne pense pas souvent à le sortir et pourtant ça fait bien moins mal au dos qu’un sac à main (mamie sort de ce corps!).

Du coup pour shooter ce look, j’ai opté pour des lieux qui ne peuvent qu’évoquer la rue, le milieu urbain, ben oui, qu’on se le dise, c’est pas une tenue qui évoque un pique-nique au bord de la rivière quoi. Alors quand j’ai vu ces passages tout tagués, je n’ai pas trop hésité! J’avais un peu peur qu’il y ait trop de couleurs, mais finalement je suis assez contente du résultat!

T-shirt : Petit Bateau – Jean : Pull & Bear – Trench : Asos – Chaussures : Vans – Sac : Asos – Bonnet : New Era – Collants : My Little Gambettes

A bientôt! 🙂

Sur la plage abandonnée

Je suis rentrée chez moi, sur la Côte Basque, à l’occasion des fêtes de fin d’année. L’opportunité pour moi de vous faire ces quelques clichés sur la plage!

Nous sommes en plein hiver et pourtant les températures étaient très très douces ce jour-là, je n’ai pas eu froid une seule seconde en prenant les photos, le moment idéal donc pour vous présenter cette petite robe en simili-cuir que j’aime beaucoup! 😉 Associée à ma jolie capeline et à ces petites boots cloutées pour un côté un peu plus rock, c’est vrai que ce n’est pas vraiment une tenue de plage mais par contre pour les repas de famille c’est pas trop mal héhé!

Bien que les températures étaient très agréables, il n’y avait quand même pas foule à la plage. On ressent bien la différence avec un mois d’août! Pourtant, j’adore aller près de l’océan en hiver, avec un bon gros pull, je trouve que c’est vivifiant, ça fait du bien!

pc240291 pc240293 pc240294 pc240298 pc240301 pc240308 pc240309 pc240312 pc240321 pc240325 pc240333 pc240335 pc240338 pc240353 pc240367 pc240368 pc240370 pc240378

Robe : Asos – Capeline : Lafayette Collection – Chaussures : Ideal – Sac : Lancaster – Bracelet : L’atelier de Mandarine – Boucles d’oreille : Les Fées Mouvementées

A bientôt 🙂

Humeur Bleue #11 : Être stagiaire dans la mode

S’il y a bien un passage obligé dans la vie d’un étudiant en mode (ou pour tout étudiant d’ailleurs) c’est le stage en entreprise.

C’est un peu la loterie, il y en a qui vont tomber sur de super stages où ils vont apprendre tout un tas de choses et ceux qui vont faire le café.
Un stage dans la mode c’est si dur à trouver (surtout pour de courtes périodes) qu’on ne fait généralement pas le difficile…
Étant apparemment assez peu chanceuse, je suis à chaque fois tombée sur des stages difficiles. J’y ai appris énormément de choses c’est vrai, mais à quel prix? Des heures de travail interminables (60 heures par semaine non rémunérées s’il vous plaît) pour très peu de reconnaissance (voire du mépris), si mes tuteurs étaient toujours contents de moi, moi en revanche il ne me tardait qu’une chose, que le stage se finisse.

C’est après coup que je me dis que finalement ces dures périodes m’ont forgé. Mais bon, en sortant de ce genre de stage, on se dit que si c’est partout comme ça, autant changer de métier (oui je suis passionnée de mode mais j’aime avoir une vie à côté quand même…).

Je vous rassure, ce n’est bien évidemment pas partout pareil, je n’ai juste pas eu de chance. S’il y a donc des moulins à stagiaires, il y a aussi des entreprises où on prend le temps d’apporter ses connaissances à chacun; où le temps de travail est normal. J’ai des amis qui ont ainsi vécu de supers expériences de stage. Moi-même aujourd’hui, mon alternance se passe très bien, et je me dis que finalement j’ai bien fait de continuer dans cette voie là car c’est un métier passionnant qui me correspond bien.

Mis à part le gros côté négatif du rythme infernal, je garde quand même au final de bons souvenirs de mes stages. Déjà pour l’apport en connaissances qu’ils m’ont offert, car je ne cesserai de le répéter, on apprend bien plus sur le terrain qu’à l’école (dans mon domaine en tout cas) mais aussi pour les rencontres que j’ai pu y faire. Des gens de tous horizons, de tous pays aussi, me faisant découvrir tour à tour une partie de leur culture. Un petit tour de monde en restant à Paris! 😉 Mais également différents corps de métiers, en lien avec la mode bien sûr, que j’ai pu découvrir ou même expérimenter parfois! En tout cas, tous ces gens, avec qui j’ai pu échanger, m’ont parlé de leur quotidien avec passion. Et c’est aussi ça qui est intéressant dans ce genre de stage, se rendre compte qu’on n’est pas tout seul, qu’il y a une multitude de gens qui travaillent avant/après vous ou à vos côtés.

Voir enfin, le monde de la mode sous son vrai jour. La création ce n’est pas tellement l’œuvre d’une bande d’originaux qui décide pour les autres ce que sera la mode de demain. Bien loin de là, la création doit répondre à tout un tas de contraintes qui viennent de toutes parts et dont la plus importante est: Vendre. On est bien loin des strass et des paillettes, je parlerais même de vomi créatif parfois, tant il faut créer, en nombre et en peu de temps (comment donc faire quelque chose de beau et d’original dans ces conditions?). C’est sûr que ça fait moins rêver, mais mis à part certains créateurs qui restent très créatifs, c’est la réalité du métier.

En bref, le stage dans la mode, est pour moi vraiment nécessaire. Je pense qu’il n’y a qu’avec cette première expérience dans le monde du travail qu’on peut se rendre compte ou non que ce métier nous convient. Pour moi, les expériences, bien que difficiles moralement et physiquement, auront finalement été plutôt positives car elles m’ont aussi aidé à savoir dans quoi m’orienter dans la mode (il y a une multitude de métiers, rien qu’en création) et aussi me faire prendre conscience qu’il fallait que je m’améliore sur certains points.

Et vous, vos expériences de stage?

On se dit à très vite avec la prochaine Humeur Bleue qui aura pour thème : La mode, tout ne se passe pas à Paris! 😉

Au fil du Rhône

Il est rare de trouver dans une grande ville comme Lyon des lieux paisibles, proches de la nature. Mais cette rareté ne les rend que plus beaux. En ce qui me concerne, j’ai une certaine obsession pour l’eau, je vous en avais déjà parlé ici avec ma déclaration d’amour à l’océan. J’aime donc beaucoup me balader sur les quais, surtout les berges du Rhône qui sont à côté de chez moi. En s’éloignant un peu du centre, on retrouve vite des lieux un peu plus sauvages, avec presque personne… Surtout les jours de grisaille comme celui ci. Pourtant, il y a une ambiance un peu magique qui se dégage, je suis conquise.

Comme je vous l’avais annoncé dans mon précédent look, j’ai fait un tour chez le coiffeur. Adieu cheveux longs! Mais ils en avaient bien besoin! On a beau dire, les décolorations ça ne leur fait jamais du bien.

Mais revenons-en un peu à la nature avec cette petite veste et ses beaux motifs floraux en jacquard. Je n’avais pas fait attention sur le moment, mais en regardant les photos je me suis rendue compte que les couleurs se marient complètement avec le décor! C’est pas beau ça? 😉

pc180116 pc180118 pc180130 pc180136 pc180145 pc180160 pc180161 pc180166 pc180168 pc180196 pc180205 pc180219 pc180222 pc180224 pc180276 pc180285 pc180286

Veste : Promod – Pantalon : Pull & Bear – Haut : Asos – Chaussures : Asos – Sac : Lancaster – Chaussettes : Calzedonia

A très bientôt 🙂