Un weekend à Genève Jour 1

Je me suis rendue à Genève pour le weekend de Pâques, profitant de ces trois jours off pour bouger un peu de Lyon et aller respirer un air plus frais! 😉

J’y suis allée un peu comme ça, je ne connaissais pas du tout, et j’y suis d’ailleurs allée surtout parce que c’est à 2h de Lyon environ, me permettant de vraiment profiter du weekend et ne pas perdre de temps dans les transports. Question de budget aussi, avec mon salaire d’alternant je ne peux pas trop me permettre de folies… Du coup, j‘ai tenté l’expérience Flixbus pour la première fois! Bon, pour un petit trajet comme celui là ça va mais pour un trajet plus long c’est quand même assez inconfortable! Puis il ne faut pas être pressé… Surtout si vous passez des frontières car il y a de grandes chances de vous faire arrêter par la douane pour des contrôles, de tous les passagers évidemment. Par contre le prix est imbattable, 30€ aller-retour pour un weekend de Pâques je dis OUI!

J’ai décidé de vous faire un petit report de mon weekend par jour de visite, un petit peu comme un guide en fait! 😉

genève

Pour une question de budget aussi, nous avons opté pour l’option AirBnb. 140€ les 2 nuits, c’est abordable, surtout à Genève où la vie est très chère (plus de 2€ un croissant par exemple, inimaginable en France). Nous sommes tombés dans un quartier très sympa : les Eaux-Vives, tout proche du Lac Léman et du fameux Jet d’Eau. Le bon gros point fort est que depuis cet endroit vous pouvez à peu près tout faire à pied (si vous aimez marcher cela va de soi), et pour moi ce n’est pas négligeable car je n’aime pas trop les transports en commun surtout dans une ville que je ne connais pas… Mais sinon pas d’inquiétude le quartier est très bien desservi!

genève
La Tour du Molard

Arrivant en tout début d’après-midi, cela n’a pas été la journée la plus remplie, mais quand bien même nous avons pu faire de chouettes visites! Nous avons ainsi commencé par la ville haute, le noyau historique de Genève, dont les ruelles silencieuses et pavées sont perchées sur une colline, on se croirait presque dans un village!

genève
Cathédrale Saint Pierre

Partant de la Place du Molard (oui oui, ils ont des noms assez surprenants), nous avons rejoint la cathédrale Saint Pierre par un dédale de rues. A faire absolument, la crypte de la cathédrale qui nous montre des fouilles et des vestiges qui datent de l’an 350! Si vous aimez l’archéologie vous adorerez!

genève

A ne pas manquer également, et toujours dans la cathédrale, la Tour Nord qu’il est possible de monter (157 marches, soyez prêts) afin d’avoir un superbe panorama sur la ville, le lac et les Alpes. Rien que ça. Vous pourrez aussi voir tout au long de l’ascension une des cloches de la cathédrale, la Clémence.
Faites aussi un tour au Parc des Bastions afin de voir le Mur des Réformateurs, très célèbre, illustrant l’histoire de la Réforme en Europe.

genève

Après avoir arpenté les ruelles de la ville haute, nous avons décidé de nous balader jusqu’à La Jonction. La Jonction, c’est là où le Rhône et l’Arve se rencontrent. Les guides en parlent peu, pourtant j’ai trouvé que c’était une très belle facette de Genève : sauvage, pleine de vie avec tous ses barbecues et surtout pleine de beauté! A voir aussi pour ses couleurs, l’eau de l’Arve étant beaucoup plus froide que celle du Rhône elle est aussi plus claire et verte! C’est donc amusant de voir les deux eaux se mélanger…  

genève

Se promener le long du Rhône est dans tous les cas très agréable. J’ai vraiment été surprise de découvrir que Genève était une ville très boisée. Ce n’était pas du tout l’idée que je m’en avais fait. C’est aussi une ville surprenante, avec des mignonneries un peu partout à l’image de cette roulotte très colorée qui fait aussi buvette lors des beaux jours (si j’ai bien tout compris…).

genève

Nous nous sommes ensuite redirigés vers le centre ville, en passant devant ce beau bâtiment, le bâtiment des forces motrices, autrefois une usine et aujourd’hui une salle de spectacles… J’aurai été curieuse d’y rentrer mais en ce weekend de Pâques beaucoup de lieux étaient fermés. Dommage, car il y avait plusieurs musées par exemple que j’aurais aimé visiter! Cela me fera une raison pour y retourner! 😉

genève restaurant thailandais

La soirée arrivant vite avec une telle balade, nous sommes ensuite allés manger dans un restaurant thaïlandais apparemment assez réputé à Genève : A-Nam. La ville est assez cosmopolite et regorge de petites adresses proposant une cuisine des quatre coins du monde! Genève n’a pas forcément de spécialité culinaire (si on oublie les plats à base de fromage ou le chocolat bien évidemment), et les restaurants classiques sont souvent chers. A-Nam a donc été pour nous un bon compromis.

A-Nam – boulevard Saint George 66

genève bar

Nous nous sommes ensuite rendus dans LA rue des bars : la rue Ecole de Médecine. C’est fou, cette rue est vraiment remplie de bars et ils sont tous complètement remplis! Nous avons galéré à trouver de la place, puis finalement nous avons réussi à trouver une table à L’établi, le plus vieux bar de la rue, très sympa avec sa jolie déco et ses nombreuses lampes qui donnent un air de ciel étoilé au plafond… Et bien sûr, de très bons cocktails! 😉

L’établi – Rue de l’Ecole de Médecine 3

Puis nous sommes rentrés nous coucher, lessivés de cette première journée… A bientôt pour la suite donc! 😉

Une tenue pour un weekend

Quelques photos prises lors de mon weekend à Genève, dont je vais d’ailleurs prochainement vous parler… 😉
Lorsque je voyage, j’aime être à l’aise dans ce que je porte. L’idée étant de pouvoir me balader toute la journée sans avoir mal aux pieds ou être constamment gênée par une jupe qui se soulève, une bretelle qui tombe, etc.
J’aime être à l’aise mais je n’ai pas non plus envie de me laisser aller. Donc l’option jogging-basket jamais (sauf pour faire du sport bien entendu) ! 😉
C’est donc une tenue plutôt sobre que je vous offre aujourd’hui, mais bien fonctionnelle quand il s’agit de marcher toute la journée et de ne pas passer pour un plouc non plus!

Un jean taille haute, parce que qu’on se le dise, le jean c’est quand même bien pratique non? 🙂 Je les préfère généralement taille haute, pour le style mais aussi parce que j’ai porté bien trop de taille basse plus jeune et qu’aujourd’hui je ne trouve ça vraiment pas confortable.
Un blazer pour donner un petit côté classe à la tenue et quelques couleurs, mes couleurs fétiches, pour relever la tenue dont ce joli vert amande présent à la fois sur mon tshirt, mes boucles d’oreilles et mon écharpe! Quelques touches de rose pour donner du peps et mes petites Vans chéries qui brillent de mille feux, me voilà parée pour arpenter les rues de Genève! 😉

ootd weekendTenue pour weekend Vans tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend tenue weekend cheveux blancs

Blazer : Zara – T-shirt : Stradivarius – Jean : Pull and Bear – Chaussures : Vans – Boucles d’oreille : Bijoux Brigitte – Collier : Roxy

Et vous, votre tenue idéale pour un weekend?

Une newsletter est d’ailleurs à présent disponible sur le blog! Alors n’hésitez pas, promis je ne vous spammerai pas 😉

Newsletter

Restons connectés!

Un instant...

Merci et à très vite 🙂

A bientôt 🙂

L’école est (presque) finie…

Nous sommes en mai et je n’ai qu’un peu moins de deux mois avant que ma scolarité prenne fin. Enfin! Me diront certains 😉

Oui, enfin, car vraiment, je suis arrivée à un stade où je ne supporte plus les études. Le fait de devoir travailler pour des notes avec ce stress d’en avoir une bonne, pour avoir un bon bulletin, pour avoir ensuite une bonne école. Le fait de tomber sur des profs pas toujours compétents, qui attendent de vous bien plus que ce qu’eux vous donnent.

Pendant ma première année d’étude

De plus, mes études sont vraiment très prenantes, et cela non stop depuis maintenant 7 ans. Il est rare que j’aie du temps libre, ne serait-ce qu’une heure. Je ne me rappelle plus de la dernière fois où je me suis ennuyée. Je ne rêve que d’une chose, passer une journée à ne rien faire, à glander chez moi, devant un bon film, sans culpabiliser, sans me dire que j’ai encore du travail à terminer. Je suis aujourd’hui rendue à un stade d’immense fatigue mentale, alors enfin, c’est bientôt la fin, car je ne sais pas si j’aurais pu supporter une année de plus.

Inauguration de la Grotte Chauvet, pour laquelle ma classe a réalisé un projet

Je ne dis absolument pas que je n’ai pas aimé mes études. Au contraire, j’ai eu la chance de très vite trouver ma voie et donc de toujours évoluer dans un milieu qui me plaît. D’apprendre des choses hyper intéressantes, de faire des rencontres qui auront changé ma vie tant professionnellement que personnellement, de vivre des expériences très riches qui m’ont fait grandir. Je garderai de ces années de très beaux souvenirs et rien qu’à écrire ces mots j’ai déjà un peu de nostalgie.

Pendant mon premier « vrai » stage, il y a 5 ans

Mais voilà, j’ai donc d’un côté ce grand soulagement, cette hâte d’en finir avec les études et d’enfin entrer dans la vie active où j’ai d’ailleurs déjà un pied avec l’alternance; et d’un autre côté j’ai beaucoup d’appréhension.  La peur d’entrer dans « le monde des grands ». J’ai l’impression de ne pas être prête, de ne pas maîtriser toutes sortes de choses. Je ne me sens absolument pas « adulte ».

Vous trouvez que je fais adulte? ^^

Et puis, il y a la peur d’avoir fait tout ça pour rien. On évolue dans un contexte où on nous assomme de « si tu n’as pas tel diplôme tu ne trouveras pas de travail », « mais si tu as ce diplôme on ne te prendra pas car tu coûteras trop cher ». Bon, alors, on fait quoi? On va prendre la vie comme elle vient.

Je sais donc que mes études prennent fin mais je ne sais pas du tout ce qui va suivre. Et c’est surtout là que se situe mon appréhension. Je suis dans l’incapacité de me projeter tant que je n’ai pas des éléments concrets. Chercher du travail, certes. Et puis? Dans quelle ville par exemple? Que suis-je prête à accepter? Et si je ne trouve pas? Autant de questions laissées pour le moment sans réponse. Mais je ne doute pas que je saurai y répondre, quand viendra le moment, et d’ailleurs petit à petit je commence à avoir des éléments de réponse.

A peine de circonstance 😉

En attendant, j’essaie de ne pas trop y penser, de vivre le moment présent et de me concentrer sur cette fin d’étude, qui d’ailleurs me demande beaucoup d’énergie. Et puis, disons le, de profiter encore de mes avantages d’étudiante! 😉

Et vous, comment avez-vous vécu cette transition?

A bientôt 🙂

 

Complémentaires, mon cher!

Cette tenue, elle est un peu composée de brics et de brocs. Des pièces de ma garde-robe de toutes les époques et qui proviennent d’un peu partout : de magasins, du placard de ma grand-mère (voire de mon arrière-grand-mère) ou même de contrées lointaines. C’est ça que j’aime dans la réalisation de mes looks : mélanger les genres, les époques… Je ne vois pas l’intérêt de vous présenter uniquement des choses nouvelles car voilà, c’est un fait, je ne m’habille pas qu’une seule fois avec un vêtement. Et encore heureux je pense, que ce soit pour mon compte en banque ou la planète!

Ce que j’apprécie ici, et que je pense en toute modestie avoir bien réussi, c’est l’association des couleurs. Je trouve que chacune d’entre elles se marie bien aux autres, et que quantitativement c’est assez juste. Peut être que j’ai enfin intégré mes cours de couleurs! 😉 Auparavant, j’avais assez de mal à porter des vêtements colorés, mais maintenant je n’ai plus peur, tant que je ne ressemble pas à un arlequin! Du coup, pour résumer, disons que cette tenue est à dominance de bleus contrastés par des touches orangées sa couleur complémentaire. Vous comprendrez alors vite pourquoi j’ai choisi de prendre ces photos à la Cité Internationale de Lyon! 🙂

 

Trench : Asos – Robe : Asos – Chaussures : Fouganza – Sac : vintage – Collier : ramené du Brésil – Bandana : Hermès – Bracelets : ramenés de Côte d’Ivoire – Montre : vintage – Boucles d’oreille : H&M

A bientôt 🙂

Humeur Bleue #14 : La mode et l’art

On ne considère généralement pas la mode comme un art notamment parce qu’elle n’a pas la même vocation, la même fonction qu’une oeuvre d’art.
En effet, un vêtement ou un accessoire est d’abord conçu pour être porté et doit donc respecter un cahier des charges assez précis avec comme critère premier, que le corps rentre dedans.
Si cela est complètement vrai dans l’industrie de la mode, il faut quand même apporter quelques nuances au niveau de la haute couture qui se trouve souvent à la frontière entre art et mode.Il y a beaucoup de créations portées lors des défilés qui me semblent totalement importables pour un être humain normal (un col de 30cm vous le mettriez vous?!) ou qui ont plus pour vocation de transmettre un message que d’être un vêtement porté.

En posant la question « La mode est-il un art? » à plusieurs personnes de mon entourage, j’ai pu avoir la confirmation de ce que j’avance ici. Tous considèrent le vêtement de prêt-à-porter comme un objet fonctionnel uniquement mais sont plus partagés sur le vêtement de haute couture. Cependant, la mode serait quand même d’une manière générale un domaine artistique car elle requiert un savoir-faire que tout le monde ne peut pas avoir et notamment du talent. Le talent, on l’a ou on l’a pas.

De plus, la mode est de plus en plus présente au musée. Rétrospectives de créateurs ou présentation de vêtements autour d’un thème, elle est ainsi considérée au même titre qu’une peinture ou une sculpture.

Mais si je voulais vous parler de la mode et de l’art aujourd’hui, ce n’est pas seulement pour se questionner à propos de la légitimité de considérer la mode comme un art ou non mais aussi pour vous montrer qu‘il existe de réels liens entre les deux.

La mode s’inspire de l’art, c’est un fait. C’est parfois extrêmement flagrant à l’image d’Yves Saint Laurent et de sa robe Mondrian. Parfois plus subtil comme les drapés de Mme Grès qui évoquaient les sculptures gréco-romaines. Aujourd’hui, les créateurs ne sont pas en reste. Des motifs qui rappellent des tableaux de maîtres, des graphismes qui s’inspirent du style d’un peintre, un look qui va rappeler celui d’un artiste. On peut même retrouver l’art dans des domaines de la mode bien moins artistiques que la haute couture comme dans le sportwear avec Nike par exemple.

Mais si la mode s’inspire de l’art, la réciproque est également vraie. Un exemple tout simple: Joana Vasconcelos et ses escarpins géants nommés « Marylin ». Elle utilise ici un basique de la mode pour dénoncer la condition des femmes. Les peintres ont aussi une relation très profonde avec le vêtement, qu’ils peignent dans les moindres détails, le magnifiant, l’animant.

Mais il existe aussi beaucoup de croisement entre ces deux là. Les surréalistes qui ont par exemple beaucoup collaboré avec Schiaparelli, Klimt qui créait des tenues pour sa femme, Sonia Delaunay qui retranscrivait des toiles sur des textiles… Bref, les exemples ne manquent pas et abondent même aujourd’hui quand on voit toutes les collaborations menées entre grandes marques et artistes, Murakami avec Vuitton, pour n’en citer qu’une.

Et pour vous, la mode est-elle un art?

A bientôt pour notre prochaine Humeur Bleue où vous partirez à la découverte du métier de styliste textile! 🙂

It’s time to spring!

Il y a, je trouve, dans ces photos comme un air d’Alice au Pays des Merveilles. Pas dans la tenue mais dans le décor. Ces espaces entièrement verts parsemés de pâquerettes ont l’air d’être tout droit sortis d’un livre ou d’un film de ce genre. C’est si rare de trouver ça en pleine ville! Et devinez quoi, j’y ai même trouvé une coccinelle, à ce qu’il paraît cela porte chance! 😉

Je ne pouvais donc pas trouver meilleur endroit pour vous présenter ce look bien printanier! Des fleurs partout sur mon kimono, et pas n’importe lesquelles, celles du cerisier dont j’adore la couleur. Le rose est d’ailleurs omniprésent dans la tenue, sous toutes ses nuances, je suis un vrai camaïeu ambulant! 🙂 Dans le haut d’abord, un petit manche 3/4 super confortable déniché chez Petit Bateau, les chaussures ensuite, je vous l’avais dit dernièrement ici, je suis fan des ballerines à lacet. Du coup j’ai également opté pour cette version rose qui fait encore plus danseuse que celles que j’ai en noir! Et enfin, on le retrouve un peu partout dans les accessoires.

Je ne sais pas trop pourquoi mais le printemps m’évoque surtout le rose. Pour la plupart des gens ce sera le vert mais je ne sais pas, je n’ai pas l’impression de porter tellement de vert au printemps mais plutôt en hiver justement… J’ai plus envie de tons doux et frais comme le rose justement! Ou bien des couleurs pastels… Chacun ses envies me direz-vous, et il paraitrait que la façon dont vous vous habillez, du moins la couleur, reflèterait votre état d’esprit et ce dont vous avez besoin… C’est peut être une manière pour moi de dire que je vois la vie en rose! 😉

Kimono : New Look – T-shirt : Petit Bateau – Pantalon : Pull and Bear – Chaussures : Urban Outfitters – Sac : Lancaster – Boucles d’oreille : H&M – Collier : Roxy – Montre : Promod – Bague : ramenée de Madagascar

Et vous, qu’aimez-vous porter au printemps?

A très vite! 😉

Weekend à Lille

Encore un article voyage qui a un peu trainé suite à la série spéciale Espagne (dernier article ici), puisque ce joli weekend à Lille a eu lieu en novembre… Ne vous étonnez donc pas de voir des écharpes, des gants et les premières décos de Noël! 😉

En tout cas, si vous me suivez sur Instagram ici vous aurez peut être déjà aperçu certaines de ces photos… 😉

A Lille pour voir quelques copines et aussi l’occasion de revoir cette ville dans laquelle j’étais déjà passé en coup de vent mais qui m’avait quand même bien plu! Les gens de chez moi (du sud donc) ne comprennent pas bien pourquoi j’aime ces villes du Nord, mais franchement cette architecture vous la trouvez pas jolie? Et puis, j’ai été accueillie avec un beau ciel bleu 😉

Et en terme d’accueil, les ch’tis méritent bien leur super réputation! Franchement c’est agréable de croiser des gens qui ne font pas la gueule et qui sont juste sympas quoi.

Ce petit weekend a en tout cas été bien cool, déjà de pouvoir passer du temps avec des gens que je ne vois pas souvent ça fait toujours plaisir! Et puis faut dire qu’on a fait plein de choses sympas aussi, et, vous commencez à me connaître, des adresses gourmandes très très chouettes haha! Encore une fois, le Nord ne fait pas exception dans la gastronomie française, des plats tout aussi variés qu’ailleurs et tout aussi bons (et très riches mais bon faut que ça tienne au corps avec le froid héhé).

Commençons ainsi avec la star de Lille : Les Merveilleux de Fred. Toujours la queue dedans et devant la boutique, ces petites meringues enrobées de crème fouettées sont un vrai délice! Le petit plus, c’est qu’on peut voir les pâtissiers en train de les préparer à travers les fenêtres qui donnent dans la rue.

On vous met vos merveilleux dans une charmante petite boîte comme ça vous pouvez les emmener partout sans qu’il y ait d’accident!

Croyez-moi, je me suis régalée et n‘en ai pas laissé une seule miette!

Aux Merveilleux de Fred – 67 rue de la Monnaie pour la boutique la plus connue
Mais on me murmure dans l’oreillette qu’on peut aussi en trouver ailleurs en France dont Paris et Lyon… Ohoh, va falloir que j’aille y faire un tour…

Maintenant que notre ventre est plein, continuons notre balade dans les charmantes rues de Lille, du Vieux-Lille surtout, quartier qui fait vraiment tout le charme de cette ville!

Mais ça y est la nuit commence à tomber, avec le froid du coup, alors c’est le moment de se réchauffer autour d’un grand Chai Latté au Cafeine, un endroit très cosy, le genre de coffee shop où on a envie de passer l’après-midi. Mais du coup toutes les places à l’intérieur étant prises, nous nous sommes rabattues sur des places dans la petite rue à côté, coupés par le vent nous n’avions pas trop froid, mais j’étais quand même bien contente d’avoir mes mitaines! 😉

Cafeine – 18 rue des 3 Mollettes

Pour ce premier soir nous avons décidé de dîner dans un des fameux « estaminets »: Le Bistrot Lillois. Un très bon rapport qualité/prix mais surtout, on se sent comme à la maison. Les plats nous sont contés par le serveur, le fils du patron d’une si jolie manière qu’il pourrait nous faire manger n’importe quoi, dont cette terrine faite maison qui était si délicieuse… Un accueil vraiment top pour une cuisine authentique et très bonne. J’ai à cette occasion enfin pu goûter au Welsch, une tuerie mais clairement si vous faites un régime rien que d’y penser vous allez prendre 3 kilos! 😉

Le Bistrot Lillois – 40 rue de Gand

Je suis amoureuse de cette brique, vraiment, elle donne un charme fou aux constructions et en même temps à la ville et sa région! C’est tellement caractéristique du nord ça me change de ce que j’ai l’habitude de voir.

Continuons notre balade gustative dans une véritable institution lilloise : Méert. Bon déjà, vous comprendrez que c’est assez réputé quand vous verrez la file d’attente pour rentrer. 30 minutes de queue pour nous mais nous étions motivées! Et n’avons d’ailleurs pas été déçue. La salle en elle-même est un vrai spectacle! On se prendrait presque pour des impératrices allant prendre le thé!

Une carte de thés qui fait des pages et des pages, j’étais aux anges! Pour une fois qu’il y autre chose que du Earl Grey… J’ai opté pour un thé à l’amande qui était vraiment fabuleux, le thé est cher mais au moins il est bon! Et que dire des pâtisseries…? Moi qui à la base n’aime pas trop ça, toutes mes convictions se sont effacées lorsque j’ai goûté à leur délicatesse…

Je suis sortie de chez Méert ravie et comblée avec la ferme intention d’y retourner lorsque je serai de nouveau de passage dans la région!

Maison Méert – 27 rue Esquermoise

Un de mes endroits préférés, normal, on y vend de vieux livres… Je pourrais rester des heures à parcourir les étalages et à m’imprégner de leur odeur!

La dernière note gustative, et pas des moins originales! Baba Yaga, un restaurant de spécialités russes et ukrainiennes. Je n’avais jamais goûté à ce type de cuisine mais quand on m’en a parlé j’ai tout de suite eu envie de tester! Et encore une fois, je n’ai vraiment pas été déçue, tout n’était que délice! En fait, leurs plats sont aussi bons que durs à prononcer! 😉 Mais vraiment, si vous vivez à Lille ou que comme moi vous y êtes de passage foncez c’est super!

Baba Yaga – 261 rue Solférino

Finissons notre weekend avec une petite note culturelle cette fois-ci: la Piscine de Roubaix! Non, ce n’est pas ici que vous allez nager car… c’est un musée! Si je n’ai pas trouvé les collections exceptionnelles, en revanche je suis complètement fan de l’édifice! Non mais regardez-moi ces vitraux!

Et voilà, notre weekend à Lille s’achève ainsi, c’était déjà il y a plusieurs mois mais j’en garde encore un très bon souvenir, j’espère y retourner avec les beaux jours en juin peut être? Ou du moins quand j’aurai un peu plus de temps car en ce moment, c’est un peu compliqué!

Si vous voulez en voir plus vous pouvez retrouver les looks shootés lors de ce weekend ici, ici et ici! 🙂

Et vous Lille vous connaissez? De bonnes adresses à partager?

Merci Gwladys pour tes jolies photos 🙂

A bientôt 🙂

 

 

Orange is the new black

Bon ok, j’avoue, le titre était facile mais en même temps je porte de moins en moins de noir au profit de vêtements plus colorés comme ce pull dont je suis tombée raide dingue dès le premier regard : la couleur bien sûr, ce beau rouge-orangé qui me fait frétiller la pupille, mais aussi sa coupe que je trouve particulièrement originale tout en restant sobre.

Marié à du bleu, ce orange est encore plus éclatant, ben oui, je ne vais pas vous raconter mes cours sur la couleur mais vous savez probablement peut être que ce sont deux couleurs complémentaires et que donc ensemble elles se mettent en valeur! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que c’est quand même assez bien le cas ici, mon pull semble plus lumineux et le bleu de mon jean ou de mon sac plus intense.

Par ailleurs, j’ai accessorisé ma tenue avec des bijoux que j’ai déjà depuis un bout de temps. C’est ça que j’aime aussi lorsque je compose mes tenues, marier des pièces neuves avec de plus anciennes auxquelles on aurait pas forcément pensé au départ.

Bon sinon vous allez commencer à vous dire que j’aime les escaliers. Ben oui, c’est un fait, je trouve que c’est un espace très photogénique car très graphique alors si en plus j’en trouve de jolis colorés je suis aux anges! 😉 Oui, j’adoooore les endroits colorés, ça égaie les villes, rappelez-vous ici! 😉

Pull : Uniqlo – Jean : Pull and Bear – Chaussures : Nike -Sac : Marc by Marc Jacobs – Boucles d’oreille : Primark – Bracelet : Bijoux Brigitte

A très vite 🙂

Trois bonnes adresses lyonnaises #1: Spécial brunch

Y a un truc que j’aime faire le dimanche : prendre mon temps. Prendre du temps pour moi, prendre le temps de faire une pause et de faire ce que j’aime. Et s’il y a quelque chose que j’adore faire, c’est manger. Pas manger comme un gros tas des chips sur mon lit hein je vous vois venir, mais déguster de bons petits mets! Et qu’y a donc t-il de mieux que de se faire un petit brunch le dimanche? Mais voilà, les adresses ne sont pas rares à Lyon alors je vous en ai sélectionné trois que j’ai beaucoup aimé! 😉

Les Cafetiers : Le brunch où la tartine et le granola sont rois

Une formule brunch à 23€ où on a quand même un peu de choix ça ne se refuse pas! Au menu: une boisson chaude, un jus de pomme bio tout droit sorti d’une ferme de la Drôme (vous allez connaître le vrai goût du jus de pomme nous a dit le serveur!), une tartine salée à choisir entre les deux du jour (pour moi tartine aux pommes, rôti de porc, oignons, fromage trop bon mais dont je me rappelle plus le nom), une salade ou un granola (j’ai opté pour une salade poulet, choux de bruxelles caramélisés et encore du fromage trop bon dont je me rappelle plus le nom #blogueuseencarton), une viennoiserie du jour ET un gâteau du jour… Je peux vous dire qu’après ça, je suis rentrée chez moi en roulant pour faire la sieste. Ben oui parce que c’était siii bon que je n’ai pas voulu en laisser une miette! 😉 Le cadre est en plus hyper sympa, cosy, et il y a un patio que j’aimerais bien tester lors des beaux jours!

Les Cafetiers – 36 rue Ferrandière – 69002 Lyon

Smor and Brod : le brunch qui vous fait voyager au Danemark

Une formule à 19€ mais uniquement le samedi alors attention car ce resto est fermé le dimanche… 😉 Elle comprend une boisson chaude (laissez vous tenter par leur Chai Latté…), une boisson fraîche (coup de coeur pour cette fabuleuse citronnade rose!), des smorrebrods… Comment ça je vous ai perdu? 😉 Bon ok, un smorrebrod c’est quoi? Eh bien, pour tout vous dire Smor signifie beurre en danois et Brod pain. Jusque là c’est pas compliqué, un smorrebrod c’est du pain de seigle beurré. Non ça ne s’arrête pas là, car cette tranche de pain sera toujours accompagné d’une garniture délicieuse, comme vous pouvez le voir sur la photo! Donc reprenons, mis à part les smorrebrods, la formule comprend également l’accompagnement (salade, légumes, fromage, tartine au beurre aux herbes, velouté trop bon du jour), mais aussi DEUX DESSERTS. Oui oui, DEUX DESSERTS. Pour nous une sorte de rose des sables mais au marshmallow (une tuerie) puis un dessert du jour au choix. Comment vous dire que là aussi je suis repartie chez moi en roulant?! Et gros coup de coeur pour la déco également, hyper actuelle avec un vélo accroché au mur (la base je vous dis), pas de photo vous n’aurez qu’à voir par vous même! 😉

Smor & Brod – 12 rue d’Auvergne – 69002 Lyon

Torü Tea Shop : Le végétarien dans le temple du thé

Un brunch complet et à la particularité d’être végétarien, et je vous promets vous ne ressortirez pas en ayant faim, bien au contraire! Thé à volonté et de qualité (on en attend pas moins dans un tea shop), jus de fruits pressés, et pour nous la formule brunch du jour (20€) était composée de 3 mets salés et de 3 mets sucrés complètement à tomber par terre! Le salon de thé est aussi super agréable, une déco toute jolie composée de meubles récupérés ça et là, c’est convivial, on voit d’ailleurs tout ce qu’il se passe en cuisine, ici pas moyen de vous mentir sur ce que vous avez dans l’assiette! En tout cas, je comprends mieux après avoir testé toute l’agitation autour de Torü qui a ouvert en septembre mais ne désemplit jamais! Bien plus qu’un endroit à la mode donc, vous vous régalerez ici!

Torü Tea Shop – 23 rue René Leynaud – 69001 Lyon

Il y a encore d’autres adresses de brunch que je veux tester alors peut être qu’un jour vous aurez un second volet! 😉 N’hésitez d’ailleurs pas à me communiquer vos bonnes adresses lyonnaises, je suis toujours friande de nouveaux endroits à découvrir (surtout si c’est pour y manger ^^)!

A très vite et bon ap! 🙂

Les canyons étoilés

Drôle de titre n’est-ce-pas? Il faut dire que j’étais un peu en manque d’inspiration alors j’ai fait simple: que m’évoque cette tenue? Qu’est-ce que je porte de particulier? Et la réponse est venue d’elle-même: Les canyons étoilés, c’est le nom que porte le dessin de mon bandana. Et je trouve ça très poétique comme nom finalement, ces mots nous donnent tout de suite plein de belles images dans la tête, ils nous font voyager et c’est peut être là que réside tout l’art, toute la passion autour des soieries Hermès. Avec ce bandana, je pars à l’aventure au Grand Canyon par une nuit étoilée, j’imagine un ciel d’un bleu sombre parsemé d’étoiles scintillantes. Un vaste programme! 😉

Cette tenue est pour moi l‘indispensable de ma garde-robe. Elle se prête à pas mal d’occasions où il faut être habillé mais sans en faire des caisses non plus. Vous savez, quand on ne sait pas quoi mettre de peur de se ridiculiser? A la fois classique de par les couleurs, mais originale de par la coupe de la combi-short, portée sur un col roulé pièce qui, vous l’aurez compris tant je vous le rabâche, est sans nul doute une de mes pièces préférées. J’aime porter cette tenue avec une belle paire de Salomé vernie, mais pour les jours où je ne me sens pas de porter des talons, ces jolies bottes cavalières bi-matières font très bien l’affaire!

T-shirt : Petit Bateau – Combinaison : Naf Naf – Bottes : André – Sac : Lancaster – Bandana : Hermès

A très vite!